11:36:02 PM Mercredi, 8 Juillet 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Inter - Démantèlement des monuments coloniales lors des manifestations anti-racismes

Inter - Societe
iciLome | | 2 Commentaires


Les manifestations antiracistes dans le monde, suscitées par l'assassinat du noir américain George Floyd, prennent à partie la colonisation et l'esclavage. Aux États-Unis comme en Europe, les manifestants détruisent les monuments coloniales.

Les Belges demandent le démantèlement des statues du roi le plus ancien du pays, Léopold II.

Des pétitions en ligne demandant leur retrait ont recueilli des dizaines de milliers de signatures, tandis que certains manifestants contre le racisme ont pris des mesures plus directes.

Un buste du roi de l'époque coloniale dans la ville de Gand était recouvert de peinture rouge, avec un tissu sur la tête marqué avec les mots « je ne peux pas respirer ». Le tissu évoquait les dernières paroles prononcées par George Floyd alors qu'un policier blanc était agenouillé sur son cou.

À Anvers, une autre statue du roi a été incendiée par des manifestants puis enlevée par des responsables qui ont déclaré qu'elle avait été transférée dans un musée. Dans la capitale Bruxelles, une statue était marquée du mot « assassin ».

Le roi Léopold II a gouverné la Belgique de 1865 à 1909, mais il est surtout connu pour son terrible héritage en République démocratique du Congo.

Léopold a régné sur des cadavres d'environ 10 millions de Congolais. Il a également placé des Congolais dans un zoo humain en Belgique.

En Angleterre, des manifestants antiracistes ont abattu la statue d'un marchand d'esclaves du XVIIe siècle et l'ont rapidement jetée dans les eaux profondes d'un port.

Les navires d'Edward Colston auraient transporté environ 80 000 hommes, femmes et enfants d'Afrique vers les Amériques. Mais sa mémoire est à l'honneur depuis des siècles dans sa ville natale de Bristol, qui a bénéficié de sa grande richesse.

Malgré que le gouvernement a condamné l'acte, les manifestants croient en une autre signification de ces statues : « Ce n'est pas vrai qu'il était un grand homme qui a fait de grandes choses, il était un marchand d'esclaves et un meurtrier ", a déclaré l'historien David Olusoga à BBC.

En outre, l'État américain de Virginie va ôter une statue du général confédéré Robert E Lee, qui a été vandalisée lors des manifestations contre l'assassinat de George Floyd.

Annonçant la décision d'enlever le monument de 12 tonnes érigé en 1890, le gouverneur Ralph Northam a déclaré : « Nous ne prêchons plus une fausse version de l'histoire ».

« Cette statue existe depuis longtemps. Mais elle était erronée à l'époque, et elle est erronée maintenant. Alors nous la démontons », a-t-il indiqué.

Une statue à Londres de l'ancien Premier ministre britannique Winston Churchill a été vandalisée avec des graffitis le déclarant « raciste ».

Churchill est loué pour avoir mené la Grande-Bretagne à la victoire dans la Seconde Guerre mondiale.

Néanmoins, pour certains comme l'historien Richard Toye, co-auteur du livre à paraître "The Churchill Myths", « Il ne fait aucun doute que Churchill était raciste et considérait certainement les Blancs comme supérieurs ».

Mensah A.


Inter - Démantèlement des monuments coloniales lors des manifestations anti-racismes
Inter - Démantèlement des monuments coloniales lors des manifestations anti-racismes





Autres titres
ONU Femmes fête 10 ans d'actions pour protéger et promouvoir les droits des femmes da...
- ONU Femmes fête 10 ans d'actions pour protéger et promouvoir les droits des femmes da...
Inter - La lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme en péril
- Inter - La lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme en péril
La Covid-19 a pour conséquence de laisser veuves des milliers de femme dans le monde
- La Covid-19 a pour conséquence de laisser veuves des milliers de femme dans le monde
Inter - Le FIDA pour la libre circulation de fonds en temps de crise
- Inter - Le FIDA pour la libre circulation de fonds en temps de crise
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 2   César | Jeudi, 11 Juin 2020  - 16:22
  Il est rafraîchissant de constater que le peuple togolais s'était montré pionnier en la matière : depuis le début des années 1990, nous avions exigé et obtenu le déboulemennt et le déplacement de la statue de cet horrible représentant de la hideuse France coloniale qui trônait à l'entrée du Stade Omnisports de Lomé. Elle se morfond aujourd'hui dans les jardins de l'ambassade de France. À Lomé, des noms de rue ont également cessé de nous rappeler la période maudite de la colonisation, du cynisme et de la barbarie érigés en mode de gouvernance. Ainsi « Avenue Maréchal Foch» à Adawlato n'est plus qu'un lointain souvenir. Porto-Seguro n'existe plus. Ailleurs, Fort-Lamy (Tchad), Léopoldville (RD Congo), Salisbury (Zimbabwe), etc. ne sont plus. Pourquoi diantre certains gardent-ils Brazzaville, Port-Gentil, Johannesburg, etc. ?

 1   César | Jeudi, 11 Juin 2020  - 15:37
  Mensah A., grand journaliste devant l'Éternel, êtes-vous certain que le terme « monuments COLONIAUX » ne serait pas mieux indiqué ? Bien à vous !


RECOMMANDÉS
ONU Femmes fête 10 ans d'actions pour protéger et promouvoir les droits des femmes da...
1.  ONU Femmes fête 10 ans d'actions pour protéger et promouvoir les droits des femmes da...

2.  Les microentreprises de femmes et de jeunes parmi les plus touchées par la pandémie

3.  Inter - La lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme en péril

4.  En 2020, le Fonds Image de la Francophonie soutient 30 films ou séries dont 10 coprod...

5.  La Covid-19 a pour conséquence de laisser veuves des milliers de femme dans le monde




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média