3:15:24 AM Mardi, 25 Février 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Transparence électorale : Ce rapport de SADD qui remet en cause le processus pour la présidentielle

Togo - Politique
iciLome | | 11 Commentaires
transparence-electorale-ce-rapport-de-sadd-qui-remet-en-cause-le-processus-pour-la-presidentielle


Jeudi, la Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) a rendu public son rapport relatif aux élections législatives qui se sont déroulées en décembre 2018. Ce rapport révèle encore une fois une fraude électorale. Par conséquent, les responsables de l’ONG en sont arrivés à la conclusion qu’en matière de transparence et d'équité électorale, le Togo n’est pas encore prêt.

SADD a déployé 112 observateurs sur les 442 centres de votes lors de sa mission d’observation dans le cadre des dernières élections législatives au Togo. L’organisation a révélé qu’au cours de sa mission, elle a enregistré un taux de participation moyenne générale de « 53,32% sur 442 centres et 932 bureaux de vote observés touchant 376 268 inscrits, et 200 656 votants ».

Elle précise par ailleurs que le taux de participation varie selon les régions, notamment «18,5% dans la région maritime, 73,85% dans la région centrale, 68,05% dans la région de Kara, 74,17% dans la région des savanes », ajouté au nombre de votants qui représentait 110% dans les bureaux de vote dans les 3 régions du nord du pays. A la SADD, on pense que ce chiffre est la preuve d’un « bourrage manifeste des urnes de l'ordre de 10 à 20% au moins ».

D’autres incohérences constatées lors de la mission d’observation de cette organisation lui fait dire qu'il a été organisé des « pratiques frauduleuses massives », notamment l'inscription des mineurs et des doublons qui ont corrompu le fichier électoral. Au bout du compte, le Togo n’a pas encore atteint un niveau de transparence et d'équité recherché en matière électorale.

« Les législatives de 2018 n'ont pas permis de relever les avancées notables dans la transparence du processus électoral au Togo. Ce qui confirme que le Togo n'a pas encore atteint un niveau de transparence et d'équité recherché en matière électorale vu les insuffisances, les imperfections et les incohérences notoires qui transparaissent dans les chiffres des inscrits et des votants », lit-on dans le document.

Pour Yves Dossou, Coordonnateur général, « SADD a publié ce rapport pour amener les acteurs à comprendre qu'il y a nécessité de travailler pour que des élections transparentes, justes et équitables soient organisées dans notre pays ».

Des recommandations ont été formulées à l’endroit des gouvernants, partis politiques et organisations de la société civile afin que des manquements relevés dans le rapport soient corrigés afin de garantir une transparence électorale lors du scrutin du 22 février prochain.


Transparence électorale : Ce rapport de SADD qui remet en cause le processus pour la présidentielle
Togo - Transparence électorale : Ce rapport de SADD qui remet en cause le processus pour la présidentielle





Autres titres
Appel à la résistance : Gilbert Bawara met en garde
Togo - Appel à la résistance : Gilbert Bawara met en garde
Réélection de Faure Gnassingbé : Une grande percée, selon le ministre Bawara
Togo - Réélection de Faure Gnassingbé : Une grande percée, selon le ministre Bawara
Les premiers mots d'Agbéyomé Kodjo après la publication des résultats provisoires
Togo - Les premiers mots d'Agbéyomé Kodjo après la publication des résultats provisoires
Présidentielle 2020/Fulbert Attisso : « Il est inadmissible d’accepter ce score qu’on...
Togo - Présidentielle 2020/Fulbert Attisso : « Il est inadmissible d’accepter ce score qu’on...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 11   QUESTION | Lundi, 3 Février 2020  - 5:45
  9000 observateurs CEJP pour parler ?

 10   sen | Dimanche, 2 Février 2020  - 20:35
  Pourquoi attendre la veille de la présidentielle pour sortir ce rapport; Ca n'aura pas d'impact. Sorti plus tot, cela aurait permis de réajuster les angles. De plus nous attendons les preuves de ce que vous avancez.

 9   Fernando garcia | Dimanche, 2 Février 2020  - 17:18
  Réponse à 8-Clement GAVI
  Mr Clement GAVI, toi et ton groupe ont trop parle depuis 1990 sans apporter une preuve. Chaquefois qu'on vous demande d'apporter les preuves de fraudes vous traversez les frontieres pour regagner vos pays d'origine.
Le Togo ne tombera jamais aux mains des Libanais ou des etrangers.

 8   Clement GAVI | Dimanche, 2 Février 2020  - 14:44
  'Par conséquent, les responsables de l'ONG en sont arrivés à la conclusion qu'en matière de transparence et d'équité électorale, le Togo n'est pas encore prêt.'

L'Union Européenne ne voit pas les choses de cette façon. Pour elle le Togo, sanglante dictature dynastique de presque soixante ans, est ce qu'il y a de mieux à promouvoir. Ainsi, le Togo est le négociateur en chef des pays d'Afrique, du Caraïbe et du Pacifique dans le cadre de la coopération entre elle et ces pays. Une tragédie de la moralité.

Comment le Togo peut-il est prêt avec des personnalités, des caractères tels que Faure Gnassingbé qui est allé loin dans le mal en maintenant en prison son propre frère Kpatacha Gnassingbé depuis 2009. Qu'est-ce que son propre frère a pu faire d'aussi mal qu'il peut lui se présenter pour un 4ème mandat tout en étant incapable de se représenter la souffrance et la douleur de son propre frère et lui pardonner.
Avec des gens comme eux, le Togo ne sera jamais prêt. Car, ils sont simplement habités par le diable.
Son propre frère, il le sacrifie au nom du pouvoir. Ils sont une souillure.

