5:10:07 AM Mardi, 25 Février 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Présidentielle 2020 : Antoine Folly donne sa consigne de vote

Togo - Politique
iciLome | | 12 Commentaires
presidentielle-2020-antoine-folly-donne-sa-consigne-de-vote


Dans un communiqué rendu public ce lundi en fin d'après-midi, le parti Union des Démocrates Socialistes du Togo (UDS-Togo) s’est prononcé sur l’esprit de division qui anime actuellement les forces démocratiques. La formation politique dirigée par Antoine Folly déplore la multiplicité des candidatures au sein de l’opposition démocratique. L’UDS Togo regrette également le fait que la démarche entreprise par Mgr Kpodzro auprès de toutes les organisations politiques et de la société civile n’a pas permis de désigner un « candidat unique consensuel comme porte-drapeau de l’ensemble des Forces démocratiques face au candidat du parti au pouvoir ». Le parti lance, par ailleurs, un appel vibrant et patriotique à tous les électeurs afin qu’ils se mobilisent et se rendent massivement dans les bureaux de vote le 22 Février 2020 pour barrer la route à un 4ème mandat du président sortant Faure Gnassingbé en votant utile en leur âme et conscience pour le candidat de l’opposition démocratique de leur choix, en tenant compte, pour chacun des six candidats de l’opposition. Lecture !

COMMUNIQUÉ

A travers la Coalition de l’opposition togolaise C14, l'UDS-Togo avait pleinement adhéré au processus initié par Monseigneur Philippe Fanoko KPODZRO, Archevêque émérite de Lomé pour la désignation d’un candidat unique de toutes les Forces démocratiques du Togo à la prochaine élection présidentielle afin de réaliser l’alternance pacifique tant attendue par une très large majorité des Togolais.

Au-delà de la désignation d’un candidat unique consensuel, le processus initié par Monseigneur Kpodzro devrait créer une dynamique de rassemblement de toutes les Forces démocratiques autour d’un projet politique crédible susceptible de redonner confiance et espoir au peuple Togolais ainsi qu'aux partenaires extérieurs de notre pays. Cette dynamique unitaire devrait également faciliter la remobilisation des populations togolaises pour exiger et obtenir l’établissement des conditions d’organisation d’élections totalement transparentes et équitables.

Convaincue de la pertinence de cette stratégie unitaire face au rouleau compresseur du parti au pouvoir, l'UDS-Togo s’est volontiers soumise à la courageuse décision de la C14 de renoncer à présenter un candidat issu de ses rangs afin de donner toutes les chances de bon aboutissement à l’initiative de Monseigneur Kpodzro. Même si l'UDS-Togo et les quatre autres partis de la C14 ont, à plusieurs reprises, marqué à Monseigneur Kpodzro leur désaccord sur la manière dont le processus a été conduit et le résultat qui allait en sortir, notre parti tient tout de même à rendre hommage à Monseigneur Kpodzro pour tous les efforts qu’il a déployés pour tenter de rassembler toutes les Forces démocratiques sous la même bannière pour affronter en rangs serrés, le candidat du parti au pouvoir et organiser une vigilance électorale digne de ce nom.

Force est de constater que, contrairement aux attentes des populations togolaises, la démarche louable entreprise par Monseigneur Kpodzro auprès de toutes les organisations politiques et de la sociéte civile n’a pas permis de désigner un candidat unique consensuel comme porte-drapeau de l’ensemble des Forces démocratiques face au candidat du parti au pouvoir.

Les dynamiques partisanes et/ou de promotion individuelle ont eu raison de la dynamique unitaire réclamée par les Togolais et soutenue par la C14 dans l’intérêt général du peuple togolais. Outre le candidat issu de la dynamique initiée par Monseigneur Kpodzro, cinq autres candidats issus de l’opposition démocratique sont en lice face au candidat du parti au pouvoir.

L'UDS-Togo déplore cette multiplicité de candidatures au sein de l’opposition démocratique et regrette que les appels et démarches à l’endroit des six candidats en vue de la constitution d’une union sacrée des Forces démocratiques autour dun candidat unique consensuel pour la victoire et l’alternance n’aient pas reçu d’écho favorable.

L'UDS-Togo constate avec amertume qu’en raison de cette multiplicité de candidatures, la préoccupation prioritaire que devrait constituer notre combat commun pour l’obtention de meilleures conditions d’organisation pour garantir une élection présidentielle transparente et équitable, est tout simplement laissée à l'abandon.
Lors de sa réunion hebdomadaire du lundi 27 janvier 2020, le Comité Directeur de l'UDS-Togo a estimé que, malgré ce contexte de divisions profondes au sein de l’opposition démocratique et de conditions de transparence et d’équité les plus défavorables pour une élection présidentielle depuis le début de la lutte pour la démocratie au Togo, tout espoir de réalisation de l’alternance en 2020 n’est pas perdu.

C’est pourquoi, l'UDS-Togo qui n'entend pas contribuer à accentuer davantage les divisions au sein de l'opposition en s'alignant derrière un des six candidats de l'opposition en compétition.

