9:53:34 PM Lundi, 30 Mars 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togocom : Nouveaux patrons, des esclavagistes en territoire conquis

Togo - Societe
Lalternative-togo.com | | 14 Commentaires
togocom-nouveaux-patrons-des-esclavagistes-en-territoire-conquis


Les nouveaux propriétaires de la société Togocom, fusion de Togo Télécom et Togo cellulaire, ont une méthode particulière de gestion sur fond d’humiliation, de provocation et de menaces envers les employés qui ne demandent que de meilleures conditions de vie et de travail…

Le processus de privatisation de l’opérateur public de télécommunications a abouti à la cession de 51% de son capital au groupe malgache Axian appartenant à Emerging Capital Partners (ECP). Si les conditions de la privatisation sont aussi contestables que regrettables parce qu’orchestrées par un réseau qui gravite autour du pouvoir de Faure Gnassingbé, c’est la gestion même du nouvel actionnaire qui pose problème et révolte les uns et les autres.
Lorsque dans l’après-midi de ce 25 novembre 2019, au siège de la société à Lomé, Affoh Atcha-Dedji passait la main à Paulin Alazard au poste de Directeur Général de la boîte, le personnel ne pensait pas que sa situation allait radicalement changer, prendre une allure inquiétante.

Les employés se plaignent de manque d’égard, de considération. Ils sont, disent-ils, systématiquement humiliés ou insultés depuis l’arrivée de la nouvelle direction. Les témoignages recueillis traduisent une vision étriquée des nouveaux propriétaires. « Au tout premier jour de leur arrivée, le même PDG lors de son passage dans les bureaux, s’est permis de demander l’ethnie des agents qu’il croisait. Ce que le personnel a déploré. Tous avaient peur de dire exactement leur ethnie par peur de représailles, ne sachant pas ce qu’il a appris en amont », rappelle un employé. Un autre se souvient, comme si c’était hier, de comment un directeur commercial a été moqué parce qu’il a tout simplement reçu des gens dans un salon réservé aux visiteurs. Depuis ce jour, les chefs de département n’ont plus le droit de recevoir dans un cadre approprié.

Un autre exemple. Les techniciens ont été regroupés dans le bâtiment dans lequel ils travaillent sis au niveau de la poste et auraient été insultés. Deux architectes qui seraient proches d’une ministre du gouvernement Klassou II ont été missionnés « pour décongestionner les bureaux ». Jusque-là, le problème ne se pose pas véritablement. Là où le bât blesse est qu’ « ils rentrent dans les bureaux, au lieu de se limiter juste sur ce qui peut encombrer les bureaux, vont jusqu’à violer l’intimité des agents en fouillant dans leurs tiroirs », complète un cadre, témoin des faits qu’il rapporte.

Au cours des réunions, les membres du Comité des directeurs ne sont pas autorisés à parler, à donner leurs avis sur les sujets mis à l’ordre du jour. Tout récemment, les ex-employés de Togo Télécom qui devraient bénéficier des avantages de départ volontaire, face au refus de la société de leur payer leurs droits, ont décidé d’y aller. Ils ont été reçus par un chef de département. Lorsque la direction l’a su, celui-ci a été traité de tous les noms d’oiseaux. Il lui est reproché d’encourager ceux-là qui ont souscrit au départ volontaire, d’y venir réclamer leurs droits.

« C’est la psychose générale à Togo Télécom et Togo Cellulaire. On sent que le Directeur général a appris des choses sur nous ou qu’on lui a demandé de nous traiter de la sorte. Chose bizarre, lui qui n’a jamais séjourné au Togo, connaît tout et est au courant de tout ce qui s’est passé dans les deux sociétés », relève un troisième employé.
Les employés des deux sociétés se retrouvent aujourd’hui dans le même immeuble. Certains travaillent parfois à huit dans un même bureau. Pour acheter des fournitures qui ne coûtent pas grand-chose, il faut envoyer d’abord la demande à Madagascar où se trouverait le siège de la société qui contrôle à 51% Togocom. Il y a quelques semaines, le nouveau Directeur général avait exigé des fournisseurs de réduire de 20% leurs factures. A en croire les agents de Togocom, leur ministre du tutelle et le nouveau PDG usent du dilatoire pour ne pas payer les fournisseurs. Ils demandent que le payement soit précédé d’explications des fournisseurs.

« Mais la question est de savoir pourquoi Cina Lawson et le PDG ne veulent pas payer les factures alors que Atcha Dedji Affoh, en partant, avait laissé 33 milliards net et il y avait aussi de l’argent sur d’autres comptes. 33 milliards avec reçu et relevé de compte. Où se trouve cette somme, si on sait que Cina Lawson à ventilé dans l’opinion que Atcha Dedji Affoh n’a rien laissé ? 33 milliards plus les 46 milliards des Malgaches sont partis où ? », se demande un autre agent qui se confie.

