5:08:46 AM Dimanche, 19 Janvier 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Présidentielle 2020 : UNIR pas dans la logique de deux tours

Togo - Politique
iciLome | | 13 Commentaires
presidentielle-2020-unir-pas-dans-la-logique-de-deux-tours


La présidentielle de 2020 risque de connaitre le même sort que les précédentes. Puisqu'à en croire de nombreux observateurs, le régime RPT-UNIR n’est pas dans la logique d’une élection à deux tours. Il prépare juste un "K.O", comme l'évoquent ses partisans.

Ce n’est un mystère pour personne. Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, sera bel et bien candidat à sa propre succession lors des prochaines consultations électorales. Celui qui a déclaré publiquement que son « Papa » lui a dit de ne jamais lâcher le pouvoir, ne ratera pour rien au monde le prochain scrutin présidentiel dont le premier tour est prévu pour se tenir le 22 février 2020.

D’ailleurs le 3 novembre dernier à Lomé, lors de son intervention dans le cadre du lancement du rapport pays Doing Business 2020, il se projetait déjà dans l’avenir. Il va jusqu’à avertir ses « notables » de ne pas le décevoir l’année prochaine, c’est-à-dire, en 2020.

« … C’est vrai que quand on parle d’élections présidentielles en Afrique, il y a toujours une période d’incertitude. Des gens sont attentistes. Mais pour nous, j’espère, nos élections auront lieu tôt pour que durant le reste de l’année, nous puissions nous consacrer à ce que nous voulons le plus : la croissance inclusive, le développement et la prospérité pour notre pays. C’est possible. Les mauvaises langues diront que c’est par hasard… Comme je le disais en Mina, je ne veux pas avoir honte l’année prochaine (ndlr, en 2020)… Il faut que nous maintenions le rythme des réformes même si les périodes de campagnes électorales sont toujours des moments d’incertitude », a insisté Faure Gnassingbé.

Au regard de cette déclaration, seul un "petit d’esprit" pourra encore croire que le fils du feu Général Eyadema n’a pas l’intention de briguer un 4e mandat à la tête du pays. Les pompeuses manifestations organisées ces derniers jours par le député Atcholi Aklesso et ses camarades du parti bleu pour, dit-on, « implorer » Faure Gnassingbé à être candidat à la prochaine présidentielle, édifient mieux.

Une vieille pratique du système RPT-UNIR en vogue au temps où l’actuel Premier ministre, Selom Klassou, était encore un excellent « liseur de motion » du Général.

Un coup K.O au premier tour

N’en déplaisent à ses adversaires, mais Faure Gnassingbé ne compte pas aller une élection à deux tours. En tout cas, il ne prendra pas ce risque. Jeudi lors du lancement officiel de leur fameuse tournée régionale placée sous le thème « Enjeux de l’élection présidentielle de 2020 », les cadres du parti bleu ont été on ne peut plus clairs.

« Une victoire à 60% dès le premier tour est crucial afin de lui permettre de continuer le travail de développement qu’il a enclenché depuis 2005 », a souligné le ministre d’Etat Solitoki Esso.

Tout observateur de la scène politique togolaise qui connait bien ce régime en matière de fraude électorale peut désormais affirmer sans se tromper que l’alternance politique a encore de beaux jours devant elle. Surtout quand on sait que le processus électoral est verrouillé à double tour par le régime.

La transition, la meilleure option ?

Depuis quelques jours déjà, pendant que Jean-Pierre Fabre, Aimé Gogué, Mme Adjamagbo, Me Apévon, Mgr Kpodzro, Dr Agbéyomé Kodjo… se déchiraient sur la question de la candidature de l’opposition, certaines voix qui, apparemment, crient dans le désert, proposent de surseoir à la mascarade électorale en perspective. Elles estiment que le scrutin est perdu d’avance, d’autant plus que le cadre électoral souffre d’énormes irrégularités.

Parmi ces voix, figure le président du Parti National Panafricain (PNP) Tikpi Atchadam. L’homme politique contraint en exil a même invité les candidats déclarés à retirer leur candidature pour permettre une remobilisation du peuple, car selon lui, 2020 doit être l’année de la refondation et la seule façon de régler le problème togolais, c’est d’aller à une transition.

