4:12:46 AM Dimanche, 19 Janvier 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Présidentielle 2020 : Comprendre l’engagement du candidat Tchassona Traoré en trois points

Togo - Politique
LaManchette | | 4 Commentaires
presidentielle-2020-comprendre-l-engagement-du-candidat-tchassona-traore-en-trois-points


Notaire de profession, Président national du Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD), Me Mouhamed Tchassona Traoré a été investi candidat du MCD le 21 décembre dernier pour briguer à la magistrature suprême en 2020 au Togo. C’est à l’issue d’un conseil national du parti tenu à Lomé sous le thème : « Pour un autre Togo, brisons les murailles, remblayons les fossés, construisons des ponts ». La cérémonie d’investiture qui s’est déroulée en présence des responsables fédéraux et préfectoraux dudit parti, a été aussi une occasion pour Me Tchassona de décliner en version simplifiée son projet de société en des engagements pris pour le rayonnement d’un autre Togo.

Dans deux mois exactement, le peuple togolais a rendez-vous avec l’histoire, celle qui peut-être, marquera le début des pages glorieuses de la démocratie togolaise. Ainsi, le 22 février 2020, les Togolais de l’intérieur aussi bien que ceux de l’extérieur (pour la première fois), irons aux urnes pour désigner celui ou celle qui présidera aux destinées de leur pays durant les cinq prochaines années.

Me Tchassona, candidat, ne veut en aucun cas se faire conter l’évènement. Il compte plutôt prendre une part active dans le déroulé de cette histoire et pourquoi pas, être celui autour duquel s’écrira la belle histoire de démocratie, synonyme d’une vraie alternance consacrée par le MCD pour un Togo nouveau.

Alors pour parvenir à cette fin, il nourrit son engagement autour de trois principales motivations qui sous-tendent sa candidature en 2020.

« …brisons les murailles »

Un autre Togo est possible en 2020. Oui, Me Tchassona croit dur comme fer qu’il est possible de recréer l’espoir devant tant de misères, d’abandon et de fatalisme. Pour ce faire, il s’est engagé à poser dès à présent, de solides balises pour le rayonnement d’un Togo du renouveau dans un contexte assez particulier où la colère d’un peuple qui n’en peut plus de supporter le poids de l’injustice sociale sous le poids de laquelle il ploie depuis plusieurs décennies. Ainsi, armé de courage et d’abnégation, il prend de multiples engagements pour qu’au soir des lamentations d’un peuple lassé d’une gouvernance sans repères, luise une nouvelle lune sur le Togo, et qu’au lendemain, un nouveau soleil s’élève pour éclairer les chemins de l’espoir et de l’espérance pour une population qui retrouvera enfin le sourire.

Alors, en peignant les maux qui minent la société togolaise, entre autres, l’absence de véritables programmes de développement qui prennent en compte les aspirations profondes du peuple, les injustices sociales érigées en mode de gouvernance, le déséquilibre profond entre les couches sociales, l’absence d’une justice équitable, le manque de confiance entre les gouvernants et les gouvernés laquelle situation est source de climat de méfiance et de suspicion généralisé avec un fossé qui se creuse jour après jour entre les Togolais considérés comme à part entière et les Togolais qui ont le sentiment d’être des citoyens de seconde zone, face à ces multiples défis, Me Tchassona assure qu’une vision claire, une action cohérente et un langage de vérité permettront de récréer de la confiance et de redonner au Togo, tout son éclat à l’Or de l’Humanité. La peur, le désespoir et le défaitisme ne sauraient caractériser le Togo!, ajoute-t-il.

Aussi, sur un ton empli de tristesse, il décrit la détresse des Togolais qui essoufflés, égrainent, dépités, les maladresses d’un gouvernement désavoué. Il écrit : Dans nos écoles, nos hôpitaux, nos marchés, sur nos routes, le déséquilibre social est palpable. Nos jeunes sont formés pour chômer.

L’insécurité est grandissante. Et comme solution à tout cela et à bien d’autres maux qui minent notre société, ceux qui nous gouvernent préfèrent s’enfermer dans leurs certitudes sans jamais oser véritablement écouter les Togolais qui continuent de crier leur ras-le-bol. Face à cela, des hommes politiques qui promettent le paradis à un peuple qui finit par perdre confiance en la parole politique. L’élection qui arrive, est perçue et présentée par certains comme un non-événement car elle serait gagnée d’avance par un camp. Beaucoup de concitoyens se demandent à quoi rime alors la participation à une telle élection.

