3:02:37 AM Vendredi, 25 Septembre 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togo - La mise en garde de Togo Debout au « syndicat des chefs d’Etats de la CEDEAO »

Togo - Politique
iciLome | | 12 Commentaires
togo-la-mise-en-garde-de-togo-debout-au-syndicat-des-chefs-d-etats-de-la-cedeao-


Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) suit de près la situation sociopolitique qui prévaut actuellement Mali. Il vient de saisir tous les chefs d’Etats des pays membres de la CEDEAO. Il leur demande d’être au service du peuple et non des régimes. Prof. David Dosseh et son mouvement mettent en garde ces dirigeants de l’espace sous régionale, et les exhortent à ne pas tenter de maintenir le président Keita au pouvoir comme cela a été le cas au Togo en 2018 pour Faure Gnassingbé. « La CEDEAO, pour retrouver la confiance des peuples, doit être elle-même crédible pour exiger des institutions justes et crédibles dans les pays de la sous-région. Elle doit dire non à la confiscation du pouvoir par les changements constitutionnels avant de dire non au coup d’Etat expression de la révolte populaire. Elle doit obtenir l’arrêt des mandats perpétuels avant d’exiger le retour à l’ordre constitutionnel. Elle ne doit pas prendre les peuples en otage en imposant des blocus ou des embargos », écrit le FCTD. Bonne lecture.

FRONT CITOYEN TOGO DEBOUT

« Sous quelque gouvernement que ce soit, la nature a posé des limites au malheur des peuples. Au-delà de ces limites c’est ou la mort, ou la fuite, ou la révolte», Denis Diderot

« Au service de qui… ? »

Excellences Messieurs les chefs d’Etats des pays membres de la CEDEAO,

Dans sa mission de facilitation ou de médiation au Mali aujourd’hui, ou au Togo en 2018, la CEDEAO ne s’est-elle pas trompée et n’a-t-elle pas été au service des régimes plutôt que des peuples ? Depuis le 18 août dernier, le peuple malien a décidé de prendre son destin en main à la suite d’une crise socio-politique qui hypothéquait son avenir.

Les racines de la crise sont dans l’inexistence d’institutions justes et crédibles, la mauvaise gouvernance, la corruption, l’accaparement des biens et la mauvaise répartition des richesses du pays, la pauvreté et surtout la confiscation du pouvoir par une minorité qui ne travaille que pour ses intérêts et qui instrumentalise les élections pour légaliser son maintien aux affaires.

Il est évident que ces maux se retrouvent dans plusieurs autres pays de notre espace communautaire où l’absence de démocratie rime aussi avec changement constitutionnel, remise à zéro des compteurs, troisième mandat voire quatrième mandat présidentiels. Pourtant, à la faveur des crises politiques au Burkina Faso et ailleurs en Afrique, liées aux velléités de changement constitutionnel dans ces pays, les ministres des affaires étrangères de la CEDEAO avaient adopté à Accra en mai 2015 une proposition pour la limitation du nombre des mandats présidentiels à deux. Ensuite, la CEDEAO est intervenue en Gambie en 2017 pour mettre fin à la dictature.

Mais depuis ces deux faits historiques, la CEDEAO des peuples semble redevenue une chimère. La proposition de limitation des mandats présidentiels faite à Accra a été rejetée par deux chefs d’Etats et l’intervention au Togo en 2018 a maintenu le régime et le président Faure Gnassingbé déroule son quatrième mandat présidentiel contre la volonté populaire. En Côte d’Ivoire Monsieur Alassane Ouattara brigue un troisième mandat dont le spectre risque d’entrainer une situation chaotique dans son pays. En Guinée, le peuple est en lutte pour dire non à un troisième mandat de Monsieur Alpha Condé.

Et au Mali, les élections législatives truquées qui ont révélé la subordination de la Cour Constitutionnelle et d’autres institutions ont décidé le peuple à prendre son destin en main sans plus attendre la fin du mandat présidentiel en cours. Car comme l’a si bien dit Denis Diderot « Sous quelque gouvernement que ce soit, la nature a posé des limites au malheur des peuples. Au-delà de ces limites c’est ou la mort, ou la fuite, ou la révolte ».

Excellences Messieurs les chefs d’Etats des pays membres de la CEDEAO,

La révolte citoyenne au Mali est un nouveau signal du ras-le-bol des peuples d’Afrique qui se demandent au service de qui leurs dirigeants sont. Les togolais sont sortis hébétés de la facilitation de la CEDEAO qui a avalisé un quatrième mandat présidentiel, ouvrant ailleurs la voie aux troisièmes mandats et se sont demandés au service de qui la CEDEAO était intervenue.

