9:34:01 AM Dimanche, 27 Septembre 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togo - Fermeture forcée des bars : Le SYNATERTO demande à Aboka Kossi de se calmer

Togo - Societe
iciLome | | 1 Commentaires
togo-fermeture-forcee-des-bars-le-synaterto-demande-a-aboka-kossi-de-se-calmer


Vendredi dernier, le maire Kossi Aboka du Golfe 5 a effectué une descente musclée dans les bars et restaurants de son ressort territorial. Appuyés par les forces de l’ordre et de sécurité, Kossi Aboka et son équipe municipale ont saisi les tables, les chaises et les haut-parleurs de tous les bars visités.

A en croire le maire Aboka, cette descente musclée a été faite dans le souci de protéger les populations de la Commune du Golfe 5 contre la Covid-19.

« J’ai déjà discuté avec les tenanciers pour un respect des mesures barrières dans les bars. Mais la situation n’a jamais changé. Tous les soirs, c’est toujours une grande animation dans ces bars. Les gens se comportent dans ces bars comme si la pandémie n’existe plus au Togo. C’est pourquoi nous avons décidé de faire cette descente inopinée pour ramasser les tables et les chaises, enfin que ceux qui veulent boire de l’alcool, viennent acheter seulement et apporter les boissons dans leurs maisons. Ils peuvent venir acheter leur boisson et aller boire chez eux à la maison. Mais pas question de s’asseoir en grand nombre dans les bars et boire comme si on était encore dans une période normale », a laissé entendre le maire Aboka.

Mais très en colère, les tenanciers n’ont pas hésité à exprimer leur ras-le-bol face à ce qu’ils qualifient d’abus de pouvoir. Ils n’apprécient pas le fait qu’on vienne ramasser illégalement leurs chaises et tables sans la présence d’un huissier.

Au Syndicat national des tenanciers de bars et restaurateurs du Togo (SYNATERTO), c’est le même son de cloche qui résonne. L’on qualifie d’illégale et inhumain cet acte posé vendredi dernier par le maire Aboka, en cette période de crise sanitaire doublée de crise économique.

« On nous avait convoqué. Nous avons été informés du décret portant fermeture des bars au Togo. On a dit de fermer les bars, mais comment fermer les bars ? Voilà la question. Lorsque j’ai appris cette descente du maire Aboka, je suis allé sur le terrain pour constater ce qui se passe. Mais les bars ne sont mêmes pas ouverts avant que le maire agisse sur le terrain. Les bars ne sont mêmes pas avertis. Il n’y a même pas un huissier, tout est mélangé, on a tout ramassé. Il n’y a pas un huissier pour confirmer qu’on a ramassé telles chaises ici, telles tables ici et s’il y a possibilité de restitutions, qu’on puisse restituer ces tables, ces chaises et ces haut-parleurs à ces tenanciers. Ce problème, on peut le résoudre si on travaillait ensemble. Aboka est dans ses droits, mais on va lui demander s’il y a possibilité d’aller doucement pour que tout le monde puisse vivre de ses activités », a indiqué Ségbéaya Agbéko, SG du SYNATERTO.

Notons que les tenanciers des bars dans lesquels les chaises et tables ont été saisies ont animé une conférence de presse ce lundi à Lomé.


Togo - Fermeture forcée des bars : Le SYNATERTO demande à Aboka Kossi de se calmer
Togo - Fermeture forcée des bars : Le SYNATERTO demande à Aboka Kossi de se calmer









RECOMMANDÉS
Togo - Umoa-Titre : Le Togo récolte 27,5 milliards FCFA sur le marché régional
1.  Togo - Umoa-Titre : Le Togo récolte 27,5 milliards FCFA sur le marché régional

2.  Togo - La Gendarmerie interpelle quatre voleurs de bœufs

3.  Togo - Braquage de 27 millions : Leçons de l’arrestation des malfrats

4.  Togo - Dr Christian Spieker/Togoland : « Ce n´est pas impossible que ce territoire re...

5.  Togo - L’ANC aura 10 ans le 10 octobre prochain




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média