6:02:50 AM Jeudi, 22 Octobre 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togo - Le gouvernement Togolais rend hommage aux victimes de l'agression terroriste du 23 septembre 1986

Togo - Societe
iciLome | | 15 Commentaires
togo-le-gouvernement-togolais-rend-hommage-aux-victimes-de-l-agression-terroriste-du-23-septembre-1986


Ce mercredi marque le 34e anniversaire des agressions terroristes du 23 septembre 1986 au Togo. Le Gouvernement Togolais a rendu hommage aux victimes cette attaque.

La cérémonie a été simplifiée cette année à cause de la pandémie de Coronavirus.

Au nom du chef de l'Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Yark Damehame a procédé au dépôt d'une gerbe de fleurs à la place des martyrs à Lomé ce mercredi pour saluer la mémoire de ces vaillants compatriotes morts pour la patrie.

À titre documentaire, la Nation Togolaise a été victime d'une attaque terroriste dans la nuit du 23 et 24 septembre 1986.

Des assaillants lourdement armés, qui voulaient éliminer Gnassingbé Eyadéma, avaient infiltré depuis le Ghana voisin et ont ciblé des points stratégiques de la capitale Lomé, causant la mort de nombreux civils.

Ces "mercenaires" seront plus tard maîtrisés par les Forces armées togolaises, avant l'intervention des militaires français suite à une demande d'aide faite par le Général Gnassingbé Eyadéma, en vertu des accords militaires franco-togolais.

Mensah A.


Togo - Le gouvernement Togolais rend hommage aux victimes de l'agression terroriste du 23 septembre 1986
Togo - Le gouvernement Togolais rend hommage aux victimes de l'agression terroriste du 23 septembre 1986








Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 15   Kombaté | Vendredi, 25 Septembre 2020  - 0:39
  Réponse à 14-President encombrant
  C'est fou quand même ... tout un abandon au sommet de l'état....

 14   President encombrant | Jeudi, 24 Septembre 2020  - 17:17
  A quand l'hommage a' plus de 1000 togolais tue's en 2005?

 13   Ebizovo | Jeudi, 24 Septembre 2020  - 10:3
  Réponse à 9-Ange
 
Reponse á Ange
Les Togolais á l'epoque etaient encore inconscients de la situation et de ce que eyademon fesait avec les opposants togolais.Si non la population n'allait pas denouncer les assaillants pour qu'on les arretes.Au contraire elle allait les soutenire et aujourd'hui cette famille demon de s gnass serait dans l'oubliette.

 12   Hyprocrite | Jeudi, 24 Septembre 2020  - 4:47
  Réponse à 9-Ange
  A quand les hommages aux victimes des milices ?
Enselme gouyano Sinandaré enfant de 12 ans tué par balles réelles à Dapaong .
Douti Sinalingue lycéen de 21 ans tue par les coups de bottes des millitaires togolais à Dapaong .
Jojo Zoumekey enfant de 13 ans tué par balles réelles à bè kpota Lome .
Moufidou enfant de 11 ans tué par balles réelles à bout portant à Agoè .
Alabi jeune homme apprenti Chauffeur, tué par balles réelles à GTA Lome .
12 jeunes filles ont été tuées , mutilées et leur corps jetés au champ de tires à Agoè , christian trimua a été inculpé par
la suite , il a été nommé ministre par bagette magique pour qu énfin un silence radio !!! Ainsi le togo avance !!!
11.4.2020 Gueli Kodjosse , savagement assassiné par des militaires qui lui ont écrasé les texticules .
20.4.2020 un autre jeune homme assassiné au niveau du 4e lac akodessewa Lome .
21.4.2020 un homme assassiné à gbégnedji Lome .
22.04.2020 Koutouatsi Dodji a été battu à mort par des militaires à adakpame Lome ; Alors qu'il était sorti pour ses
besoins naturels .
3.5.2020 Le col. Madoulba Bitala a été tué par balles réelles et égorgé par dessus le marcché dans un camp à Agoè .
1.8.2020 La reapparition des miliciens munis d'armaes blanches aux cotés des forces dites de l'ordre !!!
Plus de 1000 morts en 2005 , les assassins sont promulgués .
Sans oublier les tires de sommations qui ne meurent pas en l'air disit quelqu'un et qui tuent en perforant l'abdomen des
pauvres citoyens à Mango et ailleurs .
Le chard d'assaut qui roule sur des pauvres citoyens au cour d'une manifestation et qui ont trouvés la mort à Mango .
Pour ne citer que ces quelques uns parmis tant d'autres , nous chantés ecore cette chansson déja écoutée en disant :
"Ce qu'il faut absolument combattre et dénoncer c'est la corruption, et vous avez parfaitement raison. "
n'est qu'une tentative de manipulation de quelqu'un qui souffre enormement de repères de memoires et qui veut à tout
prix cautionner les sanguinaires .