J’entends cette rhétorique. Toutefois, il réaffirme que face aux multiples défis de notre pays, une vision claire, une action cohérente et un langage de vérité permettront de récréer de la confiance et de redonner au Togo, tout son éclat à l’Or de l’Humanité. La peur, le désespoir et le défaitisme ne sauraient caractériser le Togo ! Parce que, explique le patron du MCD, le Togo a des ressources puissantes pour être dans le peloton de tête des nations qui écrivent l’histoire moderne de l’Afrique. Aussi souligne-t-il que les ouvriers, les employés, les cadres, les agriculteurs, les entreprises, les chercheurs, les artistes, les créateurs, bref les hommes et femmes qui peuplent le Togo ruissellent de compétences, d’imagination et d’initiatives. Les femmes rutilent d’ingéniosité. Les jeunes débordent d’énergie et de créativité. Il faut donc leur faire confiance et leur donner les moyens de leur autonomie. Nous avons d’énormes atouts pour y parvenir, conclut-il en marquant que les Togolais doivent pouvoir vivre de leur travail, avec des emplois qui les valorisent et leur permettent de progresser. Les jeunes doivent pouvoir faire des projets de vie et de travail. Les parents doivent pouvoir éduquer et protéger leurs enfants. Chaque Togolais doit avoir accès aux soins et à un logement digne. Ce sont des droits inaliénables.

Les fonctionnaires ont droit à une retraite décente. La sécurité qui est un droit essentiel, doit être assurée. Le gouvernement ne doit plus utiliser l’insécurité pour faire peur. S’agissant de l’engagement de tous pour le renouveau, le président du MCD pense que la crise politique qui a secoué le pays depuis 2017 et les événements qui s’en sont suivis, notamment la feuille de route des Chefs d’Etats et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ainsi que les actions politiques comme les réformes ayant abouti aux élections législatives du 20 décembre 2018, les municipales du 30 juin 2019, ont permis de toucher à tout ou presque sans rien résoudre véritablement. Une réalité qui, juge-t-il, oblige le peuple togolais à ne pas se résigner et s’affaisser au cachot du désespoir. Pour lui, les Togolais peuvent encore innover, créer, se soigner, avoir droit à une meilleure éducation.

C’est pourquoi, il dit : OUI pour une nouvelle candidature, un nouvel engagement afin d’achever l’éternelle lutte pour l’alternance et le changement.

« …remblayons les fossés »

Téméraire, partisan de ceux qui aiment remettre l’ouvrage sur le métier, Me Tchassona reste confiant quant à un avenir meilleur pour le Togo. Alors, volontiers, il a accepté d’être encore le porte-flambeau du combat pour l’alternance.

Ce n’est pas une candidature de trop, précise-t-il d’entrée. « Ma candidature veut rompre avec l’éternelle lecture binaire qui fait croire en la magie de l’homme providentiel contre l’Etat-Providence qui réglerait tout. Je place ma candidature sous le signe de ce que j’ai de plus cher: mes valeurs morales que sont la vérité, la sincérité, l’humilité, la tolérance ».

Notre pays, le Togo, dépeint-il, est à la croisée des chemins. Pour raccommoder le tissu social en lambeaux, pour oxygéner l’économie exsangue, pour offrir une justice équitable aux citoyens, pour réconcilier les Togolais avec eux-mêmes, nous leur devons un langage de vérité. L’élection de 2020 ne doit pas être perçue comme du déjà-vu. Car, même si le passé électoral du Togo est suffisant pour incliner le peuple au défaitisme et au fatalisme, nous devons reconnaître que la gouvernance durant les cinq prochaines années ne peut plus se faire comme avant. Cela est une nécessité voire une obligation. C’est même incontournable. Les événements qu’a connus notre pays depuis le 19 août 2017 doivent servir de leçon aux uns et aux autres pour qu’enfin, celui ou celle qui aura la lourde charge de diriger les Togolais pour le prochain quinquennat, comprenne qu’il n’a pas droit à l’erreur.