Elle lance néanmoins un appel vibrant et patriotique à tous les électeurs afin qu’ils se mobilisent et se rendent massivement dans les bureaux de vote le 22 Février 2020 pour barrer là route à un 4ème mandat du Président sortant Faure Gnassingbé en votant utile en leur âme et conscience pour le candidat de l’opposition democratique de leur choix, en tenant compte, pour chacun des six candidats de l’opposition :
- des compétences intrinsèques et des qualités d’homme d’État de chaque candidat au regard des des exigences de la fonction de Président de la république ;
- de la cohérence et de la pertinence du projet politique dont le candidat est porteur ;
- de la sincérité et de la constance de son combat pour la démocratie et l’État de droit au Togo ; et enfin,
- de sa capacité à rassembler toutes les familles et sensibilités politiques de la scène politique togolaise après la victoire pour la mise en œuvre d’une transition inclusive et pacifique vers la démocratie, l’État de droit et le développement.

Au delà de cette position, l'UDS-Togo reste toujours très préoccupée par la dégradation de la situation politique et socio-économique de notre pays et doute sérieusement de ce que l’issue de la prochaine élection présidentielle, quelle qu’elle soit, puisse apporter les vraies réponses aux préoccupations légitimes des populations togolaises.

L'UDS-Togo voudrait, à cet effet, lancer un appel patriotique à tous les candidats à la prochaine élection présidentielle afin qu’ils prennent la mesure de l'ampleur du désespoir des Togolais et s'engagent devant la nation et devant l’histoire à œuvrer pour que, quelle que soit l’issue du prochain scrutin, tous les acteurs politiques se concertent et s’accordent sur une plateforme d’entente minimale définissant des solutions consensuelles pour relever les graves défis politiques, économiques et sociaux auxquels le Togo est confronté depuis plusieurs décennies et qui freinent son développement et sa prospérité. C'est à ce prix que nous sauverons le Togo, notre cher pays, d'une descente aux enfers programmée

Fait à Lomé, le 1er Février 2020
Pour le Comité Directeur,
Le Délégué Général,
Antoine FOLLY


Présidentielle 2020 : Antoine Folly donne sa consigne de vote
Togo - Présidentielle 2020 : Antoine Folly donne sa consigne de vote





Autres titres
Appel du Front de Libération Nationale au peuple togolaise
Togo - Appel du Front de Libération Nationale au peuple togolaise
Changerons-nous jamais… ?
Togo - Changerons-nous jamais… ?
Entendra-t-il enfin raison pour partir ou voudra-t-il être poussé par la petite porte...
Togo - Entendra-t-il enfin raison pour partir ou voudra-t-il être poussé par la petite porte...
Appel à la résistance : Gilbert Bawara met en garde
Togo - Appel à la résistance : Gilbert Bawara met en garde
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 12   Tougnowou | Mercredi, 12 Février 2020  - 1:44
  Réponse à 7-china
  tu connais

 11   KEL SIRK | Dimanche, 9 Février 2020  - 21:22
  " de sa capacité à rassembler toutes les familles et sensibilités politiques de la scène politique togolaise après la victoire pour la mise en œuvre d'une transition inclusive et pacifique vers la démocratie, l'État de droit et le développement. "
______
là monsieur le Maire de Golfe 4 échoue!
Mais monsieur Folly aurait lui permettre de se racheter en ajoutant le critère suivant:
- capacité du candidat à Présider les Marches du Samedi pendant au moins 4 ans d'affilé

 10   Amegan | Mardi, 4 Février 2020  - 20:46
  Les togolais font dèfois rire. Quelqu'un qui ne peut meme pas ou qui n'est jamais parvenu meme á 1% aucour d'une élection prètend donner les consignes de vote.
La politique togolaise á la togolaise.

 9   Akebé-ville | Mardi, 4 Février 2020  - 15:41
  Réponse à 7-china
  Quel "soulèvement général" ? Vous rêvez ? L'armée et des milices déjà mobilisées discrètement feront le sale boulot.

Au GABON, après la proclamation du résultat de la dernière présidentielle, il y a bien eu un "soulèvement général". N'est-ce pas ?

C'est bel et bien l'ancien apparatchik du régime gabonais, ancien beau-frère de Ali BONGO, Monsieur Jean PING qui a gagné la dernière élection présidentielle au Gabon n'est-ce pas ? Tout le monde le reconnaît.

Qui a pourtant été proclamé vainqueur ? C'est Ali BONGO.

La Cour constitutionnelle gabonaise a été saisie par Monsieur Jean PING avec de nombreuses preuves indiscutables surtout dans le Haut-Ougoué, à Lambaréné et dans la région de Port-Gentil, or, la Cour constitutionnelle n'en a eu rien à foutre des preuves et a validé l'élection frauduleuse d'Ali BONGO !

J'ai physiquement assisté aux audiences dans le cadre de cette affaire de contentieux électoral, devant la Cour constitutionnelle gabonaise, présidée par la belle-mère de Ali BONGO.

