4:34:06 PM Mercredi, 3 Juin 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Meurtre du Col. Madjoulba : Pourquoi les autorités doivent craindre pour leur propre vie

Togo - Societe
Le Correcteur | | 12 Commentaires
meurtre-du-col-madjoulba-pourquoi-les-autorites-doivent-craindre-pour-leur-propre-vie


Le meurtre dans le plus grand mystère du Colonel Madjoulba Bitala retrouvé mort dans une mare de sang dans son bureau le lundi 4 mai dernier ne cesse de susciter moult interrogations. Qu'à cela ne tienne, Faure Gnassingbé, lui, n'a pas hésité à remplacer le défunt par le Lieutenant-Colonel Atafaï Tchangani, à en juger par l'arrêté ministériel en date du 5 mai 2020, soit juste 24 heures après la tragédie.

Cette nomination effectuée alors même que les conditions où le natif de Siou avait passé de vie à trépas n'étaient pas encore élucidées, et que les siens en étaient encore à réclamer justice et lumière sur ce crime qui a tout d'une vendetta, cette nomination peut être vue, bien à raison, comme un mépris du président togolais lui-même pour la mémoire de cet officier supérieur qui commandait le 1er Bataillon d'Intervention Rapide de la première région militaire, depuis la refondation de l'armée en 2014.

Pour un Officier supérieur qui a servi son pays, c'est une bien infâme insulte. On aura du reste remarqué que depuis l'assassinat du Col Madjoulba, il n'y a pas eu de communiqué officiel, encore moins celui des Forces armées togolaises (FAT). Ce qui est déjà en soi une faute grave.

Selon le Procureur de la République Essolizam Poyodi, le Colonel Madjoulba a été tué par balle, aussi entend-il élucider les circonstances du meurtre. Soit. Mais se dirige-t-on vers une enquête bâclée comme on en a déjà vu des dizaines et des dizaines au pays des Gnassingbé ? Cet assassinat vient quoi qu'il en soit remettre sur le tapis la question liée à la sécurité des autorités.

Cela peut paraître un fait anodin parmi mille autres, mais si un homme aussi haut placé que Madjoulba a été aussi facilement attaqué (il est censé avoir une garde devant veiller au grain), qu'en sera-t-il alors des députés, ministres, voire du Président de la République lui-même qui vaquent la plupart du temps à leurs occupations sans arme au poing?

Quand bien même, il se serait agi d'un règlement de compte, s'en prendre à cet homme qui n'a de facto rien à redouter des siens, vu le sentiment de protection qui doit le conforter, montre déjà les failles d'une armée dont les membres en sont encore à chercher les auteurs.

Vivement que la lumière soit faite. Et que justice soit rendue.


Meurtre du Col. Madjoulba : Pourquoi les autorités doivent craindre pour leur propre vie
Togo - Meurtre du Col. Madjoulba : Pourquoi les autorités doivent craindre pour leur propre vie





Autres titres
Togo - COVID-19 : L’UE soutient la communication et la sensibilisation
Togo - Togo - COVID-19 : L’UE soutient la communication et la sensibilisation
Togo - Transhumance : Bataka siffle la fin de la campagne
Togo - Togo - Transhumance : Bataka siffle la fin de la campagne
Togo - Wolou Komi attristé, rend hommage à Me Yawovi Agboyibo
Togo - Togo - Wolou Komi attristé, rend hommage à Me Yawovi Agboyibo
Togo - Drame de Lungi/13 ans après : Les parents des victimes toujours très affectés
Togo - Togo - Drame de Lungi/13 ans après : Les parents des victimes toujours très affectés
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 12   President encombrant | Mardi, 12 Mai 2020  - 16:58
  Dans une secte ,on ne trahit pas.Il a ose' et le chef du gang a frappe' tres fort.
C'est une bonne nouvelle pour Les togolais.Un assassin de moins.

 11   Paix | Mardi, 12 Mai 2020  - 14:30
  il faut prier Moïse et Jésus-Christ et il faut lire la Tora et la Bible pour la paix au pays.. Que dieu bénisse le pays et toute l'Afrique Noire.