 7   AMI | Dimanche, 2 Février 2020  - 13:25
  Merci mes frères pour ce constat. Les togolais ne savent exactement pourquoi ils doivent voter . A chaque élection, les mêmes résultats. Dites nous le contraire que ce n'est pas qui sera vainqueur après le 22 février. Pas même le deuxième tour. Alors mes frères, vous perdez votre temps.

 6   Victory | Dimanche, 2 Février 2020  - 8:19
  Réponse à 5-Fernando garcia
  Toi tu ments comme tu chies.
Tu n'as même pas honte.
Personne ne dira jamais le contraire que c'est bel et bien vos militaires zélés dont toi même tu fais parti d'ailleur qui couraient avec les urnes sous les bras pendant les éléctions antérieur.

 5   Fernando garcia | Samedi, 1 Février 2020  - 21:16
  Voici un autre regroupement d'INSECTES politises appele SADD. Au lieu de chercher a battre son adversaire dans les urnes ou sur le terrain, ils perdent leur temps a organiser des conferences chaque jour. Ils n'ont pas pris part aux elections et meme ni au votes et je me demande comment ils sont arrive a cette comedie.
Ils ont deja filmer des videos avec leurs militants ANALPHABETES en tenue militare transportant des CARTONS de votes pour dire qu'on les a fraude apres le 22 Fevrier. Comment vous pouvez gagner une election sans battre campagne?

 4   Bolingo | Samedi, 1 Février 2020  - 17:27
  C'EST BON À SAVOIR !
RUBRIQUE DU DOCTEUR IHOU
Faure Gnassingbé a de fortes chances de rester au pouvoir jusqu'en 2030 !
Pour avoir une alternance dans un pays, ce ne sont pas les marches, les querelles de l'opposition , les invectives, la multiplication des coups bas, les injures, les mensonges de génocide, etc !
C'est la Tête qui résoudra tout, c'est -à - dire la manière de gérer la Démocratie et la compréhension de la démocratie ! Ce n'est pas la limitation des mandats de l'Exécutif, ni le nombre de candidats , ni les soutanes , ni les évêques !
En France , il n'y avait pas de limitation de mandats jusqu'à Chirac, mais seul Mitterrand a pu faire deux septennats ! Le peuple a renvoyé les Présidents par les urnes ...
Aux USA, il n'y avait pas de limitation de mandat de l'Exécutif avant 1954, mais seul un Président a pu faire un peu plus de deux mandats, depuis l'indépendance du pays en 1776 !
Dans ce pays, l'élection est à un tour et il n'y a que 2 principaux partis ! S'il y a 10 ou 20 candidats à une présidentielle , ils procèdent intelligemment à des élections primaires, qui désignent un seul candidat élu pour affronter le candidat de l'autre parti !
J'ai proposé ce procédé aux togolais , mais rien n'y fit ! Mes compatriotes ont créé plus de 100 partis, chacun veut être Président, et ils attendent deux ou un mois des échéances électorales pour s'agiter comme des vaches folles !
Les candidats n'ont pas de ressources humaines et financières ! Un candidat à la Présidentielle devait avoir 3 ou 4 conseillers économiques, juridiques , éducationnels etc, de très haut niveau , qui l'assistent, le conseillent , le guident et surveillent même tout ce qu'il va dire en conférence de presse !
Quand Fabre Jean-Pierre, peut-il faire une boude monumentale en demandant à la Cour Constitutionnelle de supprimer un article de notre Constitution, votée par referendum et promulguée...alors qu'il a des avocats brillants comme Me Lawson ou Me Doe Bruce dans son ANC? Comment un Agbeyome Kodjo peut prendre comme porte parole une Mme Adjamagbo qui est une vendeuse d'épreuves à ses étudiants fortunés, et qui n'a pas eu plus de 20 voix dans son Akpare natal lors d'élections antérieures ?
Du côté du pouvoir, c'est une belle organisation presque parfaite , avec des conseillers de haut niveau, nationaux, français, israéliens, américains, africains ...
C'est pourquoi le pouvoir gagne toujours et c'est pourquoi Faure Gnassingbé risque de rester au pouvoir jusqu'en ...2030 !
La nouvelle Constitution lui en donne le droit ...Yako !

 3   Allah | Samedi, 1 Février 2020  - 13:53
  Réponse à 2-LeKolon
  Juste pour les besoins de la cause. De toutes les façons les des sont pliés.

 2   LeKolon | Samedi, 1 Février 2020  - 12:0
  Quel est l'objectif des responsables de l'ONG Pour ce rapport ?
Avait on besoin de plus de 13 mois pour pondre un rapport ?


RECOMMANDÉS
Appel à la résistance : Gilbert Bawara met en garde
1.  Togo - Appel à la résistance : Gilbert Bawara met en garde

2.  Togo - Réélection de Faure Gnassingbé : Une grande percée, selon le ministre Bawara

3.  Togo - Les premiers mots d'Agbéyomé Kodjo après la publication des résultats provisoires

4.  Togo - Présidentielle 2020/Fulbert Attisso : « Il est inadmissible d’accepter ce score qu’on...

5.  Togo - Faure Gnassingbé : « Merci pour la confiance renouvelée »




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média