4:14:17 AM Vendredi, 24 Janvier 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Présidentielle de 2020 : Dr Christian SPIEKER : « Nous allons mettre en place le système parlementaire et faire du Togo un pays modèle en s’inspirant de la pratique politique allemande »

Togo - Politique
- | | Commenter
presidentielle-de-2020-dr-christian-spieker-nous-allons-mettre-en-place-le-systeme-parlementaire-et-faire-du-togo-un-pays-modele-en-s-inspirant-de-la-pratique-politique-allemande-


C’est en substance ce qu’a déclaré le Candidat Indépendant à la Présidentielle de 2020 au Togo : Dr Christian SPIEKER dans une interview accordée à la Rédaction de Plume Libre et de Referencetv.tg.

‘’Nous allons mettre en place le système parlementaire à la place du système semi-présidentiel. Cela veut dire qu´avec le système parlementaire il n´y aura plus d´élections présidentielles au Togo mais seulement des élections législatives comme il en est le cas dans presque tous les pays de l´Union européenne à l´exception de la France dont nous suivons le système depuis les indépendances mais qui malheureusement engendre des conflits politiques en Afrique’’, c’est ce qu’a déclaré entre autres Dr Christian SPIEKER.

A propos de ce qui a motivé sa candidature, Dr SPIEKER répond :’’Le désir de faire du Togo un pays modèle dans la sous-région en m´inspirant du système politique allemand dont la force économique et son efficacité sont incontestables en Europe comme dans le monde. Le « made in Germany » fascine toujours les gens. Alors, nous, on est historiquement proche de l´Allemagne, il faut autant en profiter pour le Togo’’.

Nous vous proposons de lire l’intégralité de son interview.

Comment se porte votre formation politique?

Je n´ai pas créé un parti politique. Donc je ne suis pas un leader de parti politique. Je n´appartiens pas non plus à un parti politique. Je suis un candidat indépendant de la diaspora, venu d´Allemagne juste pour aider mon pays avec le modèle allemand que je connais très bien et qui peut nous permettre de transformer le Togo en un pays modèle. Moi, j´aime toujours suivre un bon élève quand j´étais enfant pour devenir meilleur aussi. Donc le système allemand est un bon élève pour moi pour le suivre.

Le Togo s´apprête à organiser la présidentielle de 2020, après les élections législatives de 2018 et les municipales de 2019. Tout d´abord comment appréciez-vous les deux élections passées ?

Les élections législatives du 20 décembre 2018 n´ont pas répondu aux critères démocratiques, d´autant plus que les grands partis de l´opposition les ont boycottées. Pour cette raison les lois que les députés issus de ces élections votent sont des lois partisanes, taillées sur mesure pour le parti au pouvoir car elles ne prennent pas en compte l´aspiration du peuple togolais mais uniquement de ce que le parti au pouvoir souhaite.

Les élections communales organisées le 30 juin 2019 aussi ne sont pas transparentes non plus, vu les résultats écrasants du parti au pouvoir. En plus il y avait un taux d´abstention des électeurs de l´opposition très élevé car ils ne se sont pas rendus aux urnes pour voter. Ils ne croient plus à une élection transparente au Togo.

Pour la présidentielle de 2020 dont la date est fixée au 22 février 2020, cette date n´est pas bonne et son report est vivement souhaitable car aucune des trois conditions exigées par l´opposition pour la transparence (refonte du fichier électoral, recomposition de la CENI et recomposition de la Cour constitutionnelle) n´a été prise en compte. Aller aux élections dans les mêmes conditions que celles des législatives et communales ne garantira pas la transparence des urnes. Pour éviter ce piège relatif à cette date, il faudrait demander le report et c´est ce que moi, j´ai fait. Pour obtenir cet report il faut nous mobiliser et faire la pression sur le gouvernement car sans pression il ne cédera pas. Il est ainsi.

Vous êtes candidat à l´élection présidentielle 2020. Qu´est-ce qui a motivé votre candidature ?

C´est l´amour pour mon pays. Le sentiment patriotique. Le désir de faire du Togo un pays modèle dans la sous-région en m´inspirant du système politique allemand dont la force économique et son efficacité sont incontestables en Europe comme dans le monde. Le « made in Germany » fascine toujours les gens. Alors, nous, on est historiquement proche de l´Allemagne, il faut autant en profiter pour le Togo.

Que proposez-vous d´autre aux Togolais ?

Je vais mettre en place le système parlementaire à la place du système semi-présidentiel. Cela veut dire qu´avec le système parlementaire il n´y aura plus d´élections présidentielles au Togo mais seulement des élections législatives comme il en est le cas dans presque tous les pays de l´Union européenne à l´exception de la France dont nous suivons le système depuis les indépendances mais qui malheureusement engendre des conflits politiques en Afrique. Ce système parlementaire préconisé nous servira de fondation solide avec des institutions indépendantes pour bâtir ensemble notre pays. Avec le système parlementaire, le parti qui gagnera les élections gouvernera seul s´il arrive à avoir la majorité requise pour gouverner, sinon il fera alliance avec un autre parti de son choix. L´avantage de ce régime parlementaire est l´économie d´argent pour l´Etat car il n´y aura plus des élections présidentielles qui coûtent très chères financièrement. Ce régime proposé va aussi contribuer à la cohésion sociale et la paix dans notre pays. En plus, il obligera les partis politiques à travailler ensemble dans le gouvernement et à l´Assemblée nationale car avec le système parlementaire, l´alliance est souvent la règle, faute de majorité requise pour gouverner seul.

