3:53:43 AM Jeudi, 4 Juin 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Décès du Col. Bitala Madjoulba: USYMAT appelle au calme à Doufelgou.

Togo - Societe
iciLome | | 14 Commentaires
deces-du-col-bitala-madjoulba-usymat-appelle-au-calme-a-doufelgou


L’Union Syndicale des Magistrats du Togo (USYMAT) a réagi à propos des protestations violentes au Tribunal de Niamtougou, suites au décès scandaleux du Colonel Bitala Madjoulba.

Dans une déclaration signée par Adamou Beketi, président de l'USYMAT, et avocat général près la Cour suprême du Togo, rendue publique ce samedi 16 mai, et dont une copie est parvenue à notre rédaction, cette fédération a exprimé sa profonde indignation contre les dégâts matériels et des blessés que les manifestations du 11 mai 2020 au Tribunal de la première instance de troisième classe de Niamtougou ont engendré.

« Face à cette situation qui semble constituer entre autre, la mise à exécution des menaces d'attaques proférées contre les magistrats et diffusées sur les réseaux sociaux au lendemain de la proclamation définitive des résultats des élections présidentielles, l'Union Syndicale des Magistrats du Togo (USYMAT) exprime sa profonde indignation contre ces actes de vandalisme et de violence qu'elle condamne fermement. Elle exprime son soutien au président du Tribunal de Niamtougou et souhaite un bon rétablissement aux blessés » a déclaré USYMAT.

Cette association des magistrats a interpellé le gouvernement sur " l'impérieux devoir de l'Etat découlant des dispositions de l'article 2-5 du statut universel du juge du 17 novembre 1999, de prendre des mesures pour assurer la sécurité physique des magistrats" et leurs proches, ainsi que des palais de justice.

Pour finir, la coalition fait appel au calme et invite les populations à passer par voies légales pour toute sorte de réclamation sur ce sujet.
« L'USYMAT tient également à rappeler que le droit de manifester est un droit fondamental qui doit s'exercer de façon pacifique dans le strict respect des personnes et des biens publics et privés. Elle appelle en conséquence les populations au calme et invite toute personne physique ou morale, qui se sentirait directement ou indirectement lésée par le décès du Colonel, au lieu d'user des voies de fait ou de s'attaquer aux innocents citoyens, à saisir régulièrement les juridictions répressives compétentes, selon les prescriptions du code de procédure pénale, afin de permettre à celles-ci de situer les responsabilités. » Conseillèrent les magistrats.

L'ancien commandant du 1er BIR, Bitala Madjoulba a été retrouvé mort dans son bureau le 04 mai avec une plaie béante au cou. Une enquête est en cours, alors que les habitants de son village natal réclament la dépouille mortelle et la vérité


Décès du Col. Bitala Madjoulba: USYMAT appelle au calme à Doufelgou.
Togo - Décès du Col. Bitala Madjoulba: USYMAT appelle au calme à Doufelgou.





Autres titres
Togo - Riposte contre le Covid-19 : L’UE soutient le Togo avec 6,2 milliards de FCFA
Togo - Togo - Riposte contre le Covid-19 : L’UE soutient le Togo avec 6,2 milliards de FCFA
Togo - COVID-19 : L’UE soutient la communication et la sensibilisation
Togo - Togo - COVID-19 : L’UE soutient la communication et la sensibilisation
Togo - Transhumance : Bataka siffle la fin de la campagne
Togo - Togo - Transhumance : Bataka siffle la fin de la campagne
Togo - Wolou Komi attristé, rend hommage à Me Yawovi Agboyibo
Togo - Togo - Wolou Komi attristé, rend hommage à Me Yawovi Agboyibo
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 14   AshRevolution | Lundi, 18 Mai 2020  - 20:48
  TOGO : Pourquoi le Chef d'Etat Major des FAT Félix Kadangha meurtrier du Sergent Akouzou, du colonel Bitala Madoulgou est-il toujours en liberté ?





FELIX KADANGA L'AUTRE GENERAL PSYCHOPATHE...

Kadanga Abalo Felix âgé de 50 ans,lieu de résidence quartier Agoè Assiyéyé, CEMAG des FAT, EXChef de corps de la FIR (force d'intervention rapide) unité d'élite de l'armée Togolaise.

AUJOURD'HUI NOUS REVELLONS AU PEUPLE UNE AFFAIRE D'ASSASSINAT DANS LEQUEL EST IMPLIQUE ENCORE KADANGHA !

L'AFFAIRE DES 1 500 EUROS !

Les faits ce sont déroulés en 2007, au sein même de l'unité de la FIR, un élément du colonel KADANGHA dénommé

SERGENT AKOUZOU en est la victime.

Celui ci fût accusé par KADANGHA d'avoir volé la somme d'environ 1 500 euros (1 Million CFA environ).

