5:35:33 PM Vendredi, 21 Février 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Nombre de mandats présidentiels : La CEDEAO réagit sur un message sur les réseaux sociaux

Afrique de l'Ouest - Politique
iciLome | | 6 Commentaires
nombre-de-mandats-presidentiels-la-cedeao-reagit-sur-un-message-sur-les-reseaux-sociaux


Des messages circulent sur les réseaux sociaux indiquant que la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sera désormais rigoureux sur le nombre de mandats présidentiels (qui sera limité à deux) dans ses pays membres. Un message que la Commission de la CEDEAO a démenti.

Message de démenti du Président de la Commission de la CEDEAO

Depuis quelques heures, circule sur les réseaux sociaux, un message attribué au Président de la Commission de la CEDEAO, portant sur le nombre de mandats présidentiels dans les États membres de la CEDEAO.

La Direction de la Communication de la Commission de la CEDEAO voudrait par ce canal, apporter un DÉMENTI FORMEL ET CATÉGORIQUE à ces propos qui sont attribués à Son Excellence Monsieur Jean Claude Kassi BROU.

Le Président de la Commission de la CEDEAO décline toute paternité de ces propos qui lui sont attribués. En aucun moment, il n’a été auteur de ces propos ni participé à une réunion, cette semaine à Abidjan.

La Commission de la CEDEAO informe l’opinion publique qu’elle prendra toutes les dispositions nécessaires pour rechercher et traduire devant les juridictions compétentes, les auteurs de cette diffamation et de cette intoxication via les réseaux sociaux.

Fait à Abuja, le 26 janvier 2020.

La Direction de la Communication Commission de la CEDEAO


Nombre de mandats présidentiels : La CEDEAO réagit sur un message sur les réseaux sociaux
Afriquedel'Ouest - Nombre de mandats présidentiels : La CEDEAO réagit sur un message sur les réseaux sociaux





Autres titres
Réforme du franc Cfa, création de l`Eco, … : Les grandes décisions prises au 56ème so...
Afrique de l'Ouest - Réforme du franc Cfa, création de l`Eco, … : Les grandes décisions prises au 56ème so...
CEDEAO: le point de la session d'Abuja
Afrique de l'Ouest - CEDEAO: le point de la session d'Abuja
Clôture du sommet de la CEDEAO: les chefs d’Etat s’engagent à mobiliser un milliard d...
Afrique de l'Ouest - Clôture du sommet de la CEDEAO: les chefs d’Etat s’engagent à mobiliser un milliard d...
Le Niger garantie de façon effective la Protection de l’Enfant
Afrique de l'Ouest - Le Niger garantie de façon effective la Protection de l’Enfant
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 6   Bernard Dovi | Lundi, 27 Janvier 2020  - 12:22
  Ce machin de CEDEAO là-même n'a plus sa raison d'être. Je crois qu'il faut passer à autre chose, surtout que les idées nobles qu'elle est sensée véhicule ne sont qu'une chimère, en commençant par la libre circulation des personnes et des biens

 5   El Niño | Lundi, 27 Janvier 2020  - 11:49
  Cet imbécile de Jean Claude Brou se permet d'être appelé 'son excellence'.
Mon oeil!

Les dirigeants de la Cedeao sont de vrais rigolos. Personne ne les respecte et personne ne les prend au sérieux.

Les fonctionnaires de la Cedeao sont des corrompus de la tête au pieds. Pffff!

 4   Ebizovo | Lundi, 27 Janvier 2020  - 11:6
  Réponse à 1-Clement GAVI
  Merci freres (Clment G. Watao et Diable) pour vos reactions.Laissez ces clones syndicats de presidents et supporteurs de syndicats de presidents.Nous devons chaser hors de nos pays ces traitres du continent.
On attend leur arrive dans notre pays quand les troubles apres elections vont commences.
Soyons prets et mobilisons la populations á les accueillir dés l'aeroport avec des cailloux et comme ca ils comprendront que ca va mal au togo.Ou bien á l'hotel l'a oú ils font leurs conferences prenons d'assaut ces lieux et chassons les de notre pays.

 3   Diable | Lundi, 27 Janvier 2020  - 10:56
  Des imbeciles nuisibles de la CEDEAO. Vous devez être contents de cette sortie même si c'est diffamatoire. Chuannn!!!

 2   WATAO | Lundi, 27 Janvier 2020  - 10:52
  'La Commission de la CEDEAO informe l'opinion publique qu'elle prendra toutes les dispositions nécessaires pour rechercher et traduire devant les juridictions compétentes, les auteurs de cette diffamation et de cette intoxication via les réseaux sociaux.