 10   faure | Mardi, 12 Mai 2020  - 11:3
  Yark n'est pas le ministre de la sécurité au Togo, le vrais ministre de la sécurité se trouve dans l'ambassade de France au Togo.

 9   TristeHorrible | Mardi, 12 Mai 2020  - 10:29
  C'est triste. C'est horrible. C'est inadmissible. Le pays est joli. Beauté du pays et la cruauté de ses fils

 8   Togovi | Mardi, 12 Mai 2020  - 10:13
  Réponse à 2-issifou
  Vous des idiots de la der génération,voilà pourquoi vous méritez ces dirigeants .toi aussi t'es fils de quelqu'un avec une tête bourrée de yaourt,cherche le nm du postings1,pour qu'ils t enseigne un peu les critères de la vie.sinon un cafard est utile que toi .

 7   Oui | Mardi, 12 Mai 2020  - 10:12
  Réponse à 1-Oui
  Oui c'est moi c'est pas vous

 6   TristeHorrible | Mardi, 12 Mai 2020  - 10:11
  D'abord il a été asphyxié par le poison qui lui a été administré et qu'il a reçu de qui vous savez. Par suite il lui a tiré dessus. Et après il a reçu le coup le couteau. il a été poignardé.

 5   salaud | Mardi, 12 Mai 2020  - 9:37
  c'est ce courage qui manque à nos forces de défense et de sécurité au Togo. Dénoncer les dérives dictatoriales du règne des gnassingbe et se révolte à la face du monde. elles sont là à subir et le jour où un des éléments est dépassé et qu'on sent que sa défection peut lever le voile sur beaucoup de choses condamnables dont il a connaissance, on l'élimine. c'est la loi en politique des pouvoirs dictatoriaux qui ne veulent pas céder leur fauteuil. Que le meurtre de Madjjoulba serve de leçon aux autres hauts gradés de l'armée qui à un moment donné ne voudraient plus se taire sur les dérives du pouvoir UNIR. Soit tu continues de soutenir maalgré toi et tu te tais pour sauver ta peau ou tu veut dénoncer et là tu prends les armes. si on te tue ou t'arrête, au moins tu sais q'en homme de tréhi tu as extériorisé ton désaccord. Mais si tu exprimes ton désaccord dans la bouche, on va t'éliminer sans que le peuple souverain sache de quoi ou pourquoi on t'a tuer.

 4   salaud | Mardi, 12 Mai 2020  - 9:22
  En tout cas ce qui est certain c'est qu'il s'agit d'un meurtre ou une élimination programmée. Un chef bataillon abattu froidement sans bruit au sein d'un camp dans son bureau sans qu'on ne sache le meurtrier, c'est impossible. même au sein des éléments de ce camp état major il y en a qui ont vu le meurtrier mais sont interdits de parler. Et quand c'est comme ça, c'est que la victime s'est rendue coupable d'une désobéissance à ses patrons. Il sait qu'on voulait sa peau ou qu'on devrait lui en vouloir. Peut être qu'il n'a pas imaginer que cela pouvait aller jusqu'à son élimination physique. Et c'est là son grand tort et sa grande naïveté. Pour avoir été parmi ces gens pour qui tuer est comme prendre son petit déjeuner il devrait normalement dire haut ce à quoi il s'opposait et devancer même ses meurtriers. IL est parti et on l'a remplacé simplement comme s'il ne vallait rien

 3   Y EN A MARRE | Mardi, 12 Mai 2020  - 9:19
  ALBERT KATÉ DE MERDE

FAIS TON SATANIQUE TAFF DE MERDE ICI.

À DIOS



RECOMMANDÉS
Togo - COVID-19 : L’UE soutient la communication et la sensibilisation
1.  Togo - Togo - COVID-19 : L’UE soutient la communication et la sensibilisation

2.  Togo - Togo - Transhumance : Bataka siffle la fin de la campagne

3.  Togo - Togo - Drame à Dabakondji : Un enseignant se donne la mort par pendaison

4.  Togo - Togo - Un politicien ghanéen traite le Togo de nation très pauvre

5.  Togo - Togo - Les activités reprennent à l’Assemblée nationale demain jeudi




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média