5:09:30 PM Samedi, 11 Juillet 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Cameroun - Les nouvelles nominations au sein du Conseil supérieur de la magistrature

Cameroun - Justice
iciLome | | Commenter
cameroun-les-nouvelles-nominations-au-sein-du-conseil-superieur-de-la-magistrature


Un coup de neuf au Conseil supérieur de la magistrature (CSM). L’institution est désormais rajeunie et ouverte à l’opposition. Une première dans l’histoire.

La liste des nouvelles nominations se décline comme suit : Minko Minko Abel catapulté au Secrétariat permanent du Conseil suprême de la magistrature.

Le président de la République, Paul Biya, a nommé Amadou Ali et Ekono Nna Albert.

Essomba Bengono Engelbert Alain, Ali Mamouda et Soppo Toute Marlyse sont désignés par l’Assemblée nationale.

Quant à la Cour suprême, elle a choisi Mekoulou Cunégonde Christine Fofung Nabun, Manga Moukouri Isaac, Ntyam Ondo, Njumbe Ernest Njumbe et Oumarou Abdou.

Un constat se dégage à la lecture des noms faisant leur entrée au Conseil suprême de la magistrature pour une durée de cinq (5) ans. Le premier reste le rajeunissement de ses membres, notamment ceux choisis par l’Assemblée nationale.

Le second se trouve être Soppo Toute Marlyse non seulement jeune députée, mais surtout cadre du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN). C’est la première fois qu’un membre de l’opposition siégera dans cette haute institution. Preuve, pour beaucoup, du rapprochement entre Cabral Libii, le président du PCRN et Paul Biya.

Il y a beaucoup de chantiers qui attendent le CSM, notamment l’intégration des jeunes auditeurs de la justice, le remplacement des magistrats morts ou admis à la retraite, entre autres.

A.H.


Cameroun - Les nouvelles nominations au sein du Conseil supérieur de la magistrature
Cameroun - Les nouvelles nominations au sein du Conseil supérieur de la magistrature









Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


RECOMMANDÉS
Un journaliste accusé de “sécession” placé en détention provisoire pour six mois
1.  Un journaliste accusé de “sécession” placé en détention provisoire pour six mois

2.  Cameroun - Le journaliste Ernest Obama en liberté

3.  Cameroun - Des députés européens plaident pour une solution pacifique au conflit angl...

4.  Cameroun - Trois « faux Samuel Eto'o » mis aux arrêts.

5.  Cameroun - Fin de carrière pour le Camerounais Henri Bedimo




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média