Dans mon programme, j´envisage la suppression de fonction du préfet.

Les gouverneurs dans les régions seront aussi élus et non nommés par le Président de la république comme il est prévu actuellement dans le nouveau code des collectivités locales.

L´école sera réformée aussi complètement. On va créer deux voies possibles : Une voie qui mènera vers le Lycée et l´autre vers les écoles professionnelles. L´orientation commencera à partir de la classe de 6è avec cette nouvelle réforme. Ceci permettra à tous les jeunes togolais d´avoir un métier en main avec une formation professionnelle dans l´entreprise.

Pour ce qui concerne les universités publiques du Togo, leur président sera élu par leurs collègues Enseignants et le représentant des étudiants. Avec le système actuel, ils sont nommés par le Président de la république. La nomination des présidents des universités ne permet pas de défendre efficacement les intérêts des Enseignants et ceux des étudiants car ils sont obligés de faire ce que veut la personne qui les a nommés.

Face à l´extrême pauvreté qui sévit dans le pays avez-vous des remèdes ?

Nous allons chercher ces remèdes. Ils se trouvent dans les réformes que nous allons engager et qui concerneront la Constitution, les institutions, le système éducatif, le secteur de la santé et notre engagement pour la création des entreprises de transformation de nos produits agricoles et fruitiers sur place au lieu de les exporter vers l´Europe à bas prix. Ceci sera possible par mes relations que je vais tisser avec les industriels allemands en tant que président élu. Cela permettra d´embaucher massivement nos frères et sœurs qui ont des diplômes mais ne trouvent pas à faire. On va lutter aussi contre la corruption et prôner la bonne attitude. On va faciliter l´accès au crédit aux femmes pour leur commerce car nos sœurs jouent un rôle capital dans les foyers et dans notre société. Les Togolaises sont des grandes commerçantes. On va les aider encore de plus à prospérer leur commerce.

Quelles sont vos relations avec les autres leaders politiques notamment de l´opposition et du Pouvoir ?

Avec les partis de l´opposition, mes relations sont bonnes. Mais je n´ai aucune relation particulière avec tel ou tel leader de parti politique. Je n´ai que des relations de courtoisie avec tous les leaders de partis sans exception. Je peux travailler avec n´importe quel leader du parti si le cas se présentait dans le cadre d´alliance et si le programme et la vision de ce parti pour le pays ressemblaient à mon projet que je porte pour rendre le Togo rayonnant et économiquement solide. Par contre avec le parti au pouvoir (UNIR) je n´ai aucune relation car la politique de ce parti est contraire à l´intérêt général du pays et bloque aussi l´alternance, ce qui met le Togo dans une situation difficile que nous vivons depuis des décennies.

Que pensez-vous du débat sur la candidature du président sortant ?

Je l´ai dit dans ma déclaration de candidature quand la question m´a été posée en septembre 2019.

Si moi j´étais à la place du président de la République Faure Gnassingbé, je ne me représenterais plus. Donc, c´est une question personnelle et de conscience. Même si les députés de ce parti et ceux des partis qui lui sont proches à l´assemblée nationale ont modifié certains articles de la constitution qui lui permettent de se représenter, il peut penser à l´intérêt du pays et renoncer à son 4è mandat afin de préserver la paix et la cohésion sociale dans le pays.

Peut-on dire que le sujet de la candidature unique de l´opposition est dépassé ?

Si cette idée est souvent évoquée, c´est pour rendre possible l´alternance qui est difficile à réaliser au Togo. Mais je pense que le candidat unique favoriserait plutôt ce régime cinquantenaire de se maintenir au pouvoir. Mais avec cinq candidats potentiels de l´opposition qui peuvent être issus de chaque région du pays, on peut priver le président sortant des voix des électeurs dans chaque région. C´est cette stratégie que je trouve gagnante face à n´importe quel candidat du parti au pouvoir.

Les deux tours à la présidentielle est-ce une chance ou au contraire un risque ?

L´élection présidentielle avec un scrutin à deux tours est une chance si les règles de la transparence électorale sont respectées. Mais si les règles de la transparence ne sont pas respectées, cela ne changera rien. La fraude existe partout, que ce soit avec un scrutin à seul tour ou à deux tours. Ce sont les conditions d´organisation des élections qui conditionnent toute transparence. La preuve en est que le parti au pouvoir refuse de faire les réformes avant ces élections de 2020 et sans les réformes les résultats seront comme si c´était les élections avec un tour puisque le parti au pouvoir va sortir gagnant par la possibilité avérée de fraude.

