12:46:14 PM Vendredi, 5 Juin 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Assassinat du Lt-Colonel Madjoulba Bitala : L’ASVITTO récuse la commission d’enquête judiciaire

Togo - Societe
iciLome | | 9 Commentaires
assassinat-du-lt-colonel-madjoulba-bitala-l-asvitto-recuse-la-commission-d-enquete-judiciaire


L’Association des Victimes de la Torture au Togo (ASVITTO), n’est visiblement pas d’accord avec les autorités togolaises, relativement à la gestion de l’enquête judiciaire ouverte afin de faire la lumière autour de l’assassinat du Lieutenant-Colonel Bitala, ancien chef du 1er Bataillon d'Intervention Rapide (1er BIR). Dans un communiqué en date du 09 mai, l’organisation a condamné avec rigueur, le comportement du ministère de la défense et récuse, la commission d'enquête judiciaire en charge du dossier.

Lisez plutôt !

Communiqué de l'ASVITTO relatif à l'arrêté N° 20-00111/MDAC/CAB/20 portant nomination d'un chef de corps au 1er Bataillon d'Intervention Rapide (1er BIR) et à l'installation en catimini d'une commission d'enquête judiciaire.

L'ASVITTO met en garde contre toute tentative de faire disparaitre les traces et récuse la commission d'enquête judiciaire composée d'officiers supérieurs qui serait mise sur pied par le Chef de l'Etat.

Depuis l'annonce de l'assassinat du Lt-colonel Madjoulba Bitala, il n'y a eu aucune annonce officielle des autorités militaires ni du gouvernement. Et pourtant, le défunt officier supérieur était à la tête d'un corps d'élite qu'est le 1er Bataillon d'Intervention Rapide (1er BIR). Sans annonce officielle de la disparition de ce commandant de garnison, on assiste curieusement à la nomination de son remplaçant par l'arrêté N° 20-00111/MDAC/CAB/20 signé du ministre de la défense, M. Faure Gnassingbé le 05 mai 2020.

Voudrait-on passer par perte et profit ce crime odieux qui hante encore les esprits des populations togolaises et des forces de sécurité qui attendent légitimement que les enquêtes aboutissent ?
Il est dans l'intérêt du Chef de l'Etat, ministre de la défense que les enquêtes ne se heurtent à aucune forme d'obstruction ni de trafic d'influence pour la manifestation de la vérité.

C'est pourquoi, l'ASVITTO vient condamner avec fermeté le comportement du ministère de la défense qu'elle invite à se mettre à l'écart de la procédure d'enquête judiciaire et à éviter toute prostitution des lieux par le gel de ceux-ci comme prescrit par le Code de procédure pénale pendant toute l'enquête en cours.

Le remplaçant de feu Lt-colonel ne pourrait entrer effectivement en fonction tant que l'autorité judiciaire ne le lui ordonne comme le prescrit la loi. La préservation des indices et la manifestation de la vérité ont la primauté sur toute autre exigence !

L'ASVITTO demande au procureur de la république de faire geler la scène du crime par la police judiciaire conformément au code de procédure pénale. Étant dit que << la fenêtre et la porte de derrière >> auraient été utilisées par les criminels, il faut protéger précieusement ces endroits pour aider la police scientifique à prélever les empreintes qui sont plus que nécessaires aux besoins de l'enquête. Il est impérieux pour le procureur de la république, de faire protéger ces lieux pour les suites judiciaires.

De plus, une information relayée par la presse privée, fait état de ce qu'une commission d'enquête judiciaire composée d'officiers supérieurs serait mise en place par le chef de l'État sur cette affaire.
Si l'information est avérée, il s'agirait des manœuvres pour garantir l'impunité aux vrais auteurs de cet assassinat. L'ASVITTO récuse cette commission pour quatre (4) raisons :

1- le principe de la séparation des pouvoirs doit être respecté pour l'impartialité de l'enquête

2- le comportement de l'exécutif particulièrement des autorités du ministère de la défense depuis le décès du chef de corps du 1er Bataillon d'intervention rapide (1er BIR) est manifestement tendancieux et ne saurait jouer un rôle d'impartialité.

3- le procureur de la république est déjà à l'œuvre et à un niveau considérable de l'enquête selon les prérogatives qui lui sont assignées par le Code de Procédure Pénale (CPP). Toute autre forme d'immixion serait interprétée comme étant une tentative de brouiller les pistes de l'enquête judiciaire.

4- le contexte, la nature et les circonstances du crime ne permettent pas que l'enquête judiciaire soit dirigée ou composée d'officiers supérieurs des Forces Armées Togolaises (FAT), car il n'est pas exclu que les auteurs proviennent de leurs rangs.

En tout état de cause et au vu des évidences précitées, une commission d'enquête judiciaire devrait être élargie à bien d'autres compétences nationales pour garantir l'indépendance et la crédibilité de l'enquête. Il n'est pas question qu'elle soit composée exclusivement d'officiers supérieurs militaires et venant surtout de la même unité.

Cependant, compte tenu des limites en matière de Police scientifique et technique de la Police et de la Gendarmerie togolaises, une demande d’entraide judiciaire peut être sollicitée auprès des USA ou de la France pour faire parler la douille et l'étui retrouvés sur les lieux du crime.

Au demeurant, il se rapporte également que la famille du défunt serait menacée par certaines autorités. L'ASVITTO demande instamment au procureur de la république de prendre des dispositions pour la protection de cette famille aux fins d'aboutissement de l'enquête.

