7:10:34 PM Lundi, 17 Février 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Politique togolaise: La présidentielle du 22 février 2020 ou le théâtre des marionnettes

Togo - Politique
- | | 10 Commentaires
politique-togolaise-la-presidentielle-du-22-fevrier-2020-ou-le-theatre-des-marionnettes


Le 22 février prochain les Togolais iront aux urnes pour, normalement, élire le président de la République pour les cinq années à venir. Mais en réalité il n'aura d'élection que de nom. Dans les faits, l'élection du 22 février 2020 sera une farce électorale destinée à légitimer le 4ème mandat que le président Faure Gnassingbé, contre tout bon sens et contre l'avis de la majorité des populations, s'apprête à entamer. Le 22 février prochain, le monde entier assistera à une parodie d'élection, car les conditions d'organisation du scrutin sont iniques et donc pas de nature à permettre au peuple souverain en démocratie d'exprimer librement et dans la transparence son choix. Les institutions en charge de l'organisation de l'élection et de la proclamation des résultats (la CENi et ses démembrements, la cour constitutionnelle) sont aux mains du parti au pouvoir. Le fichier électoral est corrompu et truqué en faveur du candidat du système Rpt-Unir.

Pour rappel, à la veille de la présidentielle de 2015, Alberto Olympio, après un travail scientifique sur le fichier électoral, avait conclu que celui-ci contient au moins 600.000 électeurs fictifs. Après cette révélation, Alberto Olympio est recherché par la justice togolaise pour une affaire le concernant. Mais, depuis, la CENI n'a pas apporté la preuve que le fichier a été épuré de ces 600.000 électeurs fictifs. Pire, en 2018, la CENI a recensé en mondovision des mineurs. La CEDEAO a prétendu avoir audité le fichier électoral; mais jusqu'ici le résultat de cet audit est gardé secret. Ceci montre que la cedeao et le régime togolais ont quelque chose à cacher et que le scrutin du 22 février ne sera qu'un théâtre des marionnettes, une véritable farce. Tous les candidats de l'opposition savent très bien que le scrutin va déboucher sans aucune surprise sur le 4ème de Faure Gnassingbé.

D'ailleurs, ces candidats de l'opposition ne montrent pas qu'ils veulent gagner. La revendication pour obtenir des conditions de transparence de l'élection se fait sur le bout des lèvres. Tout porte à croire que les candidats issus de l'opposition se présentent à ce scrutin pour autre chose et non pour réaliser l'alternance. C'est ce qui explique le fait qu'en dépit des nombreux appel à l'Union autour d'un seul candidat, ils ont choisi chacun de se présenter au nom de son parti. Et donc en se comportant de la sorte, l'opposition togolaise a sciemment choisi la défaite au soir du 22 février prochain. Il ne pourra pas en être autrement, parce que, d'une part, les conditions d'organisation ne permettent pas une saine concurrence et d'autre part, parce que l'incapacité de l'opposition à se choisir un candidat unique va certainement démobiliser les partisans du changement. La très faible participation des électeurs aux élections locales due à la multiplicité des listes dans les rangs de l'opposition illustre très bien que les divisions de celle-ci et son incapacité à faire bloc contre le système en place entrainent le découragement chez ses électeurs. Ainsi donc, en multipliant les candidats dans ses rangs tout en sachant qu'elle est déjà défavorisée par les mauvaises conditions d'organisation de l'élection, l'opposition se prive volontairement de toute chance de succès.

Pour justifier leur refus de la candidature unique, certains évoquent le fait que celle-ci est inopportune, étant donné que le scrutin présidentiel est à deux tours. Ils se permettent même sans scrupules de comparer le Togo au Bénin où en 2016, il y avait plus de 30 candidats au premier tour. Faire une telle comparaison, c'est faire preuve de très peu de sérieux, parce qu'au Bénin à l'époque, les institutions en charge de l'organisation de l'ection et de la proclamation des résultats n'étaient pas aux mains du parti au pouvoir. Messieurs les candidats! Ayez l'honnêteté de dire aux populations qu'en 2016, le Bénin avait des institutions démocratiques. Ceci n'est pas le cas pour le Togo qui est un État autoritaire comme le montre très bien le dernier classement des pays africains selon l'indice de démocratie. L'élection se jouera en seul tour. La machine à fraudes du système est mise en branle pour cela. La Ceni et la cour constitutionnelle proclameront Faure Gnassingbé vainqueur. La gymnastique intellectuelle qui a rendu possible sa candidature, à tous points de vue, illégitime est un signe qu'il sera déclaré élu.

Et si certains au sein de l'opposition poursuivaient un autre objectif que l'alternance?

