9:58:39 AM Mardi, 11 Août 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togo - La traque silencieuse des militants s’intensifie

Togo - Politique
iciLome | | 6 Commentaires
togo-la-traque-silencieuse-des-militants-s-intensifie
Vue d'une réunion du PNP


On les croyait au bout de leurs peines après la révolte populaire du 19 août 2017 et ses corollaires, et la quasi-maîtrise de la situation par le pouvoir en place. Mais, c’est mal connaître les hommes du régime togolais qui font tout pour ne laisser aucune poche de résistance sur le territoire national, et traquer jusqu’à leur dernier retranchement ceux qui sont susceptibles de rallumer la flamme de la résistance pour l’alternance et le changement. Ainsi, aussi bien les militants du Parti national panafricain (PNP) qui sont les plus en vue, que ceux d’autres chapelles politiques de l’opposition, ils continuent de subir la croix.

Sous la direction de Tikpi Salifou Atchadam, leader charismatique et président national du PNP, militants et sympathisants de ce parti, ont provoqué le 19 août 2017, un inédit sur le théâtre politique togolais, en étant dans une posture insurrectionnelle, presque révolutionnaire pour faire balancer le pouvoir cinquantenaire des Gnassingbé.

Fers de lance d’une spontanéité politique sans précédent, les membres du PNP dans leur déterminisme contagieux, les Togolais de l’intérieur et ceux de l’extérieur se mêlant à la danse, tout aussi mobilisés et galvanisés par l’appel du « petit » Tikpi à acter l’alternance politique au Togo, eh bien ces membres du PNP donc ont, par leur courage et une volonté patriotique légendaire, fait changer la trajectoire de la peur, contraignant le régime RPT-UNIR à lâcher du lest et à consentir de nombreux sacrifices sur des questions politiques qui autrefois, étaient des sujets tabous au Togo.

Et s’il fallait payer le prix, beaucoup de militants, sympathisants et anonymes épousant l’idée du changement démocratique qu’incarnait le PNP, sont tombés sous les balles assassines des forcenés pour que renaisse la nation togolaise. La liste de ces martyrs est vraiment longue, et le peuple togolais continue jusqu’aujourd’hui à leur rendre un vibrant hommage bien que la lutte pour l’alternance et le changement tant souhaités, est loin d’être terminée. Mais, plus prudents que jamais, les membres du système RPT-UNIR ne baissent aussi pas la garde, craignant dans leur for intérieur, un nouveau vent de révolte à l’image de celui du 19 août et qui risque d’être fatal pour eux et pour le pouvoir en place. « Il n’y aura plus de 19 août et le gouvernement s’est préparé à toutes les éventualités ».

De cette formule, le pouvoir des Gnassingbé se braque tout le temps, du moins, reste aux aguets pour ne plus se laisser surprendre. Alors, il jette son dévolu sur des visages connus au sein de l’opposition dont ceux du PNP, avec sûrement pour objectif de les mettre sous écrous comme les centaines de militants de l’opposition qui séjournent dans les prisons sur toute l’étendue du territoire togolais.

D’après nos informations, des militants comme Ali lala-Dom, Koussikpor K. Mensanvi, Arouna Adiza, Tcharie Hodoabalo Akizou, Kpodar Anani Florentin, Akondo Moukaila, Bansa Koffi Emèko, Djessou Agbegnigan etc. faisant objet de filature dans leurs déplacements et, ajouté à la psychose que vit les formations politiques de l’opposition depuis le 19 août au Togo, beaucoup prennent progressivement le maquis comme c’est le cas récemment du président du MPDD, Agbéyomé Kodjo et bien avant lui, le président du PNP, Tikpi Atchadam qui, craignant pour la vie d’après ses déclarations, a pris la difficile route de l’exil.

Si aujourd’hui, la psychose a pris une dimension assez considérable, frôlant le pire dans la cité, et obligeant militants et sympathisants de l’opposition sans oublier des anonymes aussi engagés dans la lutte à vivre plus cachés, c’est en raison de l’assassinat du Colonel Madjoulba et du curieux accident de circulation du Colonel Bataba, soit deux officiers de l’armée togolaise dont des rumeurs renvoient à des distances qu’ils prenaient vis-à-vis du pouvoir togolais.

