4:11:58 AM Dimanche, 23 Février 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Seconde lettre ouverte aux responsables religieux

Togo - Politique
- | | 2 Commentaires
seconde-lettre-ouverte-aux-responsables-religieux


Responsables Religieux de mon pays, encore une fois je ne peux faire autrement que de m’adresser à vous. En effet il y a deux semaines, je vous avais adressé une lettre à l’occasion d’une correspondance du Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales en date du 16 janvier2020.

Mon adresse à votre endroit était une lettre ouverte, beaucoup de personnes l’ont donc lue. Or, il se trouve que la Conférence des Evêques du Togo vient, le 2 février 2020, d’adresser une lettre aux fidèles, avec les mises au point indispensables à l’endroit de ce ministre et d’autres considérations. Autant mon interpellation a été publique, autant ma reconnaissance et mes félicitations pour votre dernière lettre doit passer par la même voie. C’est le premier sens de cette seconde lettre ouverte. Je vous remercie donc pour cette lettre qui clarifie la situation et indique bien les responsabilités de chacun. Je vous exprime aussi ma gratitude pour le ton employé qui a été sans violence mais ferme.

Je ne vous surprendrai pas en disant que ma première lettre n’a pas reçu l’assentiment de tous : si certains ont été d’accord avec mon initiative, d’autres y ont vu un manque de respect, et d’autres encore une occasion de critiques à votre endroit, ce n’était ni l’un ni l’autre mais je n’ai pas l’intention de me justifier ici.

Je voudrais juste attirer votre attention, et c’est la seconde raison de ma lettre, sur le fait que ces points de vue divergents viennent de ce que le citoyen togolais ne sait pas exactement quel doit être le rôle des églises, dans la vie politique d’un pays.

Le 27 avril 2016, à l'occasion du 56è anniversaire de l'indépendance du Togo, vous évêques togolais, vous avez adressé à vos concitoyens une lettre pastorale afin de rappeler à chacun sa "responsabilité politique sans laquelle toute vie commune est vouée à des égarements et à des errements sans répit".

Cette lettre donne toute lumière sur le rôle de l’Eglise dans la vie politique d’un pays, et sur l’engagement politique du citoyen croyant. Cependant, elle n’est guère connue, des fidèles catholiques en premier. C’est pourquoi je voudrais vous prier de faire diffuser et mieux connaitre cette lettre par tous les moyens dont nous disposons aujourd’hui, cycles de conférences, radios et réseaux sociaux, etc. sans oublier de prendre en charge l’épineuse question de la traduction dans nos langues.

Mais votre lettre devrait être connue aussi des autres citoyens, qui ne sont pas des fidèles catholiques, non pas parce qu’il s’agirait de leur faire connaître la position de l’Eglise Catholique mais parce que les Togolais sont en grande partie des croyants et que tous les croyants, et même les non croyants, gagneraient à être associés à ce débat important sur des relations entre la foi, la politique et le politique.

Dans ce sens, ne pourrait-il pas y avoir une rencontre entre vous tous, Responsables religieux de ce pays, autour du thème de la politique ? Ce serait d’abord le témoignage qu’on peut parler politique à la fois sans violence et sans langue de bois. En effet selon le pape François, cité par Mgr Barrigah à la messe du 11 janvier dernier, « la politique n’est pas simplement l’art d’administrer le pouvoir, les ressources ou les crises. La politique n’est pas la simple recherche de l’efficacité, de la stratégie et de l’action organisée. La politique est une vocation au service, une diaconie laïque qui permet l’amitié sociale pour générer le bien commun. »

Cette rencontre entre vous, responsable religieux, serait aussi l’occasion de donner ensemble à tous les croyants quelques éclairages et pistes sur les comportements que les fidèles des différentes religions pourraient adopter et développer pour apporter leur contribution à la construction de la cité. Cela est d’ailleurs d’autant plus important que certains se plaisent à brouiller les cartes à propos de ce que signifie faire de la politique et qui en a le droit. La récente lettre du Préfet de Vo se plaignant des propos d’un prêtre en est une preuve.

Vos clarifications à vous responsables religieux réconcilieraient les croyants avec ce monde de la politique dont beaucoup croient qu’il est voué au mensonge, à la recherche effrénée des biens matériels et à la corruption. Or votre dernière lettre le dit bien : la vérité peut constituer un terrain de rencontre pour les citoyens de bonne volonté, les croyants pouvant inciter à développer des points de jonction dans ce sens.

Enfin nous sommes en période électorale, depuis toujours période de tous les dangers dans notre pays. Beaucoup sont angoissés, tandis que d’autres sont découragés tant l’issue de la prochaine échéance électorale leur semble incertaine, des paroles fortes venant de vous Responsables religieux, tout au long de ce processus, aideraient beaucoup de citoyens à retrouver les chemins de l’espérance.

Vous tous fidèles catholiques, fidèles d’autres églises et religions, croyants et non croyants, vous tous hommes et femmes de bonne volonté, le moment est venu pour nous tous citoyens de prendre nos responsabilités dans la sphère politique pour la construction de notre cite, car notre avenir nous appartient.


Par Maryse Quashie


Seconde lettre ouverte aux responsables religieux
Togo - Seconde lettre ouverte aux responsables religieux





Autres titres
Agbéyomé désavoue le Général Yark
Togo - Agbéyomé désavoue le Général Yark
Présidentielle 2020/Agbéyomé Kodjo : « Nous disons que pour ce scrutin, il est interd...
Togo - Présidentielle 2020/Agbéyomé Kodjo : « Nous disons que pour ce scrutin, il est interd...
Présidentielle 2020 : Agbéyomé Kodjo reconnaît être arrivé en tête des résultats
Togo - Présidentielle 2020 : Agbéyomé Kodjo reconnaît être arrivé en tête des résultats
Présidentielle 2020 : L’ANC proclame vainqueur Agbéyomé Kodjo, suivi de Faure Gnassin...
Togo - Présidentielle 2020 : L’ANC proclame vainqueur Agbéyomé Kodjo, suivi de Faure Gnassin...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 2   Koffi | Vendredi, 7 Février 2020  - 7:19
  Il n y a qu au Togo ou de pareille famellettes ont la parole dans les affaires des hommes. Nous avons en face des hommes armées de toute sorte d armes: AK47, gourdins, fleches etc. Et c est avec des lettres et des paroles, des cris a la communauté Internationale que vous voulez leur faire face. Madame Quashie taisez vous, occupez vous de vos étudiants ou trouvez vous autre choses a faire!

 1   TOGOLAIS | Jeudi, 6 Février 2020  - 15:20
  Madame, œuvrer à ôter la poutre qui est dans l'œil de l' Eglise catholique avant de penser à la paille qui se loge dans l'exercice de la politique... Quand des sois disant homme de Dieu sont incapables de respecter leur engagement comment voudrais tu que les politiques respectent le leur? Tout est pourri...


RECOMMANDÉS
Agbéyomé désavoue le Général Yark
1.  Togo - Agbéyomé désavoue le Général Yark

2.  Togo - Présidentielle 2020/Agbéyomé Kodjo : « Nous disons que pour ce scrutin, il est interd...

3.  Togo - Présidentielle 2020 : Agbéyomé Kodjo reconnaît être arrivé en tête des résultats

4.  Togo - Présidentielle 2020 : L’ANC proclame vainqueur Agbéyomé Kodjo, suivi de Faure Gnassin...

5.  Togo - Dernière minute : Le domicile d’Agbéyomé Kodjo libéré




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média