La crise malienne semble confirmer que la CEDEAO, qui a voulu maintenir le président Keita au pouvoir puis le rétablir au forceps, n’est pas au service des peuples et se comporte comme un syndicat qui défend les intérêts d’une corporation. Permettez-nous de vous dire sans vouloir vous manquer de respect que certains parmi vous ont contracté le virus du mandat perpétuel qui détruit l’espérance des peuples. Ne soyez plus leurs otages. N’oubliez pas votre mission au service de vos peuples. Décider de soumettre à un blocus économique un peuple qui a décidé tout simplement de mettre fin à son malheur, pour le punir d’avoir osé dire non à un membre de la corporation est incompréhensible et au demeurant inacceptable.

La CEDEAO, pour retrouver la confiance des peuples, doit être elle-même crédible pour exiger des institutions justes et crédibles dans les pays de la sous-région. Elle doit dire non à la confiscation du pouvoir par les changements constitutionnels avant de dire non au coup d’Etat expression de la révolte populaire. Elle doit obtenir l’arrêt des mandats perpétuels avant d’exiger le retour à l’ordre constitutionnel. Elle ne doit pas prendre les peuples en otage en imposant des blocus ou des embargos.

Les Maliens se sont souvenus de la figure de Soundiata KEITA et nous avons la pleine confiance que l’heure de « Lève-toi et marche » est arrivée en cette année 2020 pour le Mali et par ricochets pour tous les pays africains en lutte pour la liberté et leur épanouissement.
Veuillez recevoir, Excellences Messieurs les chefs d’Etats des pays membres de la CEDEAO, nos profondes salutations.

Fait à Lomé, le 25 août 2020

Pour Le Front Citoyen Togo Debout

Professeur David Dosseh


Togo - La mise en garde de Togo Debout au « syndicat des chefs d’Etats de la CEDEAO »
Togo - La mise en garde de Togo Debout au « syndicat des chefs d'Etats de la CEDEAO »









Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 12   Noir | Jeudi, 27 Août 2020  - 8:29
  J'ai remarqué que la plupart des Noirs des Africains Afrique Noire sont devenus aliénés. Ils ne connaissent ni nos coutumes ni nos traditions.
Israel appartient aux Noirs. Les Africains Afrique Noire. Ce sont les Noirs les Africains Afrique Noire qui ont créé Israel. il n'y a que les Noirs qui sont Hébreux. Moïse des Juifs est Noir. Jésus-Christ des Chrétiens est Noir.
Voici les prénoms des fils de Ako = Gbagbo = Jacob = Yakov qui sont les noms des tribus Israélites que nous avons chez nous au pays : Réoubé Shimon Lévi Yéhouda Dan Naftali Gad Ashér Issachar Zébouloun Yoséf Benyamin
Chaque tribu a ses signes représentatifs. Dan c'est le serpent.C'est pour cela que nous appelons le serpent Dan.Ako c'est Yakov.Ewé c'est éoué. Lévi c'est Tévi. Shimon c'est Djimon.Ashér c'est Lasséy ou Adjé. Yoséf c'est José. Naftali c'est Atayi. Gad c'est Ga. Benyamin c'est Benjamin ...il faut citer les noms de toutes les tribus pendant les cérémonies Vodous.
Si tu vas au Ghana à Accra ils sont Ga. Ga c'est Gad.
Pendant les cérémonies Vodous nous disons que nous sommes des Ivrits. Ivrit veut dire Hébreu. Nous disons aussi que nous sommes des Yéhous. Yéhou veut dire Juif.
Pour dire Juif nous disons Yéhou. Pour dire Chrétien nous disons Notri ou Kpoti.
C'est de l'hébreu.
Kra Noir Tora Noir Tona Noir Tana Noir Bible Noir

Israel faisait partie de l'Afrique. il n'y avait que des Noirs
qui vivaient en Afrique. il n'y a que les Noirs qui sont Hébreux.
Nous avons aussi vécu à Babylone . Nous avons été attaqués.Jérusalem a été attaqué et nous avons perdu la guerre.
D'ailleurs le Chef Ewé président des Chefs traditionnels du Togo a écrit un livre en 2018 où il décrit cette partie de notre histoire.
Nous avons aussi vécu en Egypte. D'ailleurs nous dessinons tout le temps des pyramides pour décrire cette période de notre histoire.Avant, il n'y avait que des Noirs en Afrique. Toute l'Afrique était Noire. les égyptiens aussi étaient Noirs.
Nous avions aussi déjà vécu en Europe. Nous y avons été déportés par les Romains qui ont attaqué Jérusalem. Ce qui est sûr est qu'il n'y a que les Noirs qui sont Hébreux. Abraham est Noir. Isaac est Noir. Jacob est Noir. Moïse est Noir. Jésus-Christ est Noir. Cela va faire 6000 ans que nous pratiquons les traditions Hébraïques. Chez nous en Afrique le mois de Septembre c'est la nouvelle année Juive. l'année 2020 est l'année 5780. Le samedi c'est shabbat.

