6:27:36 PM Lundi, 26 Octobre 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togo - Il est temps !

Togo - Politique
- | | 10 Commentaires
togo-il-est-temps-


Il est temps pour Faure Gnassingbé de réfléchir lui-même sur son parcours et celui de son père à la tête du pays avec un regard franc et sincère dans l´intérêt démocratique du pays et de son développement. La France ne l´aide pas à rester au pouvoir parce qu´il dirige bien le Togo mais parce que la France aime aider ceux des dirigeants africains qui peuvent défendre ses intérêts contre leur propre peuple. Il doit commencer par préparer la fin de son règne et à quitter le pouvoir. Et il doit le faire avec sagesse et intelligence sans perdre encore trop du temps. L´avenir du Togo doit l´interpeller en âme et conscience. À chaque heure, cette question doit lui venir en tête : s´il sert vraiment les intérêts du peuple ou ceux de la France ? Il suffit de faire lui-même le bilan sérieux des 52 ans de ce régime au pouvoir pour s´en convaincre avec honnêteté et sincérité. Une chose est de diriger et une autre est de servir son peuple.

À un moment donné, le degré intense de la chaleur finit toujours par faire sauter le couvercle de la marmite mise sur le feu si celui qui prépare ne la surveille pas. Le régime doit veiller à sa marmite qu´il a mise sur le feu afin que le couvercle ne saute pas de lui-même car l´eau bout depuis trop longtemps. Je recommande la sagesse à Faure Gnassingbé de surveiller sa marmite mise sur le feu car le pouvoir aveugle ceux qui dirigent. C´est ça le vice du pouvoir. Il faut avoir la force de résister à ce vice et partir au bon moment, la tête haute et par la grande porte.

Il est temps pour le régime de dire au revoir à son peuple de son long temps passé à la tête du pays sans aucune utilité notable depuis 1967 si ce n´est que le retour en arrière et l´inégalité républicaine qu´il a créée entre les Togolaises et Togolais. Avant, on avait les rails de Lomé jusqu´à Blitta. Aujourd´hui, pour un règne de 52 ans au compteur, ces rails devaient normalement être construits et atteindre Zinkassé dans l´intérêt du peuple. Au contraire, ils sont ensevelis dans le sol. En plus, Vincent Bolloré était venu berner Faure Gnassingbé en grande pompe, avec un train de l´époque coloniale, peint en couleur du parti UNIR. Ce train n´a jamais quitté la gare centrale de Lomé depuis qu´on l´a annoncé et présenté aux Togolais à la télévision togolaise il y a déjà quelques années. Ça aussi c´est de l´argent public escroqué par Bolloré. On ne peut jamais résoudre les problèmes du Togo si on n´arrive pas à chasser la France et son Bolloré en Afrique. Non seulement elle fait tout pour imposer les dirigeants africains qui peuvent bien servir ses intérêts mais aussi elle est là pour protéger les entreprises françaises implantées en Afrique ou celles dirigées par les Français dans le continent.

Les Togolais ont vu comment l´ex-ambassadeur français, Marc Vizy a donné l´ordre à la HAAC de suspendre le journal Alternative entre-temps pour deux mois parce que ce journal a dénoncé certains manquements indignes au sein de la brasserie du Bénin dirigée par un Français et la HAAC a pitoyablement exécuté. Un Ambassadeur étranger a donné l´ordre à un Togolais d´agir contre son frère togolais et l´ordre a été exécuté pour plaire au donneur d´ordre. C´est triste pour l´image de notre pays et son avenir. Le Togo a besoin des dirigeants qui peuvent tenir tête à la France et défendre les Togolais.

Moi, je ne cache pas ma pensée et ma vision. Je rentre en politique et ma première adversaire au Togo est la France. Pour traiter le problème togolais et celui de l´Afrique en général, il faut l´éradiquer à la source et la source du mal est bien la France. Il peut y avoir alternance, mais tant que le problème n´est pas traité à la source, on n´a rien fait. Combien de fois il n´y pas d´alternance dans certains pays ? Mais il n´y a jamais eu du changement, que ce soit sur le plan démocratique, politique, économique et social.