Me Zeus Ajavon, l'ex- Coordonnateur du Collectif « Sauvons le Togo », est également dans cette logique de transition. Selon lui, le Togo redeviendrait normal à travers une transition démocratique qui favoriserait la mise en place des institutions fortes avant toute élection encore au Togo dont notamment la Présidentielle. Il propose qu'on sursoit au processus électoral en cours pour éviter les mêmes problèmes que le Togo connaisse dans de pareilles situations comme en 1998, 2003, 2005, 2010 et dernièrement en 2015.

Godfrey Akpa


Présidentielle 2020 : UNIR pas dans la logique de deux tours
Togo - Présidentielle 2020 : UNIR pas dans la logique de deux tours





Autres titres
L’ÂGE  LUCIDE
Togo - L’ÂGE  LUCIDE
Présidentielle 2020 : Deux dossiers jugés irrecevables
Togo - Présidentielle 2020 : Deux dossiers jugés irrecevables
Chronique de Kodjo Epou : Y a-t-il à bord un CHEF pour faire cesser la chasse aux Kot...
Togo - Chronique de Kodjo Epou : Y a-t-il à bord un CHEF pour faire cesser la chasse aux Kot...
Présidentielle 2020 : Agbéyomé Kodjo reçoit de nouveau un soutien
Togo - Présidentielle 2020 : Agbéyomé Kodjo reçoit de nouveau un soutien
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 13   Toi-aussi | Dimanche, 29 Décembre 2019  - 17:39
  On le savait. Pas raison de le proclamer encore !...

Le présidentiel 2020 ! Où le moment de s'enrichir encore comme leader d'un parti politique au Togo !?...
Comment un parti politique ira aux élections prochains avec des mains nues sans aucun fonds probable tout en expectant le gouvernement de débloquer plus de 500 millions de F CFA dans son compte pour sa campagne électorale ? Ainsi est devenue la politique Togolaise pour enrichir des gens qui se moquent de l'alternance politique et sociale tout au cœur du peuple Togolais entier. C'est une moquerie de grande indigence et malhonnête au regard de certains soi-disant partis politiques au Togo. Est-il vraiment sûrement que ces partis nocturnes et débraillés agissent pour le bien-être du peuple Togolais ? Personne n'en parle ! Un pays comme le Togo qui a plus de 112 partis politiques ! Quelle injustice et anomalie pour un peuple désespéré, frustré et agenouillé ? Tous ces faux acteurs de la politique Togolaise doivent s'excuser au nom du bien-être du pays et pour un bon déroulement d'une politique digne de clairvoyance, de sérénité, de clarté et emblématique. Jusqu'à quand ou alors jusqu'où allez-vous pour la destruction totale de votre pays, de notre pays le Togo ? N'êtes-vous pas encore rassasié, satisfait de mettre la corde aux coups des Togolais ; pour trancher la dignité, la gloire, l'optimisme et la détermination du peuple ; pour égorger et appauvrir vos sœurs, vos frères, vos enfants, sous prétexte des défendeurs du peuple qui n'en veut rien que la liberté de voix, la liberté d'expression et de choisir librement et sans contexte son gouvernement, ses leaders et ses dirigeants ; pour obtenir l'alternance politique ; social et économique ! Ayez-vous honte de vos actions ; ayez-vous pitié envers le peuple ; ayez-vous l'humilité envers ce peuple en travesti ! Pour une fois encore, pour votre grotesque malhonnête et ambivalence ; allez-y encore pour trancher le peuple Togolais dans le bain de sang et d'indignation totale et sous régionale. Pour une fois encore, allez-y pour un rendez-vous meurtrière et l'immolation de vos concitoyens enfin que vous empochez des milliers de francs CFA pour vous et pour vos collaborateurs sournois, hypocrites et sans conscience. Le Togo est devenue ridicule et rigolo vis-à-vis de l'opinion africaine et internationale. Votre indulgence, votre récalcitrante, votre ambivalence et votre malhonnête vous rendent des hommes sans cœurs, sans esprit et âmes et cela vous ferez rendez-vous un jour avec le créateur des cieux et de la terre. Les cris des martyres, des handicapés et les blessés vont vous rendre compte de vos actions de trahison, de meurtre et dribleurs du peuple Togolais. L'histoire vous jugera tous et toutes. Si vous n'avez pas la sagesse qui vous parle, au moins n'avez-vous pas la raison qui vous guide et vous parle? Que la nuit vous porte conseille avant de vouloir encre gargouiller comme des margouillats ; déplumer et dépouiller le peuple de son droit humain.