Le mal est profond et le peuple en lutte, en dépit de la fatigue, de la peur et de la terreur de ces autres hommes, continue de se battre pour que triomphent la démocratie et la paix véritable. C’est, en effet, l’objectif principal de leur lutte.

Source: La Manchette


Togo - La traque silencieuse des militants s’intensifie
Togo - La traque silencieuse des militants s'intensifie









Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 6   Lucien Ayité | Lundi, 27 Juillet 2020  - 19:8
  Réponse à 1-Kaboom
  Même ton fils s'il trouve des moyens il va émigrer .Salaud ce ne sont pas les Togolais seulement qui émigrent.Et sans le transfert de l'argent des immigrés tes banquent et la population seraient en faillite.

Et puis sache que quand on émigre on revient avec un savoir de plus.
Un adage africain dit: " La poussière au pied vaut mieux que celle des fesses.

 5   Tanga | Lundi, 27 Juillet 2020  - 12:57
  Agbeyome est bien et bel le gagnant a la presidentielle derniere.
Le rpt/unir parle d' une triomphe aux elections par KO et au meme moment refuse toute transparence du processus
electoral. Ou la logique?

 4   Amegan | Dimanche, 26 Juillet 2020  - 16:36
  Réponse à 1-Kaboom
  Ah oui, Mr vous avez raison. C'Est pour celá que rien ne change au Togo. les gens mélangent tout et pense que la communauté internationale est naive. C'est pitoyable. C'est gens sont au togo et voient tout ce qui ce passe et rapporte tout aux instances internationale. Alors á quoi sert il de chercher á mentir. C'est ainsi que mes cousins ont cru qu'il pouvait tromper la communauté international et ont tout fait pour aller en Europe c'est seulement á l'aeroport de paris et d'amsterdam qu'ils ont été bloqué pendant des semaines et en fin ils ont du rebourser chemin. Nous cotisons jusqu'aujourdhui pour qu'ils puissent rembourser l'argent emprunté ici et lá.
C'Est dommage qu'on nous fait croire qu'en écrivant des choses pareilles ont parviendra á influencer la communauté internationale qui plaiderait pour nous. Alors qu'ils enduisent en erreur et nous jettent dans une avanture trop ambigue.
C'est vrai au togo la situation politique n'est pas scene dailleurs comme partout en afrique mais continuer á induire les gens en erreur comme dans les années 90 est assasin.

 3   Theo | Dimanche, 26 Juillet 2020  - 15:31
  Réponse à 1-Kaboom
  Ta gueule a la même odeur que celui de la chatte de ta mère quand elle remplie du foutre d'un chien.

 2   L'homme de la rue | Dimanche, 26 Juillet 2020  - 13:32
  Merde. Vous dites que les gens sont traqués. Et vous faites bien en publiant leur photo. Le traqueur vous dis un gros Merci. Car avec cette preuve il faut juste aller chercher les individus qui sont sur la photo. Quelle intelligence stratégique.

 1   Kaboom | Dimanche, 26 Juillet 2020  - 13:18
  Ses faux réfugiés politiques ont encore payer aux presses privées pour publier et mentionner leurs noms dans les journaux et après présenter cela comme preuves au tribunal d'immigration
Cela ne marche plus loooooooo Togolais


RECOMMANDÉS
Togo - Décès de David Agbokpe : Les populations de Kpomé toujours debout
1.  Togo - Décès de David Agbokpe : Les populations de Kpomé toujours debout

2.  Togo - Un chèque de la CAF à Kodjovi Obilalé

3.  Togo - Faute de moyens financiers, l’Université de Lomé interrompt les recherches sur...

4.  Togo - Covid-19 : UEMOA fait don de 500 millions francs Cfa au gouvernement

5.  Togo - La CDPA « prend acte » de l'argent versé à son représentant exclu de la CENI




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média