Le colonel ordonna à ses éléments de "corriger" le sergent AKOUZOU !

LE DERNIER COUP FATAL FUT PORTE PAR LE COLONEL KADANGHA A LA TETE DU MALHEUREUX SERGENT AKOUZOU. La victime décèdera quelques instants plus tard...

Ce jeune Sergent des FAT fût enterré dans son village à BOWOU situé à environ 4 km au nord de KARA.

Le Père de la victime décédée n'accepta cette injustice barbare au sein de la "grande muète" et voulu demander des comptes au colonel meurtrier "PSYCOPATHE" KADANGA...

Résultat: Le Père de l'assassiné AKOUZOU fût arrêté et enfermé jusqu'à ce jour à la PRISON CIVILE de DAPAONG à l'extrême nord du pays ! UNE DOUBLE INJUSTICE A CAUSE DE KADANGA !

Même la CVJR (organisme Togolais chargé de la Réconciliation dirigé par le curé "EUROS" BARRIGAH) n'a pu libérer le Père de la victime et lui même victime !!!? LE TOGO SOUS FRAUDE GNASSINGBE !!!!!...

Cela fait plus de 5ans que le Père de la victime AKOUZOU est enfermé en prison pour seulement vouloir connaitre la vérité sur l'assassinat au sein de la FIR par les propres mains du Chef de Corps FELIX ABALO KADANGA._
________________________________

Il y a quelques jours les éléments de la FIR du colonel KADANGA ont arrêté un jeune Togolais à Agoè et il fût torturé au camp de la FIR et à la gendarmerie de Lomé !

Son témoignage avait ému la foule de manifestants qui se lamentaient presque samedi dernier à la plage, lors du grand meeting qui a sanctionné la marche du CST. Koffi Amétépé, puisque c'est de lui qu'il s'agit, était arrêté à Agoè le jeudi 23 août dernier par les militaires, venus en renfort aux forces de l'ordre lors des échauffourées. Il a été sérieusement mollesté, embarqué sans aucune autre forme de procès dans leur voiture et conduit au camp FIR, ensuite au camp Gendarmerie, où il a subi des traitements inhumains et dégradants.

LES BOURREAUX DU MALHEUREUX KOFFI ONT UTILISE DES CORDELETTES POUR LE CRUCIFIE DEBOUT!

ILS L'ONT BATTU SAUVAGEMENT SANS ARRET JUSQU'A CE QU'IL TOMBE EVANOUIT!

DURANT SON EMOUVANT TEMOIGNAGE KOFFI NE PUT EMPECHER DE CRACHER DU SANG DE SA BOUCHE !

DES GLAIRES QUI LAISSENT PRESAGER SUREMENT D'UNE HEMORRAGIE INTERNE...

DE PLUS IL AVAIT DU MAL A SE TENIR DEBOUT TOUT LE LONG DE SON DISCOURS !

TOUT DE SUITE APRES AVOIR FINI DE PARLER DIFFICILEMENT,ON L'EMMENA RAPIDEMENT A L'HOPITAL!
_________________________________

Fusillade de Pâques 2009!

« Fusillade de Pâques » est le nom donné a posteriori à l'assaut du domicile de Kpatcha Gnassingbé, député et demi-frère du président Faure Gnassingbé par des militaires des forces spéciales togolaises sous les ordres du colonel Abalo Félix Kadangha dans la nuit du dimanche 12 au lundi 13 avril 2009, à Lomé au Togo, qui a donné lieu à de violents échanges de tirs entre les forces de l'ordre et la garde rapprochée du député.
Vers 22 heures, le son des fusils d'assaut et des armes lourdes a réveillé les habitants de la banlieue de Kegue à Lomé. Selon le procureur de la République, Robert Bakaï, la tentative d'interpellation a tourné au vinaigre quand les gardes du député ont déclenché les hostilités (version démentie par Kpatcha) qui affirma[ sur Radio France internationale que le vrai but de l'opération était son élimination physique). Le commando d'une cinquantaine d'hommes dirige par Kadangha n'a pas pu venir à bout des hommes de Kpatcha après 2 heures d'échanges de tirs.

Actuellement, plusieurs détenus sont toujours en prison ; certains sont des animateurs de groupes folkloriques. Officiellement l'opération a fait deux morts. Des sources sérieuses indiquent qu'avant son déroulement des dizaine de militaires avaient été exécutés pour avoir « préféré » ne pas y participer. Kpatcha et les autres accusés sont détenus dans un lieu tenu secret pour empêcher toute tentative des hommes qui lui sont restés loyaux pour le libérer.