Aucune victoire écrasante n’est possible en 2020. Oui, il y aura un vainqueur; mais les autres ne seront pas des vaincus. Ils auront leur mot à dire dans la gestion des affaires. Car, dans un contexte de décentralisation où le pouvoir doit être donné aux citoyens à la base, participer à la présidentielle de 2020 renforce les acquis des dernières municipales. La décentralisation doit être renforcée avec plus de pouvoir aux collectivités territoriales et plus d’autonomie aux différentes régions. C’est un chantier énorme auquel toute la classe politique nationale doit s’atteler au lendemain du scrutin présidentiel.

« …construisons des ponts »

L’invite à l’union pour la réalisation de projets d’intérêt commun, est l’une des vertus cardinales de Me Tchassona Traoré Mouhamed. Bien que candidat en lice pour les prochaines élections où la loi de compétition prédomine, Me Tchassona n’oublie les principes directeurs de sa vie qui confèrent au vivre ensemble acquis grâce à l’éducation reçue des parents. « Mon parcours politique, dit-il, s’est toujours fondé sur des valeurs morales que ma famille biologique m’a transmises. L’intransigeance, l’animosité et l’intolérance vis-à-vis de mes adversaires, je me suis toujours efforcé de les prohiber dans ma conduite. C’est un principe que j’observerai encore durant ma campagne. Car pour moi, même si nous avons des cheminements différents qui peuvent parfois même se heurter, un seul objectif nous lie: l’intérêt supérieur de la nation togolaise ».

Ainsi, il tient à féliciter tous ses alter egos politiques qui, au prix de mille sacrifices, continuent de lutter pour l’avènement nt d’un Togo nouveau.

Saluant les acteurs de la société civile qui ne ménagent aucun effort pour rappeler constamment à la classe politique qu’elle se perd parfois sinon souvent et qu’elle a tout intérêt à se remettre en cause, Me Tchassona veut aussi rendre hommage à un digne fils du Togo qui a joué un rôle important à un moment donné de l’histoire politique de la nation togolaise. Il s’agit de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro qui est un symbole de la lutte pour plus de démocratie au Togo.

Comme le phénix qui renaît de ses cendres, le prélat, malgré le poids de l’âge, a repris son bâton de pèlerin pour tenter de rassembler les principaux acteurs de l’opposition autour d’un idéal commun: la candidature unique de l’opposition. « Je reste persuadé que, même si cet idéal n’est pas atteint dans la perspective du premier tour de la présidentielle, les efforts de Mgr Kpodzro ne seront pas vains pour l’issue du scrutin et la suite du combat pour l’alternance ».

Enfin, le candidat du MCD rêve d’un véritable changement au profit de tous, un changement où les mots se transforment en actes, un changement où les chances ne seront plus données aux citoyens en fonction de leur appartenance politique, religieuse ou ethnique, changement où seul le mérite fait du citoyen un homme heureux et fier d’appartenir à la communauté d’humains que la Providence a réunis sur un espace de 56.600 km2. Et pour que tous ces rêves se réalisent, Me Mouhamed Tchassona Traoré compte sur l’adhésion du peuple à son offre politique. Il dit : « Avec votre soutien et votre confiance, je compte relever le défi. Alors, je vous donne rendez-vous en 2020. Bonnes fêtes de fin d’année. Vive le Togo »


Présidentielle 2020 : Comprendre l’engagement du candidat Tchassona Traoré en trois points
Togo - Présidentielle 2020 : Comprendre l'engagement du candidat Tchassona Traoré  en trois points





Autres titres
L’ÂGE  LUCIDE
Togo - L’ÂGE  LUCIDE
Présidentielle 2020 : Deux dossiers jugés irrecevables
Togo - Présidentielle 2020 : Deux dossiers jugés irrecevables
Chronique de Kodjo Epou : Y a-t-il à bord un CHEF pour faire cesser la chasse aux Kot...
Togo - Chronique de Kodjo Epou : Y a-t-il à bord un CHEF pour faire cesser la chasse aux Kot...
Présidentielle 2020 : Agbéyomé Kodjo reçoit de nouveau un soutien
Togo - Présidentielle 2020 : Agbéyomé Kodjo reçoit de nouveau un soutien
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 4   Le Vrai Jay Bon Jeu | Vendredi, 3 Janvier 2020  - 3:4
  Réponse à 3-FF
  ---->>>>>Me Mouhamed Tchassona Traoré et Gerry Tamaa..<------ des vrais voleurs !!