La question mérite d'être posée, parce que s'il devrait avoir véritablement élection et non une farce électorale le 22 février prochain, très peu de candidats de l'opposition, pour ne pas dire un seul ( Jean Pierre Fabre), peuvent prétendre remporter le scrutin ou même faire un bon score. La plupart savent qu'ils feront difficilement un score supérieur à 1%. Et pourtant,, ils s'agitent.

Que cache cette agitation si ce n'est que la participation à cette parodie d'élection est un moyen pour certains de solliciter ici et là des soutiens financiers. Un proverbe camerounais dit que c'est en temps de peste que certains se sentent heureux. Ainsi, pour la campagne électorale, les 7 candidats vont se partager en part égale 300.000.000 F CFA (60% de la subvention de l'Etat). Cela fait par candidat un peu plus de quarante deux millions (42.000.000). Chacun pourra ainsi rembourser le crédit qu'il a contracté pour payer la caution, mener une campagne de souris et garder le reste pour lui et sa famille biologique et dans une moindre mesure politique. C'est le vrai objectif poursuivi par la plupart, sinon tous les candidats de l'opposition.

Parce que je suis un partisan du changement, je souhaite que l'opposition sorte victorieuse de la prochaine présidentielle. Mais il n'y a aucun élément objectif qui me permet de rêver. En tout cas, comme je l'ai écrit plus haut, la multiplicité des candidatures au sein de l'opposition illustre bien qu'elle a choisi de perdre. Mais, elle légitimera par sa participation à une farce électorale le 4ème mandat de Faure.

La seule façon pour l'opposition de ne pas légitimer le mandat du président Faure , c'est de le laisser aller seul à cette élection. C'est une question de bon sens, parce que tout est mis en œuvre pour proclamer Faure Gnassingbé gagnant et donner une apparence démocratique à son 4ème mandat.



BINAFAME Lohan Kidékiyime

L'AUTEUR
BINAFAME Lohan Kidékiyime
.

Politique togolaise: La présidentielle du 22 février 2020 ou le théâtre des marionnettes
Togo - Politique togolaise: La présidentielle du 22 février 2020 ou le théâtre des marionnettes





Autres titres
Présidentielle 2020 : Prof Komi Wolou a fait le plein dans son fief
Togo - Présidentielle 2020 : Prof Komi Wolou a fait le plein dans son fief
Présidentielle 2020/Agbéyomé Kodjo : « Le PNP aura une place de choix dans mon  gouve...
Togo - Présidentielle 2020/Agbéyomé Kodjo : « Le PNP aura une place de choix dans mon gouve...
Agbéyome Kodjo et Mgr Kpodzro surpris par des « propos mensongers de Yark Damehame »
Togo - Agbéyome Kodjo et Mgr Kpodzro surpris par des « propos mensongers de Yark Damehame »
Présidentielle 2020/Financement de la campagne : Des candidats réclament leurs 42 mil...
Togo - Présidentielle 2020/Financement de la campagne : Des candidats réclament leurs 42 mil...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 10   Koumongou | Lundi, 3 Février 2020  - 12:1
  "La question mérite d'être posée, parce que s'il devrait avoir véritablement élection et non une farce électorale le 22 février prochain, très peu de candidats de l'opposition, pour ne pas dire un seul ( Jean Pierre Fabre), peuvent prétendre remporter le scrutin ou même faire un bon score. La plupart savent qu'ils feront difficilement un score supérieur à 1%. Et pourtant,, ils s'agitent".
Binafame lui-même vient de reconnaître la victoire de Faure par ce seul paragraphe...
De tous les candidats en lice, ne peut battre Faure dans les urnes. Et il n'aura même pas besoin de tricher.
Circulez!

 9   sen | Dimanche, 2 Février 2020  - 19:31
  Avec une opposition qui a du mal à se débattre comme la notre, une opposition dont les stratégies ne payent guère, pas étonnant que le score du 22 février soit connu d'avance. Il faut beaucoup de maturité, de sérénité et de pragmatisme à cette opposition

 8   7 | Dimanche, 2 Février 2020  - 18:15
  Mon frère, il suffit d'analyser les tares et les inintelligences chroniques et incorrigibles de l'opposition dans un pays pour établir les pronostiques et en dégager le vainqueur.

Notre opposition est reconnue être L'OPPOSITION LA PLUS BÊTE AU MONDE.

C'est pour quoi toute les institutions internationales les ont lâchés a jamais.

A défaut du mieux, on se contente de ce que l'on a.

Voilà la vérité au Togo.

Faure must stay. Faure hoyééé !!!!!!

 7   c'est triste | Samedi, 1 Février 2020  - 20:25
  "Mais en réalité il n'aura d'élection que de nom. Dans les faits, l'élection du 22 février 2020" Les resultats sont compilés d'avances. Oui: UE, USA, Chine, Russie, UEMOA, CEDEAO; ONU, Banque Mondiale, FMI, Union Africaine etc. le savent trés bien... On se demande parfois quel est leur rôle dans le developmment humain dans certain pays ou continent...