Ma force pour le faire est que je ne dépends en rien de la France. Je ne vis pas en France, je n´ai pas des biens en France, ma femme n´est pas Française, je n´ai pas besoin du visa français en provenance du Togo pour venir en Europe ou du titre de séjour français pour vivre en Europe. Je n´ai aucune inquiétude pour affronter la France pour défendre les intérêts du Togo. Ce sont des hommes politiques pareils qu´il faut pour débarrasser le Togo et l´Afrique de la France. La France ne peut jamais me dire si je ne suis pas d´accord de sa politique, de quitter la France car je ne vis pas là et je n´en ai pas besoin non plus et si j´y habitais, je ne tirerais pas ces droits de la France mais au titre de citoyen européen. Donc c´est le droit européen qui me donne ces droits et non la France elle-même. Je suis entièrement libre de la France de ma manière d´agir, de penser et pourquoi pas de la manière de diriger un jour mon pays. Or, quelle manœuvre dont on dispose pour diriger un pays africain francophone comme le Togo quand on dépend d´une manière ou d´une autre de la France ? Quand la première destination c´est la France. C´est tout le problème de nos dirigeants africains francophones.

Tant que la France n´est pas chassé en Afrique, on peut tout faire, rien ne va changer au Togo. Le Togo a besoin des dirigeants courageux qui ne sont pas « malléables » par la France mais durs, fermes, intransigeants, inflexibles et inaliénables, prêt à servir les intérêts du peuple togolais et rien que cela.

Il y a une chose qui est aussi frappante à Lomé mais qui ne dérange la conscience de personne. Aucun député aussi n´a interpellé le gouvernement sur ce constat. De même, aucun leader politique aussi n´en a jamais parlé : il s´agit bien de l´entrée et sortie de l´hôpital du campus universitaire à côté de la nouvelle présidence de l´université. On ne peut pas comprendre qu´à l´entrée et sortie d´un grand hôpital de ce genre, où on amène les malades, des fois même en taxi par les pauvres, le feu tricolore (feu rouge) n´existe pas. Sortir de cet hôpital, que ce soit à pied ou en voiture pour regagner la route principale qui mène vers GTA ou en direction de la ville n´est pas facile pour les gens venant de l´hôpital où qui y rentrent car la circulation dans la route principale est toujours dense avec les voitures et les conducteurs de Zémidjan qui passent. Quand on est en voiture et on arrive à ce niveau de l´hôpital, on le constate d´emblée. Les voitures venant d´Agoé ne s´arrêtent même pas pour laisser passer les piétons qui rentrent dans cet hôpital. C´est pareil pour sortir, alors qu´à côté, à l´entrée de la nouvelle présidence de l´université peinte en bleu à la couleur d´UNIR, ce feu tricolore est installé. Voilà l´aberration totale d´un pays où l´hôpital ne vaut rien pour ceux qui dirigent le pays. Malheureusement aucun leader politique aussi n´a trouvé l´endroit anormal pour attirer l´attention des dirigeants. Il reste beaucoup à faire au Togo. Il y a des choses qui frappent à l´œil nu mais ne dérangent personne.

En plus, une chose m´est toujours incompréhensible. Normalement le Togo devrait être pour l´Allemagne un destinataire privilégié aussi bien pour le tourisme que pour l´investissement industriel mais la politique pratiquée par ce régime ne favorise pas l´investissement. Donc, les Allemands ne veulent prendre aucun risque. C´est un risque pour eux. L´Allemagne fait seulement un service minimum et se limite aux aides et à l´accompagnement des communes dans le programme de décentralisation alors que l´investissement dans d´autres domaines et même la construction des usines auraient dû être l´ambition du gouvernement togolais pour inciter les Allemands à venir investir au Togo. Mais le régime doit comprendre que son système politique ne favorise pas les investisseurs privés allemands dans notre pays. Comment peut-elle être la première puissance industrielle et économique en Europe et le Togo ne pourra pas en profiter au regard de nos liens historiques ? Le printemps de la coopération germano-togolaise a été lancé et organisé de grande pompe, je pense en 2015 et 2016 pour attirer les investisseurs privés allemands mais aucun investisseur n´est venu. Pourquoi? Le régime doit se poser cette question.

En novembre 2019, lors de l´organisation du partenariat Afrique-Allemagne par la chancelière allemande, le Premier Ministre Sélom Klassou a été reçu par le président fédéral allemand au cours de laquelle la signature bilatérale de certains documents (dont on ne connaît ni la teneur ni la force) a eu lieu. Mais aucun investisseur privé allemand ne viendra investir au Togo sous ce régime.