Jean Claude Kassi BROU, tu es qui? j' ai aucun respect pour toi et je ne perdrai pas mon temps pour t' appeler "MONSIEUR".
la question est légitime, et ton intervention prouve que tu es en faveur de la dictature dans la sous-région. Pourquoi défendre des présidents qui veulent passe des années au pouvoir? en même temps, il y a des pays exemplaire tels que le Ghana et le Nigeria qui respectent respectivement deux mandants et leurs présidents élus ne cherchent pas à modifie leur constitution pour s' éterniser au pouvoir.

toi et ton menteur Alassane Ouattara vous deux faites la honte à l' Afrique. Lui Ouattara qui est un préfet de la France et qui a sabote la monnaie de la CEDEAO et malgré la dénonciation des pays Anglophones il ose appelé les gens des POPULISTES, DONC LES PAYS ANGLOPHONES SONT POPULISTES?

TU VAS TRADUIRE QUI DEVANT QUELLE JURIDICATION ? JURIDICATION DE TA MERE ?


 1   Clement GAVI | Lundi, 27 Janvier 2020  - 8:40
  'La Commission de la CEDEAO informe l'opinion publique qu'elle prendra toutes les dispositions nécessaires pour rechercher et traduire devant les juridictions compétentes, les auteurs de cette diffamation et de cette intoxication via les réseaux sociaux.'

Je dirais à la CEDEAO et à Monsieur Jean Claude Kassi BROU qu'ils peuvent faire quelque chose d'autres que dire vouloir traduire devant je ne sais quelles juridictions compétentes, les gens qui auraient dit que la CEDEAO veuille limiter les mandats présidentiels à deux. Car, cette ou ces personnes soulèvent une question fondamentale. Monsieur Jean Claude Kassi Brou, de la Cote d'Ivoire ne peut pas perdre de vue que la sanglante crise qui a coûtée la vie à des milliers d'Ivoiriens et Ivoiriennes, personne ne peut en rendre compte effectivement sans tenir compte du fait que Gbagbo Laurent ne souhaitait pas passer la main après dix ans de pouvoir (2000 à 2010).
Oui, il est, ils sont eux mêmes et leurs familles loin de la douleur et de la souffrance des millions et des millions en Afrique de l'Ouest. Limiter le nombre de mandat à deux est cela que nécessite la grande majorité des crises en Afrique de l'Ouest et au delà dans toute l'Afrique. Le Sénégal, ce pays qui est une exception positive a failli sombré lorsque Wade a posé la question d'un troisième mandat arguant que la loi ne dispose que pour l'avenir et qu'ainsi, le changement constitutionnel intervenu entre temps remettait les compteurs à zéro. La même situation a expliquée une crise sanglante au Burundi où des milliers de Burundais ont fui et se retrouver en situation de réfugiés.
Nous peuple Togolais somme dans une sanglante dictature dynastique depuis presque soixante ans. En Guinée Conakry les populations hurlent, en République Centrafricaine, des milliers de personnes ont été collectivement assassinées dans une crise. Cette crise s'explique aussi par le fait que Bozizé François ne voulait pas passer la main après dix ans de pouvoir, etc, etc. La CEDEAO ne peut être dans une telle réalité et dire qu'elle allait poursuivre en justice les gens qui ont suggéré qu'elle a dit vouloir limiter les mandats présidentiels. C'est une réaction qui montre que la CEDEAO ne s'occupe pas de l'essentiel. Autrement, elle aurait compris que les crises politiques mortelles en Afrique sont toutes liées à des questions liées au pouvoir et essentiellement au nombre de mandat présidentiel.

Des millions et des millions souffrent en Afrique et c'est absolument inacceptable.


RECOMMANDÉS
La dette publique  des États de la CEDEAO inquiète
1.  Afrique de l'Ouest - La dette publique des États de la CEDEAO inquiète

2.  Afrique de l'Ouest - Interdiction de la transhumance transfrontalière: le Bénin accorde un moratoire de de...

3.  Afrique de l'Ouest - Tchad-Nigeria: l’ouverture de la route Maiduguri-Dikwa permet de relancer l’économie

4.  Afrique de l'Ouest - L’OIM aide plus de 1 400 migrants à retourner volontairement au Ghana

5.  Afrique de l'Ouest - Au Burkina Faso, le cri du cœur du cardinal Ouédraogo




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média