 12   Kaki | Dimanche, 29 Décembre 2019  - 12:47
  Assassinat de Sylvanus Olympio.
Massacre de la lagune de BE.
Assassinat de Tavio Amorin.
Massacre du Florio Jardin.
Empoisonnement de Yakanou en prison, militant de l'ANC.
Plus de 1000 morts des elections de 2005.
Tuerie des manifestations de 2017 a Lome,Sokode,Bafilo,Dapaong..
Assassinat d'eleves ,de mecanicien des manifestations ...la liste est longue.. Tel est le bilan du regne de Rpt unir depuis 1967 a' nos jours.

 11   Clement Gavi | Samedi, 28 Décembre 2019  - 20:12
  La terreur et l'arbitraire caracterisent la dictature, qui n'a que faire du peuple et se preoccupe de la scene internationale. Dans un monde qui semble avoir perdu ses reperes moraux, la sanglante dictature au Togo depuis au moons 54 ans, est le produits du monde. Un ou les gens vont jusqu'a affirmer qu'une telle dictature, est la volonte de Dieu. Autrement dit, ils presentent Dieu comme un tyran.

 10   Tanga | Samedi, 28 Décembre 2019  - 19:37
  Le fraude se trouve dans le premier tour pour prouver a l'exterieur qu'il a la population absolue a son cote

 9   Germano Tem | Samedi, 28 Décembre 2019  - 17:36
  Réponse à 1-Kaboua
  l' information passe bien chez l' adversaire !
Et chez nous quel est le score prévu par nos leaders et autres dealers de l' opposition?

 8   GILETS JAUNES | Samedi, 28 Décembre 2019  - 17:32
  " Sinon le pays va bruler avec nous tous "


Pédro Francis Amuzun avait proféré les mêmes menaces en 2014 pour les élections de 2015.
Son candidat n' a pas vu la victoire passer dans l' autre camp et cria " on m' a voléééé "
Beaucoup plus tard ce sera encore lui le seul de la C14 qui ne verra pas les valises bourrées de billet de banque !
Dans le temps le Pédro fuyait au Bènin et comme il ne connaissait pas ses droits et obligations en tant qu' autorité de la CENI , il n'avait pas d' autorisation de sortie !!!!
En plus il a oublié que nous sommes à l' heure d' internet et raconta qu' il allait à des funérailles au Bènin. Une rapide communication et c' est fait...
Monsieur le Pédro Amuzun alors heros de l' ANC doit retourner à Lomé sous escorte pour sa propre sécurité.

 7   El Niño | Samedi, 28 Décembre 2019  - 14:59
  Réponse à 1-Kaboua
  Faure Gnassingbé Le Nullard sait que cette fois-ci cette parodie d'élection gagnée d'avance ne passera pas.

Vous remarquerez que le soi-disant président du Togo ne sort plus de son pays....Je suggère d'ailleurs à Faure Miabé Vaurien d'oublier cette affaire d'élections et de sortir par la grande porte. Sinon le pays va bruler avec nous tous

 6   le fou | Samedi, 28 Décembre 2019  - 10:45
  Réponse à 3-verité
  Et ceux qui ne sont pas derriere lui viennent d'ou?
Asshole!!!

 5   Ogbonè | Samedi, 28 Décembre 2019  - 10:44
  https://youtu.be/RySMZD293mY

 4   le fou | Samedi, 28 Décembre 2019  - 10:41
  Réponse à 1-Kaboua
  Watch your back fiston!!!
Le systeme rpt/unir execute publiquement ceux qui denoncent leur margouille!


RECOMMANDÉS
Fenêtre Sur l'Afrique du 18 janvier 2020 sur radio Kanal K
1.  Togo - Fenêtre Sur l'Afrique du 18 janvier 2020 sur radio Kanal K

2.  Togo - L’ÂGE  LUCIDE

3.  Togo - Fusion des directions a l'UL et prise de fonction des nouveaux directeurs

4.  Togo - RGPH-5 : Le Togo lance un appel pour mobiliser les ressources financières

5.  Togo - Trafic de faux médicaments : Faure Gnassingbé appelle à agir




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média