4:31:34 PM Jeudi, 16 Juillet 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

L’impact économique du coronavirus sur le Togo et l’UEMOA

Togo - Economie et Finances
iciLome | | 1 Commentaires


La pandémie du coronavirus risque de sérieusement entraver les perspectives de croissance économique au Togo et dans le reste des pays membres de l’UEMOA. Eclairage.

Covid-19 : impacts économiques sur le Togo et les autres pays membres de l'UEMOA

Alors que les premières prévisions de croissance économique pour 2020 étaient relativement optimistes, la pandémie du coronavirus a tout bouleversé. En conséquence, l'Afrique, et plus particulièrement l'Afrique de l'Ouest, est contrainte de revoir à la baisse ses attentes en termes de croissance économique. Le point sur le sujet avec Parlorama.

Impact sur le Togo et les pays de l'UEMOA

Selon une étude récente de Bloomfield Investment, la croissance des États de l'UEMOA, qui comprend le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Sénégal, le Mali, le Niger et la Guinée Bissau, pourrait diminuer de 50 % en raison de la pandémie du coronavirus. Le ministre togolais des Finances, Sani Yaya, s'est récemment prononcé sur le sujet : « L'activité a ralenti, et le taux de croissance économique en sera sûrement affecté. Il pourrait être réduit de moitié ». Le Togo, rappelons-le, prévoyait un taux de croissance d'environ 5,3 % en 2020. Toutefois, compte tenu du contexte actuel, la prévision a été revue à la baisse et se situe désormais entre 2,1 % et 2,5 %. Cela rompt avec le bon rythme que le pays avait entamé en 2017.
Selon les auteurs de l'étude, les pays de l'UEMOA devraient être touchés dans quatre grands domaines : le commerce international, les transferts de fonds, l'économie locale et les finances publiques. « La plupart des pays de la zone exportent principalement des produits de base », et leurs principaux acheteurs sont l'Europe (44,1%), l'Afrique (21,6%), l'Asie (20,5%) et l'Amérique (7,9%). Bloomfield prévoit que la baisse de la demande se fera sentir des deux côtés.
Le coton : le Togo un peu moins exposé que ses voisins
En 2018, le coton représentait 10 % des exportations du Togo, ce qui en faisait le deuxième produit d'exportation du pays. Par rapport au Bénin, il devrait donc être moins touché par la forte baisse des prix de la culture. En 2018, les exportations de coton représentaient 56,9 % des exportations totales du Bénin, ce qui expose le pays à la plus forte baisse des prix. Rappelons que le Togo s'était fixé pour objectif de produire 200 000 tonnes de coton d'ici 2022, un objectif qui pourrait être entravé dans le contexte actuel.

La baisse des envois de fonds

Selon Bloomfield, « les envois de fonds vers la zone UEMOA devraient diminuer ». Compte tenu de leur taille, cela pourrait indirectement accroître l'impact du Covid-19 sur les pays de la zone. Par exemple, en 2018, les transferts de la diaspora représentaient respectivement 7,7%, 10% et 5,5% des PIB du Togo, du Sénégal et du Mali. Entre 2007 et 2017, le Togo a capté 9,4 % des envois de fonds en provenance de l'Union européenne (qui est actuellement proche de la récession), devançant la Côte d'Ivoire (6,6 %), mais loin derrière le Mali (19,7 %) et le Sénégal (47,6 %).

Baisse des recettes publiques par rapport à la dette extérieure

Avec le ralentissement de l'activité économique, une baisse des recettes budgétaires (fiscales et douanières) suivra sans doute, tandis que le poids de la dette se fera plus que jamais sentir. Le Togo, à cet égard, est l'un des pays les plus exposés à la pression qui en résulte selon l'étude, puisque 65% des ressources publiques, hors dons, sont utilisées pour le service de la dette (estimations du FMI). Outre le Togo, les deux autres Etats de l'UEMOA les plus exposés sont le Burkina Faso (42,9%) et le Bénin (46,2%).

Rappelons que c'est avec cette préoccupation à l'esprit que la Banque mondiale et le FMI ont récemment demandé aux créanciers bilatéraux officiels de suspendre le paiement de la dette des pays les plus vulnérables.

La Banque Mondiale tire la sonnette d’alarme en Afrique
La croissance en Afrique subsaharienne a été fortement touchée par l'épidémie actuelle de coronavirus et devrait chuter brutalement de 2,4 % en 2019 à -2,1, voire -5,1 % en 2020. Il s’agirait de la première récession de la région depuis 25 ans, selon le dernier Africa's Pulse, la mise à jour économique semestrielle de la Banque mondiale pour la région.

« La pandémie COVID-19 met à l'épreuve les limites des sociétés et des économies dans le monde entier, et les pays africains risquent d'être particulièrement touchés », a déclaré Hafez Ghanem, vice-président de la Banque mondiale pour l'Afrique. « Nous mobilisons toutes les ressources possibles pour aider les pays à répondre aux besoins immédiats des populations en matière de santé et de survie tout en préservant les moyens de subsistance et les emplois à plus long terme - notamment en demandant un gel des paiements officiels au titre du service de la dette bilatérale, ce qui permettrait de libérer des fonds pour renforcer les systèmes de santé afin de faire face à la COVID 19 et de sauver des vies, les filets de sécurité sociale pour sauver les moyens de subsistance et aider les travailleurs qui perdent leur emploi, le soutien aux petites et moyennes entreprises et la sécurité alimentaire ».


L’impact économique du coronavirus sur le Togo et l’UEMOA
L'impact économique du coronavirus sur le Togo et l'UEMOA









RECOMMANDÉS
Togo - La reprise des cours à l’UL est conditionnée
1.  Togo - La reprise des cours à l’UL est conditionnée

2.  Togo - Drame au port autonome de Lome : Trois individus perdent la vie en mer

3.  Togo - La Police démantèle deux réseaux d’escrocs qui prétendent travailler à la prés...

4.  Togo - Affaire orphelinat « Mother Charity » : Voici la version du camp adverse

5.  Togo - Reims : Romao sur le départ




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média