12:45:06 AM Vendredi, 29 Mai 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Révolution togolaise / le tour de garde : Il est des nôtres

Togo - Politique
iciLome | | 9 Commentaires
revolution-togolaise-le-tour-de-garde-il-est-des-notres

« Si vous ne vous levez pas pour quelque chose, vous tomberez pour n’importe quoi »
Malcolm X

Un officier supérieur de l’armée togolaise a été sauvagement assassiné dans son bureau à l’intérieur d’un des camps militaires les plus sécurisés du Togo. Plus qu’un fait divers, cet odieux assassinat revêt une dimension politique indéniable. Le Colonel Madjoulba a été retrouvé dans une mare de sang au lendemain de la prestation de serment du chef de l’État à laquelle il avait assisté. Tué par balle selon le procureur, il aurait été égorgé par-dessus le marché. Au-delà de l’effroi soulevé par cette exécution extrajudiciaire, ce qui frappe dans ce crime odieux, c’est son mode opératoire. Un simple relèvement de ses fonctions, une mutation ou même une suspension aurait suffi à éloigner un collaborateur en rupture de ban sans qu’il soit nécessaire de recourir au crime. On perçoit nettement la fragilité d’un régime aux abois. L’expression de sa sauvagerie ritualisée nous dit qu’il est à bout de souffle. Aussi devons-nous lire dans la mort de cet officier supérieur la profondeur de la désaffection du régime au sein même de son rempart réputé le plus sûr : l’armée. Que des hommes de rang qui partagent la souffrance du peuple désirent le changement dans leur écrasante majorité ne fait aucun doute.

L’assassinat du Colonel Madjoulba nous confirme que cette aspiration est partagée par la caste privilégiée des officiers supérieurs au cœur du régime. Il pose la question de la survie même de la dictature. Cette révélation testamentaire mérite que le peuple s’y intéresse à la suite des frères du Doufelgou. Le Col. Madjoulba est des nôtres.

Longtemps soutien inconditionnel du régime, il a vécu en fort contre les faibles, il n’en est pas moins mort faible, assassiné par les forts, pour avoir partagé l’aspiration des faibles. Le Col. Madjoulba est mort pour avoir fait le choix du peuple qu’il aurait sans doute fini par rejoindre. Pour Lomé 2, c’est un crime de lèse-majesté qui se lave dans le sang. La contrition de Madjoulba le condamnait en le faisant sortir du rang des forts. Il en connaissait le risque. Il l’a couru. Son option préférentielle pour le peuple lui a coûté la vie. Les vocations tardives n’ont pas moins de mérite. Il serait malséant de persister à le prendre pour un ennemi de la nation. Il ne mérite pas ce déshonneur posthume. Il est mort comme meurent les petits et les pauvres des mains du dictateur. Il est mort faible, de la faiblesse d’un amour naissant pour un peuple opprimé. Il est bien des nôtres. Son sacrifice doit être un aiguillon du combat pour l’alternance et son sang les sillons sans drain de la liberté du peuple.

À rebours de l’intense campagne d’anesthésie orchestrée aux fins de dénier à un tel événement sa portée mobilisatrice pour l’alternance, j’estime qu’il faut y voir une occasion de réaliser la jonction entre le peuple et son armée. Non, il ne s’agit pas simplement de la mort infâme d’un salaud qui puisse justifier le méprisable : « un de moins » ou le peu inspiré : « un fort tue un autre fort, que nous importe ! ».

Cette vulgate revancharde qu’on tente d’imposer aux forceps pour conjurer le réel danger d’un crime politique commis en urgence et qui risque d’emporter le régime, est une manipulation qu’il convient de discerner. Il nous faut percevoir le puissant grondement souterrain du peuple désireux de rompre les chaînes de la servitude. Le divorce par non consentement mutuel, créé et entretenu entre le peuple et son armée, doit se résorber en fraternelle réconciliation des désirs gémellaires.

L’action de la Dynamique Mgr Kpodjro (DMK) et de toutes les bonnes volontés désireuses de voir le Togo sortir de l’ornière doit consister désormais à abattre le mur de la méfiance et de la haine qui sépare l’armée et la nation et à restaurer la confiance entre tous ses fils. Le salut du Togo passe par cette nécessaire soudure. Alors au travail !

Jean-Baptiste Komi


L'AUTEUR
Jean-Baptiste Komi
.

Révolution togolaise / le tour de garde : Il est des nôtres
Togo - Révolution togolaise / le tour de garde : Il est des nôtres





Autres titres
Togo - Séance plénière pour les parlementaires ce 4 juin
Togo - Togo - Séance plénière pour les parlementaires ce 4 juin
Togo - Prof David Dosseh : « Nous refusons d’être sacrifiés pour un régime ignoble qu...
Togo - Togo - Prof David Dosseh : « Nous refusons d’être sacrifiés pour un régime ignoble qu...
Togo - Encore un nouveau parti politique au Togo
Togo - Togo - Encore un nouveau parti politique au Togo
Togo - Dossier/Forces de défense et de sécurité du Togo : Inégalités dans les recrute...
Togo - Togo - Dossier/Forces de défense et de sécurité du Togo : Inégalités dans les recrute...
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 9   issifou | Vendredi, 15 Mai 2020  - 11:56
  Réponse à 1-Paixatous
  Du haut des monts Fazao chez nous un adage dit : Quand même on pleure les vraies larmes on voit ceux qui font semblant de pleurer à votre côté mais par des larmes de crocodile.