ENFIN, NOUS POUVONS NOUS INTERROGER SUR LES MOTIVATIONS PERSONNELLES DU PSYCHOPATHE KADANGA A L'ENDROIT DE KPATCHA GNASSINGBE SACHANT QU'IL AVAIT EPOUSE SA SOEUR ET QUE CELLE CI L'A TROMPA AVEC UN SIMPLE SOLDAT DE SECOND RANG QUI LUI ARRACHA !!!... Peut être que ceci explique cela...

NOUS DEMANDONS IMMEDIATEMENT AUX ORGANISATIONS INTERNATIONALES DE DEFENSE DES DROITS HUMAINS, AUX CHANCELLERIES, AUX INSTITUTIONS INTERNATIONALES D'ARRETER LE GENERAL KADANGHA._

 13   jjk | Lundi, 18 Mai 2020  - 11:39
  DIEU SEUL SAIT COMBIEN CES MAGISTRATS ONT REÇU POUR CETTE déclaration
IL N Y A PAS DE FUMEE SANS FEU

 12   GNAROU | Lundi, 18 Mai 2020  - 9:33
  Le problème des kabyès est d'être obligés de supporter leurs frères qui les exploitent et les humilient pour se protéger du tribalisme des autres qui les haïssent !!


Un dilemme qu'il va falloir un jour crever !

Gnarou le fils de Sotouboua..

 11   Zozo papa | Lundi, 18 Mai 2020  - 9:21
  Réponse à 10-issifou
  Tu es vrai fils de chez moi !!!



 10   issifou | Lundi, 18 Mai 2020  - 9:11
  " saisir régulièrement les juridictions répressives compétentes, selon les prescriptions du code de procédure pénale afin de permettre à celles ci de situer les responsabilités". C'est bien dit, mais demeurera mal accepté tant que ces fameux magistrats n'auront pas fait l'engagement de rompre avec les méthodes de prévarication et donner des signes de fonctionnaires honnêtes auxquels les citoyens pourront faire confiance.

 9   BITALA | Lundi, 18 Mai 2020  - 8:58
  Réponse à 7-USYMAT
  Quelle justice! Est ce qu'il y a il une justice au Togo. Des juges corrompus à la solde d'une personne.

 8   Razielo | Lundi, 18 Mai 2020  - 8:54
  L'USYMAT devait avoir honte. Je me demande si ce syndicat avait toujours existé ? L'USYMAT na qua aller refaire son devoir de maison correctement . Quand il y'a des situations qui n'arrangent pas le régime , alors ce syndicat se laisse manipulé . Où était L'USYMAT quand nos droits dans ce pays était bafoué ? Si jetais a votre place j'allais toujours garder mon silence honteux de syndicat de magistrat. Honte a vous L'USYMAT.

 7   USYMAT | Lundi, 18 Mai 2020  - 8:30
  Réponse à 3-azouma
 
Un Magistrat a le devoir de s'autosaisir quand la loi est bafouée et quand la constitution est foulée du pied.
Mais ou était USYMAT dans les nuit du 5, 6, 7 Février 2005 quand le Togo a été l'objet de triple coups d'Etat constitutionel, Institutionel et militaire?
Mais ou était USYMAT quand les enfants sont fauchés par des balles assassines?
Mais ou était USYMAT quand une cour constitutionelle illégale s'est formée pour des élections falacieuses?
Et oui maintenant USYMAT sort pour pleurer?
Vous n'avez encore rien vu. On va vous bruler dans ce pays avec votre toge de magistrat d'ici peu. Des corrompus a la solde d'une famille usurpatrice et criminelle.


 6   Honte!!! | Lundi, 18 Mai 2020  - 8:25
  Réponse à 3-azouma
  Vous vous nourrissez de charogne!!

Lisez bien ce qui est écrit par ce syndicat, il n'est indiqué dans son communiqué de laisser faire, mais que les plaignants usent de méthodes civilisées.

On sait que dans vos tanières de réfugiés tout est permis.
Ce lâche assassinat réservera des surprises!

 5   AGAKPE Djidoula | Lundi, 18 Mai 2020  - 8:17
  N'IMPORTE QUOI CE SYNDICAT DE MOUTONS AFFAMES DU TOGO. COMMENT CA LA PEUT PRETENDRE ETRE DES MAGISTRATS? VRAIMENT NOTRE PAYS LA...........


RECOMMANDÉS
Togo - Riposte contre le Covid-19 : L’UE soutient le Togo avec 6,2 milliards de FCFA
1.  Togo - Togo - Riposte contre le Covid-19 : L’UE soutient le Togo avec 6,2 milliards de FCFA

2.  Togo - Togo - COVID-19 : L’UE soutient la communication et la sensibilisation

3.  Togo - Togo - Transhumance : Bataka siffle la fin de la campagne

4.  Togo - Togo - Drame à Dabakondji : Un enseignant se donne la mort par pendaison

5.  Togo - Togo - Un politicien ghanéen traite le Togo de nation très pauvre




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média