Le nouvel actionnaire « sème la psychose » à Togocom. Il agit comme en territoire conquis avec la complicité de ceux qui, à Lomé, l’ont créé et emmené dans le pays. Une nouvelle forme d’esclavage se développe donc à Togocom.



Togocom : Nouveaux patrons, des esclavagistes en territoire conquis
Togo - Togocom : Nouveaux patrons, des esclavagistes en territoire conquis





Autres titres
Covid-19 : 4 nouveaux cas de contamination enregistrés ce lundi
Togo - Covid-19 : 4 nouveaux cas de contamination enregistrés ce lundi
La gratuité du test au Covid-19
Togo - La gratuité du test au Covid-19
ESA a célébré la journée internationale de la femme avec faste
Togo - ESA a célébré la journée internationale de la femme avec faste
Soins des patients de Covid-19 : Appel aux réservistes
Togo - Soins des patients de Covid-19 : Appel aux réservistes
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 14   kao kao | Samedi, 21 Mars 2020  - 20:22
  Réponse à 1-Fernando garcia
 
Le capitalisme sauvage, la globalisation initiée par les énarques en cols blancs sortis des grandes écoles ont fait leurs preuves; la précarisation, l'intérim, le carreau, les humiliations et les abus ... la plèbe en a connu.

Le système ne finira jamais de produire des Carlos Ghosn pour fillonner et pénélopper.

Moi, je ne défends pas des larrons pour les conduire dans la caverne d'Ali Baba.

Le pangolin et la musaraigne sont tous nuisbles mais leur nocivité se calcule lorsque le coronavirus fait surface.

 13   Fernando garcia | Samedi, 21 Mars 2020  - 15:50
  Réponse à 4-kao kao
  "Céder un outil public vital à un étranger et de surcroît à un Malgache, multi-milliardaire soit-il, revient à conclure que vous cédez la gestion de votre propre famille......"

Ce resonnement de ta part prouve que tu n'est pas bien outille ou instruit du domain prive.
L'Etat ou le gouvernement ne doit en aucun cas gerer des Societes qui relevent du domain prive comme les banques et les telecommunications (exclu la poste et la banque centrale si le Togo avait sa propre devise). Gerer ces institutions, c'est encourage les detournements et du favoritisme entre les barons.
Soit on choisi entre le communisme et le capitalisme.
Dans ce cas precis je crois que le Togo a choisi le capitalisme.
Donne moi le nom d'un pays avance ou l'Etat gere ces societes. Meme la Chine qui a adopte un system "d'economie mixt" est entrain de liberalise son economie par la privatisation ses societes.

 12   Evalo | Samedi, 21 Mars 2020  - 12:56
  Réponse à 6-kao kao
  Kao kao alias Raoul B. Chef division à Togocell. Tu dois savoir ce dont tu parles. Tu tiens les memes propos que le grand frere Jean A. B. (Directeur) mais cette fois-ci nous n'allons plus vous suivre.

 11   Ekam | Samedi, 21 Mars 2020  - 12:55
  Réponse à 10-kao kao
  Un mauvais pere ne confierait la gestion de la famille a un tiers que s'il a de MAUVAIS ENFANTS.
Tu confonds un homme d'affaire citoyen malgache a la nation de Madagascar. La gestion n'est pas confiees a la nation de Madagascar. Djondo n'allait pas reussir a faire le business et creer les emplois dans la sous region si les peuples de la sous region avaient ta mentalite.

 10   kao kao | Samedi, 21 Mars 2020  - 12:10
  Réponse à 7-Ekam
 

Un bon père de famille ne confie jamais la gestion et la destinée de ses propres enfants à un gourou ambulant qui ne sait pas balayer le pas de sa porte.

Qui remplace un voisin voleur par un sorcier l'apprendra à ses propres dépens. Ce Malgache vous dira bientôt qu'il est homme d'Affaires et ses intérêts personnels priment sur sa nationalité et celle de tout partenaire.

Voilà le Leitmotiv du financier redresseur.

 9   Jean de kpewa | Samedi, 21 Mars 2020  - 11:7
  Ferdinand dis-nous comment un de tes amis de togocel aujourdhui à la retraite a pu acquerir une grosse 4X4 avec lequel il nous nargue alors que nous connaissons tous son salaire quand il etait là? On est mieux payé à la retraite? Ce monsieur est dans votre club et travaillait avec monsieur 20% sur les fournisseurs non? tu voulais faire un scoop avec ton article mais tu vas avoir retour à l'envoyeur.Prends et manges.
Nous on travaille et vous vous profitez. Merci au malgache de faire le nettoyage