Que pensez-vous du vote de certains togolais de la diaspora ?

Le vote est un droit citoyen aussi bien pour les Togolais vivant au pays comme ceux vivant à l´étranger. Malheureusement ce droit est refusé à ceux-ci. Maintenant il vient d´être accordé. Mais les conditions qui l´entourent pour avoir la carte d´électeur ne sont pas faciles à remplir : carte nationale d´identité, passeport et carte consulaire, or les deux premières pièces citées ne sont pas établies à l´étranger mais seulement au Togo. C´est pour dire que le gouvernement sait pertinemment que c´est impossible pour eux d´avoir ces pièces en un rien de temps pour cette élection fixée en février 2020 dont je demande le report car on ne peut pas organiser l´élection le 22 février et espérer une victoire pour l´opposition alors que les conditions pour une élection transparente ne sont pas réunies.

Ce qui est paradoxal, c´est que les Togolais de la diaspora aident beaucoup leurs proches au pays par l´envoi de l´argent dont le montant est souvent communiqué chaque année par le gouvernement lui-même. Mais quand il s´agit du droit de vote de ces mêmes Togolais de la diaspora, on leur refuse ce droit. On dirait que nos frères et sœurs de la diaspora n´ont que des devoirs envers leur pays mais pas des droits.

Votre message à l´endroit des Togolais de la diaspora et ceux qui sont au pays.

À Mes chers compatriotes, C´est un rendez-vous à ne pas manquer en 2020. Je leur demande du courage et de la persévérance pour arracher la victoire et permettre l´alternance car sans alternance on ne peut jamais faire de notre pays un modèle. Pour cette élection de 2020 dont les conditions de transparence ne sont pas encore réunies, il faut les exiger et demander le report de la date car si on va à cette élection dans les conditions actuelles, l´opposition va perdre.

Pour ce qui concerne mon projet que je leur présente, c´est un projet qui fera du Togo un pays modèle et rayonnant dans lequel tout le monde sera heureux demain si je suis élu président de la république. Tout est calqué sur le système allemand car ce système favorise une économie forte et une démocratie très rapprochée avec les citoyens et les représentants du peuple qui sont les députés. C´est pourquoi l´Allemagne est économiquement très forte en Europe. Copions son modèle que je connais très bien pour développer le Togo. Pour y arriver, j´ai besoin du soutien de tous les Togolais qui sont au pays et ceux de la diaspora en 2020. Ensemble, nous allons bâtir notre pays. En plus si je gagne, il n´y aura pas la chasse aux sorciers pour les dirigeants du parti au pouvoir quand ils vont se retrouver dans l´opposition. C´est le jeu de la démocratie. Je vais leur garantir la sécurité et aussi pour leurs biens acquis légalement.

Merci.

Merci.


Propos recueillis par Emmanuel Vivien TOMI de la Rédaction de Plume Libre et Referencetv.tg


Présidentielle de 2020 : Dr Christian SPIEKER : « Nous allons mettre en place le système parlementaire et faire du Togo un pays modèle en s’inspirant de la pratique politique allemande »
Togo - Présidentielle de 2020 : Dr Christian SPIEKER : « Nous allons mettre en place le système parlementaire et faire du Togo un pays modèle en s'inspirant de la pratique politique allemande »





Autres titres
Chronique de Kodjo Epou : Un exemple d'Homme d'Etat
Togo - Chronique de Kodjo Epou : Un exemple d'Homme d'Etat
Atcholi Aklesso à Jean-Pierre Fabre : « Je pense qu’il faut arrêter de mentir au peup...
Togo - Atcholi Aklesso à Jean-Pierre Fabre : « Je pense qu’il faut arrêter de mentir au peup...
Présidentielle 2020 : Fabre et Agbéyomé respectivement en 6e et 7e places sur le bull...
Togo - Présidentielle 2020 : Fabre et Agbéyomé respectivement en 6e et 7e places sur le bull...
Présidentielle 2020/ Jean-Pierre Fabre : « L’ANC et Jean-Pierre Fabre ne renoncent ja...
Togo - Présidentielle 2020/ Jean-Pierre Fabre : « L’ANC et Jean-Pierre Fabre ne renoncent ja...
Plus de nouvelles






RECOMMANDÉS
Chronique de Kodjo Epou : Un exemple d'Homme d'Etat
1.  Togo - Chronique de Kodjo Epou : Un exemple d'Homme d'Etat

2.  Togo - Identification biométrique : L’Etat togolais et ses partenaires à la recherche des fo...

3.  Togo - Atcholi Aklesso à Jean-Pierre Fabre : « Je pense qu’il faut arrêter de mentir au peup...

4.  Togo - Faure Gnassingbé en visite au Gabon ce jeudi

5.  Togo - Présidentielle 2020 : Fabre et Agbéyomé respectivement en 6e et 7e places sur le bull...




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média