Enfin, l'ASVITTO apporte tout son soutien aux revendications légitimes des populations de Doufelgou qui réclament justice pour leur proche.
Fait à Lomé, le 9 mai 2020.

Pour l'ASVITTO
Le Président
M. ATCHOLI KAO Monzolouwè


Assassinat du Lt-Colonel Madjoulba Bitala : L’ASVITTO récuse la commission d’enquête judiciaire
Togo - Assassinat du Lt-Colonel Madjoulba Bitala : L'ASVITTO récuse la commission d'enquête judiciaire





Autres titres
Togo - Réouverture des écoles : La SEET prévient le gouvernement
Togo - Togo - Réouverture des écoles : La SEET prévient le gouvernement
Togo - Covid-19 : Bientôt la réouverture des frontières
Togo - Togo - Covid-19 : Bientôt la réouverture des frontières
Togo - Covid-19 : 13 nouveaux cas supplémentaires ce 4 juin
Togo - Togo - Covid-19 : 13 nouveaux cas supplémentaires ce 4 juin
Togo - L’année scolaire est terminée pour les élèves de classe de passage
Togo - Togo - L’année scolaire est terminée pour les élèves de classe de passage
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 9   jjk | Lundi, 11 Mai 2020  - 10:43
  Atcholi tu peut crier en longueur de journée pendant 365 jours
ca ne changera rien
des gens qui sont capable d incendier des marchés pour le pouvoir
qu es ce que ces gens la ne pourrons plus faire dans leur vie

 8   jjk | Lundi, 11 Mai 2020  - 10:41
  Eyadema a tuer Tépé et Ameyi
Kpatcha a tuer 1500 Togolais pour faire s assoir son demi frère Faure
Faure a égorgé Madjoulba
Vs qui réclamés d en quette soyons sérieux
quelle en quette ?
c est la que j apprécie l ANC de Fabre jus qua présent il ne dit mot car ce n est pas nouveau chez lui ce qui s ai passé avec Madjoulba
c est la je voit l ypocrisie de nos leaders politiques

 7   jjk | Lundi, 11 Mai 2020  - 10:35
  Réponse à 2-kao kao
  Merci mon frère pour ton analyse
peux de togolais font cette analyse
au lieu de chercher maintenant comment faire pour faire quitter Faure au pouvoir depuis 15 ans tous sont focalisés sur l affaire de l officier égorgé comme s ils sont étonné de cette barbarie

 6   kao kao | Dimanche, 10 Mai 2020  - 18:3
  Réponse à 4-issifou
 
De sources sûres, le Lt. Col. Madjoulba devrait remettre les couleurs nationales au Président investi; ce qui ne fut pas le cas; en lieu et place M. Madjoulba a remis le drapeau à un tiers pour être remis à Faure.

C'est alors que les fuites sur l'Audio que Madjoulda avait remis à une taupe déguisée ont commencé par annoncer les gros nuages qui se sont déjà amoncelés sur Lomé.

Dans la soirée du 03 Mai, un forte délégation conduite par Gilbert Bawara a été au Camp BIR pour faire entendre raison au Colonel: tous les appels de pieds furent balayées d'un revers de la main; le verdict exécutoire a été sans appel.

Les Tontons macoutes du Lt. Colonel Maddjoulba sont entrés action.

 5   Surprenant | Dimanche, 10 Mai 2020  - 17:18
  Ce qui est surprenant et insultant c'est la rapidite par laquelle le chef de l'Etat a nomme un remplacant.

 4   issifou | Dimanche, 10 Mai 2020  - 16:58
  Réponse à 2-kao kao
  Vous qui en savez beaucoup sur cette scrabreuse affaire, dites nous à quelle heure de la journée ou de la nuit a été commis le crime? Où se trouvait la garde rapprochée de la victime? C'est pour me faire une idée de comment cela a pu se passer facilement et que le chef corps soit le seul tué.

 3   Gotti | Dimanche, 10 Mai 2020  - 15:26
  BIR doit chasser faure gnassingbé du Togo. il a 72h, si non personne n'est à l'abri de l'égorgement de faure gnassingbé au Togo.

 2   kao kao | Dimanche, 10 Mai 2020  - 15:16
 
De quoi se plaignent encore nos compatriotes?

Lt. Colonel Madjoulba était du système; il en connaît les règles, les méthodes, les moyens: il sait beaucoup de choses que les Togolais ne savent pas et ne comprendront jamais.

Mr Madjoulba est rattrapé dans sa carrière par sa propre carrière; je pense qu'il faut le laisser rejoindre tous ceux qui sont tombés aussi sous ses balles. Bien de carrièristes le suivront et les suivront.

L'ex-ministre Grand Format Bodjona a repris un peu d'air au gnouf et est rentré docile pour assister à l'investiture de la honte; Abbas Kaboua et d'autres caméléons ont repris du service dans la royauté.

Lt. Col. Madjoulba n'a pas été rapide comme le BIR le recommande.

 1   L'homme de la rue | Dimanche, 10 Mai 2020  - 13:4
  C'est bizarre. Je ne sais pas ce que ça donne comme résultats lorsqu'onenvoie des cousins enquêter sur des cousins.


RECOMMANDÉS
Togo - Tennis : Cap sur 2021
1.  Togo - Togo - Tennis : Cap sur 2021

2.  Togo - Togo - Réouverture des écoles : La SEET prévient le gouvernement

3.  Togo - Togo - Covid-19 : Bientôt la réouverture des frontières

4.  Togo - Togo - Covid-19 : 13 nouveaux cas supplémentaires ce 4 juin

5.  Togo - Togo - L’année scolaire est terminée pour les élèves de classe de passage




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média