 8   Ayikoe | Samedi, 21 Mars 2020  - 9:59
  Monsieur Ayité, vous avez dit vous meme qu'il faut aller à togocell et on verra des gens qui parce que le DG est leur frere de village se sont permis des acquisitions immobilières ou ont bâti des maisons dans lome que leur salaire jamais ne leur aurait permis. Nous vous avons applaudit. Vous avez visé juste votre ami Attarigbe Abou le grand detourneur des commandes ou le falsificateur des bon de commande. Vous êtes sans doute au courant des magouilles de votre autre ami adjayi qui qui achete des hectares de terrain pour n'en donner qu'un demi lot à togocell pour ses pylones et comme par hasard votre ami attarigbe n'est jamais loin du coup. C'est surprenant que vous ne felicitez pas les malagaches qui sont venus mettre de l'ordre dans cette caverne d'Ali baba vous qui êtes le chantre du respect du bien public.Si un procureur mettait son nez chez togocell , croyez-moi ce sont vos proches amis qui seront mis au gnouf. Je pense que c'est ce dont vous avez peur et vous allumez par vos articles insensés et incoherents des contre feux contre les malagaches. Reconnaissons que nous avons été incapables entre togolais dans le gestion de cette entreprise. Si nous tous nous contestons la méthode de sa vente , nous devrions plutôt applaudir à la remise en ordre en cours. L'état n'a t-il pas le droit de renationaliser à tout moment? Je veux juste croire que l'article vous a été écrit par vos amis et que vous ne l'avez pas relu avant de le publier. L'erreur est humaine

 7   Ekam | Samedi, 21 Mars 2020  - 8:55
  Réponse à 4-kao kao
  Quel est ton problemes contre les malgaches? La nationalite des investisseurs importe s'ils sont mieux places a redresser la compagnie en respectant la loi?
Gestion familliale comme tu le dis, est des fois confiees aux entites de la loi.

 6   kao kao | Samedi, 21 Mars 2020  - 8:45
  Réponse à 5-NAIFS
  Pour détricoter tout ce que Obama a fait légiférer, Trump n'est pas allé chercher des experts dans le footoir de la communauté internationale pour instituer ce qu'il pense comme correction ou remèdes.

L'Amérique avant tout aux Américains a martelé Trump.

Il est illusoire et archi-faux de laisser croire ou penser qu'au Togo, il n'y a pas de têtes intègres qui puissent redresser les institutions nationales ou semi-étatiques du pays.

Dans les démocraties occidentales ayant réussi, la gestion de la chose commune n'est point la chasse gardée de militants pansus rompus au népotisme, aux copinages ou aux directeurs de la corruption.
Les Elus sont tenus au respect des lois en vigueur; la hiérarchie militaire n'est pas un épouvantail cloné du parti au pouvoir capable de tordre le cou au bon déroulement des affaires de la cour constitutionnelle.
Les mass-média jouissent de toutes les latitudes pour dénoncer et faire réfléchir tous les lépreux; l'engouement et la dévotion des responsables sont au rendez-vous pour satisfaire les masses populaires; les institutions sont fortes et elles fonctionnent.

Malheureusement que le Togo et les Etats francophones ayant été et restent encore tributaires de la coupe des casseroliers francais, nous sortons toujours lauréats de la défaite dans les débats.

A titre de compréhension et d'exemple, posez-vous la question sur la présence de Debasch au Togo, les coopérants militaires avec passeports diplomatiques qui surveillent tout ce qui bouge, le comportement de ceratains diplomates à Lomé, de moribondes ONG qui sillonnent le pays pour endormir dans l'oeuf toute vélléité de sursaut en distribuant miettes sucrées ....

En admettant que les entrepreneurs politiques accepteraient de cesser de vendre leurs signatures au peuple, la démocratie nous amènera sur les rivages de la dignité humaine.

 5   Ekam | Samedi, 21 Mars 2020  - 8:45
  Le redacteur de cet article se discredite par certains de ses propos alors qu'il essaie de denoncer un probleme serieux. Ies dirigeant n'ont ni droit, ni raison de demander l'ethnie des employes, ou les humilier. Au meme moment, que les employes sachent que les companies etrangeres ne tolerent pas la paresse et le laxisme. Vous serez contraint a respecter strictment des reglements; votre employeurs aussi est contraint a respecter des reglements qui je crois les interdisent de vous humilier inutilement, imposer la peur, ou vous traiter comme "esclave". Respecter les reglements et denoncer les abuts sans vous discreditez.
Quant au redacteur de l'article, meme si la societe a 100 milliards de francs, il faut justifier les depenses?


RECOMMANDÉS
Dr Christian Spieker : « Nous allons nous battre dès maintenant pour démolir ce régim...
1.  Togo - Dr Christian Spieker : « Nous allons nous battre dès maintenant pour démolir ce régim...

2.  Togo - Covid-19 : 4 nouveaux cas de contamination enregistrés ce lundi

3.  Togo - Covid-19 : Le SYNJIT appelle à la protection des emplois des journalistes

4.  Togo - La gratuité du test au Covid-19

5.  Togo - ESA a célébré la journée internationale de la femme avec faste




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média