Ces 2 mendians et Escrocs de grands chemin se presentent tout simplement pour avoir leur Ration des 500 ou 650 millios decfa que l'etat togolais mettra a' la disposition des partis de l'opposition.pour les diviser... c'est tout..!!! pendant les elections

Sinon si lui, ou Jp Fabre ou AGBOYIBOR ou GeRry Tamaa semble est le lplus qualifie' que des "Elections Primaires" aient lieu et se fassent en leur "Sein"... et choisir le plus qualifie' avec son programe .

et c'est comme cela le frodeur faure profite pour diviSer les voix electorales et "pretendre gagner.

Si Gerry Tamaa avec " moins de neuf mille voix" - de 9000 voix ait ete' ramasse' pres de 160 millios de cfa Pourquoi Me Mouhamed Tchassona Traoré NE FERAIT PAS DE MEME !!!


Le criminel revient sur son lieu de Crime !!!! ou bien ?? et a' ciel ouvert !!!

Depuis quand on Connait Gbaguidi a' Anecho ????? Hiiiiiiiii ...

Me Mouhamed Tchassona Traoré veut blaguer qui maaaaahhh ???
Gerry Tamaa voudrait blaguer qui maaahhh ?
Jp Fabre voudrait blaguer qui maaahh ???
Allez y aux elections Primaires !!! et on verra qui a un programme "socio politique" t responsable, credible, et paye' pour et comment il va payer pour son programme ??
la provenance de l'argent
sous forme de prets?? aupres de quelles banques ??
Sous forme de taxes ??? comment et a' quels taux ??

les electeurs togolais veulent voir les genies Togolais a' l'oeuvre ..
Le frodeur faure lui est fini.. lui est sous les ordres de Bollore' .. !!
quand il s'agit du franc CFA les togolais et Africains veulent le "CFA-eXIT !!!!!!!

LES ANGLAIS VOULAIENT LE "Brexit " !!! ou bien ????

Macron a til traite' les anglais d'avoir des sentments anti -Francais ??????????
Allo ?? ?? Esct-ce Macron qui ira dire aux anglais que leur Argent(Pound) serait en Parite avec le franc francais ??????

et pourquoi c'est aux presidents Africains qu il vient donner des lecons ?? et pire
et le frodeur faure gnasimgbe' "PleZIDENT" a til ose' "Rouspecter " son Maitre Macron???

Allo ?? et vous appelez ce type President ?????????????????????????

Reveillez vous...



 3   FF | Jeudi, 2 Janvier 2020  - 16:3
  Tanga a raison.
Me Mouhamed Tchassona Traoré livre un discours complètement aseptisé dans lequel il enfonce des portes ouvertes en s'en tenant au constat des maux qui minent la société togolaise.
Il ne propose rien de concret dans son discours d'investiture.
Il n'indique pas la moindre esquisse de programme politique pour sortir l'immense majorité des togolais de leur situation de précarité récurrente.
Me Mouhamed Tchassona Traoré aurait pu capter l'attention des électeurs s'il avait expliqué comment lui et son parti analysent la préparation du processus électoral !
Le considère-t-il comme transparent ?
Considère-t-il que toutes les conditions sont réunies pour faire triompher le vérité des urnes?
S'il est incapable de dire tout cela aux électeurs togolais sa candidature n'est qu'une candidature alimentaire de plus.
Rien de nouveau donc sous le soleil électoral du Togo !

 2   Tanga | Mercredi, 1 Janvier 2020  - 11:7
  Vous savez bien au Togo aller aux elections ne causent pas de problem mais comment gerez vous la transparance
des urnes? Le president Faure peut etre battu aux elections par quiconque mais la FRAUDE lui mentient au
pouvoir.

 1   zoro | Mercredi, 1 Janvier 2020  - 9:52
 
il n'est pas interdit d'être très embitieux ! ce notaire fait souvent rire. Combien de personne votent pour lui dans son quartier natal?


RECOMMANDÉS
Fenêtre Sur l'Afrique du 18 janvier 2020 sur radio Kanal K
1.  Togo - Fenêtre Sur l'Afrique du 18 janvier 2020 sur radio Kanal K

2.  Togo - L’ÂGE  LUCIDE

3.  Togo - Fusion des directions a l'UL et prise de fonction des nouveaux directeurs

4.  Togo - RGPH-5 : Le Togo lance un appel pour mobiliser les ressources financières

5.  Togo - Trafic de faux médicaments : Faure Gnassingbé appelle à agir




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média