 6   c'est triste | Samedi, 1 Février 2020  - 20:23
  "Mais en réalité il n'aura d'élection que de nom. Dans les faits, l'élection du 22 février 2020" Les resultats sont compilés d'avances. Oui: UE, USA, Chine, Russie, UEMOA, CEDEAO; Union Africaine etc. le savent trés bien... On se demande parfois quel est leur rôle dans le developmment humain dans certain pays ou continent...

 5   abawe | Samedi, 1 Février 2020  - 13:2
  Binafame .....tu es très dangereux comme le 🐖 ( Gabriel) qu'on a choisi à la place de ton nain d'apevon .......parce que le mon seigneur des opposants n'a pas choisi les Fds pour gérer les 7 milliards + les 42 millions vous devenez des aigris

 4   VRAI PATRIOTE | Samedi, 1 Février 2020  - 13:1
  Réponse à 3-K. Kofi FOLIKPO
  Mon Cher Kofi, ça va longtemps, au moins 15 ans, que tu le dis " nous sommes sur le terrain".
Laissez au moins la liberté d'essayer, à leur manière, d'autres méthodes pour renverser le régime en place.
Amicalement votre !

 3   K. Kofi FOLIKPO | Samedi, 1 Février 2020  - 10:49
  Réponse à 2-TOGOLAIS
  @Togolais
Le prétendu "terrain" dans la Lutte pour la reconquête de notre Liberté ne se trouve pas dans la création de micro-partis politiques moridonds et autres ONGs alimentaires!!!
NOUS SOMMES DÉJÀ SUR LE TERRAIN, AU TOGO ET ICI DANS LA DIASPORA, SANS VOULOIR FAIRE DU BRUIT INUTILE!!!
Voilà pourquoi nous n'aimons plus réagir à vos provocations imbéciles à deux sous ....

Saluts patriotiques à toutes et à tous depuis la ville de Lenzburg en Suisse alémanique.

K. Kofi FOLIKPO
PYRAMID OF YEƲE


 2   TOGOLAIS | Samedi, 1 Février 2020  - 9:17
  C'est très facile de rester quelque part et écrire pour vilipender ceux sur le terrain entrain de subir la foudre de ce régime dictatorial.
Que ceux qui prétendent être les plus intelligents avec ses idées, viennent prendre le devant de la lutte avec vos propositions et le peuple les suivra.
Ne restez pas derrière vos clavier à écrire sans action concrète sur le terrain. Le peuple togolais souffre trop de cette dictature.
Bonne chance.

 1   K. Kofi FOLIKPO | Samedi, 1 Février 2020  - 7:9
  Mon Frère Binafame, ne Te fais pas trop de mauvais sang sur ces «opposants» saisonniers et alimentaires en costume et en soutane !
Laissons-les faire leurs gesticulations alimentaires ! Nous savons que c'est très dur à supporter, surtout avec leurs mensonges grossiers et manipulateurs qui font tomber à la renverse.
Mais une chose est très CLAIRE: Ce n'est pas le Peuple Togolais Souverain du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest qui ira «voter» le 22 Février 2020 en vue de demeurer éternellement esclave du violent régime néo-colonial prédateur de Faure Gnassingbé !
Nous autres, nous ne trouvons plus nécessaire de participer à de grands débats sur le Drame Togolais connu de tous depuis des lustres ...
Nous estimons qu'il faut simplement éveiller davantage les Citoyennes et Citoyens togolais, les soutenir efficacement et en toute Discrétion pour des Actions Patriotiques de Libération ...
Chaque Togolaise et Togolais doit enfin comprendre qu'il doit faire quelque chose (si minime soit cette Action !) contre ce régime de terreur et contre ses tenants locaux et étrangers pour retrouver notre Liberté longtemps confisquée et notre Dignité longtemps bafouée !

Saluts patriotiques à toutes et à tous depuis la ville de Lenzburg en Suisse alémanique.

K. Kofi FOLIKPO
PYRAMID OF YEƲE


RECOMMANDÉS
Mise en œuvre du projet CIZO : Le champ des fournisseurs s’agrandit
1.  Togo - Mise en œuvre du projet CIZO : Le champ des fournisseurs s’agrandit

2.  Togo - Présidentielle 2020 : Prof Komi Wolou a fait le plein dans son fief

3.  Togo - Présidentielle 2020/Agbéyomé Kodjo : « Le PNP aura une place de choix dans mon gouve...

4.  Togo - Une trêve après la 9è journée en D2

5.  Togo - Agbéyome Kodjo et Mgr Kpodzro surpris par des « propos mensongers de Yark Damehame »




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média