L´Allemagne investit énormément dans certains pays avec lesquels elle n´a pourtant aucun lien historique comme par exemple en Angola, en Afrique du sud, au Nigeria, en Egypte, au Congo, au Sénégal et au Ghana à coté de chez nous. Avant même, la compagnie allemande aérienne, Lufthansa venait au Togo en provenance de Francfort. Aujourd´hui il n´y a rien de tout cela, faute d´ambition politique de ce régime ou plutôt en faveur de la France qui maintien le régime au pouvoir pour mieux exploiter en contrepartie le pays et ses ressources.

Certains opportunistes politiques vont me demander pourquoi je défends l´Allemagne et je déteste la France ? La comparaison n´est pas raison. Je ne le fais pas par le cœur mais par la raison. La réponse est simple : je sais là où se trouvent les intérêts du Togo pour son développement et non pour son exploitation. L´Allemagne ne fomente pas les coups d´État en Afrique. L´Allemagne ne mélange pas les gens en Afrique. L´Allemagne n´a pas organisé le coup d´État contre Sylvanus Olympio ou ailleurs en Afrique. Au contraire elle a aidé Sylvanus Olympio à construire notre port quand la France, elle a refusé. Aujourd´hui c´est un Français, Bolloré qui en profite. Donc on n´a pas à se poser cette question inutile.

Personnellement, je suis très impatient de voir le décollage du Togo dans tous les domaines que ce soit dans le domaine éducatif, économique, politique et social. Mais il est de toute évidence que ce ne serait pas avec ce régime. C´est pourquoi en toute sagesse, il est temps que le régime sache que les Togolaises et Togolais ne veulent plus de lui. Nous, on veut voir le pays dans les années à venir prendre une autre direction pour son développement et son rayonnement.

Avant, il y avait aussi une usine textile à Datcha. Cette usine est tombée en faillite à cause de la fabrication gratuite des pagnes pour les danseurs du mouvement d´ensemble appelé communément le groupe choc ou animation, importé du Zaïre (actuelle RDC) de Mobutu. Pendant la compagne électorale présidentielle du 22 février 2020, Faure Gnassingbé est parti berner les populations de la localité qu´il va remettre en marche cette usine. C´est comme un père qui dit à son enfant tout le temps qu´il lui ramènera du champ un joli oiseau. Il va encore recommencer les mêmes promesses dans cinq ans. Mais il se leurre. Il faut qu´il se prépare à quitter le pouvoir. Il est dans son dernier mandat truqué et Dieu seul sait s´il pourra aller jusqu´à la fin de ce mandat, vu la situation actuelle dans le pays entre lui et Dr. Agbéyomé Kodjo, démocratiquement élu mais malheureusement qui ne reçoit aucun soutien de ses camarades leaders politiques. Aucun d´eux n´aura la chance un jour de diriger le Togo car ils ne luttent pas pour le peuple mais pour leurs propres intérêts. C´est un serviteur que Dieu placera un jour.

À un moment donné, le régime doit reconnaître avec discernement qu´il a non seulement échoué mais aussi qu´il est resté trop longtemps au pouvoir. Ce qui n´a pas été fait en 38 ans par le père et ensuite en 15 ans par le fils, ce n´est pas en 5 ans supplémentaires que ce dernier le fera. C´est une perte du temps pour le pays, un gâchis pour les Togolais et Togolaises.

On ne peut pas nous empêcher de le dire. Le Togo n´appartient ni à une seule personne ni à un clan mais à toutes les Togolaises et tous les Togolais, et pour cela chacune ou chacun a son mot à dire et le droit de regard sur la manière dont le pays est géré car c´est un patrimoine commun.

Ce régime est comme un homme atteint d´une bactérie auquel on s´amuse à administrer les médicaments inadaptés pour le guérir alors qu´il faut des antibiotiques efficaces. Le temps presse pour le Togo et les années passent inutilement. C´est triste, très triste pour les générations à venir.










RECOMMANDÉS
Togo - LES  GNASSINGBÉ PEUVENT-ILS ECHAPPER À LA FÊLURE ? (suite) : La loi
1.  Togo - LES GNASSINGBÉ PEUVENT-ILS ECHAPPER À LA FÊLURE ? (suite) : La loi

2.  Togo - Hausse du nombre de suicide : le MMLK demande des enquête au gouvernement

3.  Togo - Faure Gnassingbé a visité la centrale solaire photovoltaïque de Blitta

4.  Togo - L’histoire des trois premiers évêques des diocèses d’Aného, de Kpalimé et de K...

5.  Togo - Nathaniel Olympio : « Il faut mettre un terme à cette mauvaise réputation du T...




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média