7:39:51 PM Jeudi, 6 Août 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togo - Affaire « sextape »/Nakpa Polo : « La détention de ces apprenants n’est pas la solution idoine »

Togo - Societe
iciLome | | 6 Commentaires
togo-affaire-sextape-nakpa-polo-la-detention-de-ces-apprenants-n-est-pas-la-solution-idoine-


La Présidente de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) a accepté répondre à deux interrogations relatives à ce que la Conférence des Evêques du Togo (CET) appelle « les élèves pornographes ». Non seulement Madame Nakpa Polo condamne ces « images obscènes qui heurtent les mœurs de notre société », mais regrette également « la détention de ces apprenants » tout en relevant que « le juge est allé dans la bonne direction en prononçant des relaxes et des sursis ».

Depuis quelques jours, une affaire dite « sextape » défraie la chronique. La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) en est-elle au courant ? Et quelles sont les actions qu’elle a menées ?

Effectivement, la CNDH a appris cette affaire par le canal des réseaux sociaux. Le comportement des élèves en question est déplorable et condamnable, il s’agit d’images obscènes qui heurtent les mœurs de notre société.

Dès qu’elle a appris l’interpellation, le 16 juillet 2020 de plusieurs auteurs présumés, la CNDH a pris attache avec le ministre de la Justice, puis le Procureur de la République.

Selon les informations recueillies auprès de ceux-ci, cent quatre (104) élèves présumés auteurs des images obscènes sur les réseaux sociaux ont été interpellés.

C’est ainsi que la CNDH a rendu visite aux élèves gardés à vue les 21, 22 et 23 juillet 2020. Elle a eu des entretiens d’une part avec les responsables des lieux où ces enfants sont gardés et, d’autre part, avec les élèves eux-mêmes et certains de leurs parents.

Il ressort des entretiens que les élèves sont bien traités. Ils reçoivent les visites de leurs parents qui leur apportent à manger au moins deux fois par jour. Ils bénéficient également des soins de santé pour ceux qui en ont besoin.

Parallèlement aux visites, la CNDH a mené des actions de plaidoyer en direction du ministère des Enseignements primaire et secondaire en vue d’un règlement holistique de cette affaire. Par ailleurs, elle est en contact permanent avec le ministre de la Justice dans le cadre du suivi.

Que pensez-vous de la sentence prononcée par le juge ce 23 juillet 2020 ?

La CNDH était représentée dans la salle d’audience de même que certaines organisations de défense des droits de l’homme. Il faut noter également que tous les prévenus ont bénéficié de l’assistance de leurs avocats.

Nous pensons que le juge est allé dans la bonne direction en prononçant des relaxes et des sursis. Il a donc pris en compte l’intérêt supérieur de ces jeunes élèves.

Car, le fait que les mêmes actes aient été posés dans d’autres pays de la sous-région, notamment le Bénin, le Sénégal et la Côte d’Ivoire peut amener à penser que ces apprenants ont été négativement impactés par les réseaux sociaux.

La détention de ces apprenants n’est pas la solution idoine. Elle aurait eu des impacts sur le reste de leur cursus en cette période de révision, surtout si les concernés ne passent pas leurs examens.

De plus, la stigmatisation et la diabolisation dont ces apprenants en particulier les mineurs sont victimes, seront dévastateurs pour leur équilibre psychologique.

La CNDH en appelle à la responsabilité des parents et des éducateurs s’agissant de l’utilisation de téléphones et des réseaux sociaux par les élèves.

A.H.


Togo - Affaire « sextape »/Nakpa Polo : « La détention de ces apprenants n’est pas la solution idoine »
Togo - Affaire « sextape »/Nakpa Polo : « La détention de ces apprenants n'est pas la solution idoine »









Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 6   Za | Dimanche, 26 Juillet 2020  - 2:45
  Réponse à 4-Kombaté
  Ces élèves on mérité se qui les arrive il on dénigrer l'éducation togolaise , il non même pas le droit d'avoir le bac togolaise
Ils n' ont pas leur place parmie nos élèves togolaise
Ils on leur place dans les écoles de pornographie
au togo on ne fait pas du suvisme et on ne cosionne pas de mauvais chose , doit apprendre sa a nos futurs dirigeants de ce pays

 5   Ahaaan | Vendredi, 24 Juillet 2020  - 17:7
  Réponse à 4-Kombaté
  Hahahaha...Kombate! Donc c'est ce que tu faisais dans les annees 80 et te retrouvais devant le directeur? Pourquoi tu touchais meme les fesses des filles?

 4   Kombaté | Vendredi, 24 Juillet 2020  - 16:33
  Réponse à 3-Honte
  Dans les années 80 quand tu touches les fesses d une fille, à l école que se soit en classe ,dans la cour où sur le chemin de l école elle court rapidement à la direction.Dans l intervalle de 5 mn tu as en face de toi le directeur ou la directrice plus 2 enseignants pour une correction sévère et une note pour tes parents.Ton encadrement social économique garde ça pour toi et encourage tes enfants à embrasser leurs petits amis devant toi .ok foutaise

 3   Honte | Vendredi, 24 Juillet 2020  - 16:14
  Réponse à 1-Kombaté
  Toi Kombate' tu es toujours en retard de 200 ans sur le temps reel. Le baton ne regle jamais les problemes sociaux de facon durable. Au contraire, il faut un bon encadrement socio-economique a ces eleves. Et sur ce plan, l'Etat togolais a demissionne' depuis belles lurettes de sa responsabilite' sociale. En contre-partie, l'Etat togolais utilise la violence systematique et la force brute comme solutions aux problemes de la cite' car manquant cruellement d'expertise et de cadres competents.

 2   tché | Vendredi, 24 Juillet 2020  - 16:8
  Réponse à 1-Kombaté
  Bien dit pour ce sujet non politique de la part de Kombate. nous ne devons pas suivre l'occident à tout prix en ce qui concerne les moeurs. L'occident est un monde totalement dépravé et malheureusement, c'set ce monde dépravé de l'occident qui essaie de dicter la conduite de notre société à nos dirigeants africains marionnettes, voyous, corrompus et malades.

 1   Kombaté | Vendredi, 24 Juillet 2020  - 14:53
  Réintroduisez le bâton dans les établissements.seul moyen pour réussir une bonne éducation en Afrique


RECOMMANDÉS
Togo - Explosion de Beyrouth : Robert Dussey console ses concitoyens
1.  Togo - Explosion de Beyrouth : Robert Dussey console ses concitoyens

2.  Togo - Covid-19 : Faure Gnassingbé salue un ‘’travail exceptionnel’’ des médecins cub...

3.  Togo - Covid-19 : Les deux semaines de tous les dangers

4.  Togo - La nouvelle vie de l’ex-Epervier Franck Edem Atsou

5.  Togo - Affaire d’espionnage : L’indignation de L’ASVITTO




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média