 11   Fernando garcia | Mercredi, 26 Août 2020  - 19:19
  Réponse à 6-ahladze
  ahladze vocifere comme si c'est S.E Fernando garcia qui est derriere la misere de son opposition au Togo. Un bon opposant doit accepter ses erreures et chercher a faire mieu a la prochaine occasion. C'est la France dont tu parle qui a dirige le coup d'Etat au Mali parceque leurs interets etaient menaces par IBK.

 10   Fernando garcia | Mercredi, 26 Août 2020  - 17:5
  Ma reponse a ahladze ete efface par ces incompetents et tribalistes d'ici Lome. Pourtant mon ecrit ne contient aucun injures mais seulement la verite que nos amis a icilome ne veulent pas entendre. La lutte continue.

 9   AshRevolution | Mercredi, 26 Août 2020  - 15:22
  #AshRevolution Rwanda Togo Israel Kagame ionise en mort cerebrale, Gnassingbe se recroqueville avant l'assaut final.
Pourquoi Gnassingbe ne se montre plus aux togolais depuis des semaines ?
Selon interview sur VOX AFRICA, le PR du Rwanda est DCD , mort cerebrale, hospitalise en Israel.
Le premier representant des sionistes demoniaques en Afrique s'est fait empoisonne par une arme psychotronique.
Car oui nous sommes en plein dans une guere psychotronique ou on se rend coup pour coup.
Gnassingbe le mongolien etait protege il y a peu par un detachement de rwandais sous controle israelien.
Il y a deux jours il a donne ordre aux detachements togolais a Abidjan de rentrer a la maison.
Il se recroqueville comme le herisson en boule pensant echapper a sa fin.
Rien n.arrete l'eau.
Comte Mathieu Cichocki-Zantman
President de Peuples Observateurs.

 8   jjk | Mercredi, 26 Août 2020  - 15:5
  Réponse à 5-Fernando garcia
  mon FRÈRE TU N A DIS LA VERIT2

 7   alphonse | Mercredi, 26 Août 2020  - 14:17
  Savez vous que Faure Gnassingbe vient d' envoyer 400 militaires a Abidjan pour epauler le voyou et le plus dangereux de l' Afrique Alassane Ouattara? allez sur togoactualite point come pour decouvrir l' article.

 6   ahladze | Mercredi, 26 Août 2020  - 14:14
  Réponse à 5-Fernando garcia
  Voila un negre noir sans cerveille rien dans la tete, des idiots comme toi sont pret a dire oui oui oui aux blancs et au petit macron et la petite France, tu es pret a saboter et noyer ta racine, ton peuple. Tu n' es qu' un imbecile, mother fucker.

 5   Fernando garcia | Mercredi, 26 Août 2020  - 13:37
  "La mise en garde de Togo Debout au « syndicat des chefs d'Etats de la CEDEAO"

Ces delinquents de "Togo Assis" ont de la GUEULE mais ne savent pas comment s'en servir. Des fois on dirait qu'ils sont sous l'effet de la drogue avant de faire sortir leur communique.
Vous n'arrivez meme pas a affronter votre propre gouvernement dans ce petit Togo, mais vous penser menacer 15 chefs d'Etat. Si ce n'est pas de la comedie c'est quoi alors.

 4   Avis aux officiers | Mercredi, 26 Août 2020  - 12:28
  Avis aux officiers superieurs de l'armee Togolais.Une purge sans precedent est entrain de se preparer.La visite de Faure au Gabon n'est pas anodin n'est pas un hasard. rappeler vous bien il n'ya pas si longemps Ali BONGO AVAIT FAIT ELIMINER PLUSIEURS OFFICIERS SUPERIEURS DE SON ARMEE ET MEME ECARTER SA PROPRE SOEUR.Les gens comme Katanga se trompent.

 3   AshRevolution | Mercredi, 26 Août 2020  - 12:2
  #AshRevolution TOGO PNP Atchadam s'adressera demain aux togolais a 16h00 gmt



RECOMMANDÉS
Togo - Eperviers : 3 matches tests dont un contre la Libye en octobre
1.  Togo - Eperviers : 3 matches tests dont un contre la Libye en octobre

2.  Togo - La HAAC en guerre contre les « fake news »

3.  Togo - Journée FIFA : Précisions sur les adversaires du Togo

4.  Togo - Profil des morts du nouveau coronavirus

5.  Togo - Gogoligo de nouveau au « Parlement du rire »




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média