Par ailleurs, avez-vous oublié que le quartier général de campagne de Jean PING a été bombardé, saccagé avec des armes de guerre, avec des armes lourdes par des militaires de la garde présidentielle appuyés par un bataillon mobile et qu'il y a eu beaucoup de morts dans le QG ?

Avez-vous oublié que Jean PING fut totalement paniqué, et assigné à résidence avec interdiction de quitter le territoire et le retrait de son passeport ?

Avez-vous oublié que le "soulèvement général" fut mitraillé par des militaires ? Qu'il y a eu de nombreux morts, de nombreuses arrestations, et de nombreux enlèvements/disparitions ?

Bon, les opposants ont ensuite demandé à des fêticheurs béninois de leur préparer des gris-gris dahoméens pour jeter un sort fatal à Ali BONGO et éliminer Ali BONGO qui a effectivement été victime d'un AVC très sérieux qui à ce jour, a laissé plusieurs séquelles visibles avec un affaiblissement visible.

Mais alors, il est où aujourd'hui Jean PING ? Il est quoi aujourd'hui Jean PING ?

Faure GNASSINGBE n'est-il pas allé rendre visite récemment à Ali BONGO n'est-ce pas ? Est-il allé chercher des conseils ?

Mgr KPODZRO a certes, été animé d'intentions louables et respectables, mais il rêve.

Il a été salement manipulé par un grand menteur, un manipulateur, un salaud.

 8   Vodoua | Mardi, 4 Février 2020  - 15:6
  Réponse à 6-yves
  Non mon frère c'est plutôt Jean Pierre Fabre le faut opposant en complicité avec Faure Gnassingbé qui met du desordre dans tout les plans de l'opposition et rassure toi Ce Monsieur Jean Pierre Fabre est bien payer par Faure Gnassingbé pour ce rôle macabre, il avait beaucoup jouer de rôle pour la chute de Gilchrist et récemment avec TIKPI jusqu'à le maintenir à l'exil forcer avec son faux slogan: moi ou rien. Les togolais vont bientôt découvrir la vraie personnalité de Jean Pierre Fabre

 7   china | Mardi, 4 Février 2020  - 14:29
  Réponse à 6-yves
  Personne n'a compris le plan de Mgr Kpodzro . Ce n'est pas une candidature unique mais creer une mobilisation populaire derriere une personne pouvant causer un soulevement general pour faire tomber le regime ......

 6   yves | Mardi, 4 Février 2020  - 13:46
  Question a tous les togolais:
Ne trouvez vous pas que l'initiative de mgr Kpodro a plutot et davantage divise l'opposition togolaise et de surcroit les togolais tout court?

 5   Lucrece | Mardi, 4 Février 2020  - 12:12
  On s'assoit seul dans son salon et on pond des balivernes; ce discours n'est rien d'autre qu'un galimatias théâtral comme celui de Me Apevon, l'autre cuistre de l'opposition togolaise.
Les leaders politiques togolais sont des plus idiots au monde!!

Du n'importe quoi.

 4   tedlesaint1 | Mardi, 4 Février 2020  - 12:10
  Quel électorat le responsable de l'UDS, Antoine Folly à pour donner des consignes de vote? Soyons sérieux, depuis quand des micro-partis, des coquilles vides comme l'Union des démocrates socialistes (UDS-TOGO) peuvent barrer la route à un si grand parti comme le grand parti Unir. Antoine Folly sait au fond de lui que l'alternance politique n'est pas pour cette année 2020. Mgr Kpodzro comme lui-même le reconnait n'a pas su rapproché les positions des uns et des autres au sein de l'opposition. Le prélat a plutôt crée une cassure profonde au sein de l'opposition togolaise. Aujourd'hui à quelques pas du scrutin présidentiel de 2020 les deux candidats de poids de l'opposition à savoir la dynamique Mgr Kpodzro et le regroupement de Jean-Pierre Fabre se font une guerre qui ne dit pas son nom sur les réseaux sociaux et sur les médias traditionnels. Les pro-Fo Pi s'en prennent au pro-Agbéyome et tout ceci ouvre un boulevard pour la majorité Présidentielle et son candidat le Président Faure Gnassingbé qui fort de son bilan reste serein et les observateurs n'hésitent plus à dire que on va vers un KO qui se précise. Rendez-vous le 22 février !!

 3   Très bien | Mardi, 4 Février 2020  - 12:1
  Le portrait dessiné correspond à celui de Monsieur Gogué.

Antoine Folly est contre le caméléon sans conviction Dr Fréau Jardin

Antoine Folly est contre le diviseur Jean-Pierre Fabre.


RECOMMANDÉS
Appel du Front de Libération Nationale au peuple togolaise
1.  Togo - Appel du Front de Libération Nationale au peuple togolaise

2.  Togo - Changerons-nous jamais… ?

3.  Togo - Entendra-t-il enfin raison pour partir ou voudra-t-il être poussé par la petite porte...

4.  Togo - Appel à la résistance : Gilbert Bawara met en garde

5.  Togo - Réélection de Faure Gnassingbé : Une grande percée, selon le ministre Bawara




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média