 8   Hi Hong | Vendredi, 15 Mai 2020  - 10:52
  Réponse à 4-Fou Shin Ho Chi
  La chatte à quatre pattes ou la chatte avec fermeture éclaire ouverte?

 7   vraiment triste | Vendredi, 15 Mai 2020  - 10:34
  Trés triste, vraiment triste. Ce Mr. ne merite pas vraiment d'être sauvegement abattu comme cela. Ils peuvent l'emprisonner. C'est fini. Sauf si ses amis militaires reclament et veulent le venger. Mais avec un peu de sous on va les calmer comme d'ahbitude Au togo on calme toujours avec l'argent. C'est pourquoi certains de ces opposants paresseux sont devenus aujoud'huir des millinionaires ou milliadaires, avec des postes miettes. Ce Mr. savait pertinemment que si il a râté son objectif, ou si il trahit, il se ferait decapiter sauvagement! Pourquoi ne pas proceder directement pour être un héros national, ou tout simplement fuir comme les autres. Il caonnaît trés bien le milieu, et il a aussi certainment participer á la planification, et á l'execussion de ces genres d'operations que lui même est victime maintenant.
Il faut tourner cette page et vivre avec. En tout cas, Quiconque se sert de l'épée périra par l'épée

 6   ie | Vendredi, 15 Mai 2020  - 9:27
  Réponse à 4-Fou Shin Ho Chi
  Arretez de salir la memoir de ce colonel, si c' est une affaire de femme, Faure n' a qu' a egorge aussi Ingrid. D' ailleurs Toussaint Madjoulba n' est pas aussi idiot, il y a plusieurs femmes au Togo et ce n' est pas cette sorciere qui l' intessera.

 5   Lim | Vendredi, 15 Mai 2020  - 6:25
  Réponse à 4-Fou Shin Ho Chi
  Notre pygmée de Témédja dans ses basses besognes. Quel mec celui-là. Pouaaahhh.

 4   Fou Shin Ho Chi | Vendredi, 15 Mai 2020  - 6:6
  Au camp, on dit qu'il a baisé ingrid, ce que faure n'a pas aimé. Et oui, on ne goutte pas à la chatte du chef.

 3   Atonvigaz | Vendredi, 15 Mai 2020  - 5:18
  Réponse à 1-Paixatous
  Mais vous oubliez que Madjoulba n'est déjà plus leur chef!!!
Et puis, ça apprendra à ce sanguinaire de Madjoulba à ne pas gna.pper la femme de son patron!!!
S'il veut recommencer, libre à lui le faire dans l'au-delà... Au Togo toutes les belles femmes appartiennent au parrain de la Kozah Nostra, la mafia pilleuse diabolique satanique maléfique et sadique des man.geurs de chi.en dirigée par les analphabètes GNASSINGBE !!!

 2   blablabla | Vendredi, 15 Mai 2020  - 4:35
  Réponse à 1-Paixatous
  Laissez ces poules mouillées. Ils ne montrent leurs muscles que pour violenter les civils sans défense.

 1   Paixatous | Vendredi, 15 Mai 2020  - 4:9
  Le colonel Madjoulba était vraiment à la tête de 500 soldats ?
Où sont ils ?
Armée togolaise, réveille toi.
Une armée ne tire pas sur sa population mais la protège.
Sortez du camp, protestez, demandez la vérité sur la disparition de votre chef. Si votre chef a été éliminé, vous serez vous aussi demain sauvagement tué. Ce n'est qu'une question de temps.
Bougez vous, défendez la mémoire de votre chef, c'est le minimum que vous pouvez faire.
Le peuple que vous avez longtemps trahi pourra commencer à vous faire confiance.
Le Togo n'est pas un royaume ni une propriété privée d'une minorité.
A ces personnes qui appartiennent à cette minorité, sachez que toute chose a une fin.
A bon entendeur salut


RECOMMANDÉS
Togo - Cameroonian gangsters arrested in Lomé
1.  Togo - Togo - Cameroonian gangsters arrested in Lomé

2.  Togo - Togo - 2 blessés graves au cours d’un braquage ce jeudi à Lomé

3.  Togo - Togo - Bavures militaires : Et Si Faure faisait comme Trump ?

4.  Togo - Togo - Séance plénière pour les parlementaires ce 4 juin

5.  Togo - Togo - Covid-19/Transport routier : Les gros porteurs autorisés à circuler la nuit




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média