Mettons en parenthèse le passé lointain et parlons de la cituation qui prévale actuelement sur le terrain :
Nous sommes au 21e siecle , et le 11.8.2020 une information relative à trois crimes rituels commis sur des mineurs âgés
de 5 à 7 ans et dont les corps se trouveraient à la morgue du Centre Hospitalier Régional de Sokodé. L'Association des Victimes de Tortures au Togo s'est vue interpeller par cette horreur et a procédé à ses investigations. Après avoir écouté les témoignages des familles des victimes et visualisé les images des corps des trois (3) enfants, l'ASVITTO vient confirmer les informations rapportées par cet article et relève d'énormes obstacles à la procédure d'enquête judiciaire. Ces obstructions à la manifestation de la vérité se résument à un trafic d'influence de certaines autorités et cadres de la localité.
Dans un premier temps, il convient que l'opinion soit située sur l'intention qu'avaient les autorités en présentant un "fou" à la télévision togolaise (TVT) comme étant le présumé auteur des crimes. Quels ont été les éléments de preuves dont disposait la TVT avant d'exhiber un débile mental sur les écrans de la télévision nationale comme étant l'assassin?
Ensuite, selon les témoignages, le propriétaire du véhicule dans lequel se trouvaient les trois corps des enfants assassinés serait libre de ses mouvements sur instruction de certaines autorités locales au motif que le véhicule a été brûlé sous l'effet de la colère de la foule après la découverte macabre et qu'il n'y aurait plus possibilité de prélever les indices. Qu'à cela ne tienne, un << quatrième enfant a pu s'échapper des mains des criminels et c'est lui qui a donné l'alerte aux parents qui sont partis à la recherche de leurs enfants. Cet enfant l'aurait reconnu dans le lot des assassins >>. Au vu de ces témoignages, il existerait de bonnes raisons pour l'interpellation et l'inculpation du propriétaire du véhicule jusqu'à ce que des preuves de son innocence soient rassemblées.
Il est important de souligner que selon des témoignages relatifs à d'autres crimes rituels, il y aurait des complicités parmi les acteurs politiques qui en tireraient profit pour des sacrifices à des fins inavouées. Pour cette raison, il est de l'intérêt des autorités gouvernementales que la lumière soit faite pour éviter toute suspicion qui les déshonore et qui porte atteinte aux valeurs d'éthique et de morale qu'elles sont censées défendre.
L'ASVITTO interpelle par la même occasion les représentants diplomatiques de l'UNICEF, du PNUD et l'ONG Amnesty International à accompagner ces familles pour la manifestation de la vérité afin que les auteurs et complices soient identifiés et soumis à la rigueur de la loi pour que d'autres enfants soient protégés contre ces crimes rituels.

 11   Pyatetou | Jeudi, 24 Septembre 2020  - 2:4
  Réponse à 9-Ange
  Ange le lucifer, cette famille maudite au Togo, mais vénérée par la france comme son valet local est encore au pouvoir parce ce régime est protégé par la france par le biais de sa légion d'honneur terroriste. La france use des bénis yes yes pour promouvoir son néo coloniaslisme au Togo

 10   Pauvre Togolais | Jeudi, 24 Septembre 2020  - 1:58
  Réponse à 9-Ange
  Est ce la peine de répondre à ces "gnamagnama". le contenu de leurs écrits reflète le contenu de leurs têtes.

 9   Ange | Jeudi, 24 Septembre 2020  - 1:4
  Réponse à 4-El Niño
  Si l'armée togolaise avait fui , pourquoi les Gnassingbé ont ils gardé le pouvoir .Dites moi je veux savoir .

 8   Clement GAVI | Jeudi, 24 Septembre 2020  - 0:52
  À titre documentaire, la Nation Togolaise a été victime d'une attaque terroriste dans la nuit du 23 et 24 septembre 1986.

Une dictature qui tue depuis presque soixante ans, se fourvoie en parlant de memoire des victimes. Car, elle ignore l'abime du mal dont elle est constitutive.

Le probleme du Togo, c'est le regime, cette sanglante dictaure dynastique.

 7   Clement GAVI | Jeudi, 24 Septembre 2020  - 0:47
  À titre documentaire, la Nation Togolaise a été victime d'une attaque terroriste dans la nuit du 23 et 24 septembre 1986.

La Nation Togolaise est victime de la sanglante dictature dynastique depuis presque soixante ans. C'est cela la realite. Les evenements du 23 Septembre sont un epi phenomene par rapport aux morts que compte ce regime. Faure Gnassingbe qui a en prison, depuis 2009 son propre frere Kpatcha Gnassingbe, ne peut pas nous expliquer qu'il a de l'empathie. Autrement il aurait pardonner son propre frere.

C'est absolument risible, ce dont parle la sanglante dictature.

 6   Clement GAVI | Jeudi, 24 Septembre 2020  - 0:40
  'Ce mercredi marque le 34e anniversaire des agressions terroristes du 23 septembre 1986 au Togo. Le Gouvernement Togolais a rendu hommage aux victimes cette attaque.'

Il faut arreter ce crique. La dictature a souillee le Togo, les victimes dont elle parle ici, sont comme ces Togolais qu'elle a assassine depuis presque soixante ans. Ce dont elle parle s'est produit en 1986. Mais en 1992, des dizaines de Togolais avaient assassines puis jetes dans la lagune de Be a Lome, des centaines de militaires avaient ete collectivement assassines a la Primature sous Koffigoh, des dizaines de Togolais massacres au Freau Jardin a Lome. L'endroit ou Tavio Amorin a ete assassine a Lome, n'est absolument pas loin du lieu ou ces personnes s'etaient retranchees. Tavio Amorin a ete tue par la dictature a Tokoin Gbonvie a Lome, et c'est dans une maison derriere a quelques metres de Cica Toyota a Lome que ces personnes s'etaient retranchees.

La dictature essaie par ces cirques de dompter la psychologie des Togolais afin qu'ils oublient la vraie terreur. Le 23 Septembre 1986, n'est pas l'affaire du peuple meutri par ce regime, C'est son probleme a lui.
Nous peuple Togolais devons honorer la memoire de ceux et celles qui ont souffert de ce regime, meme si nous devons pardonner ses crimes. C'est donc ce climat de pardon que cette dictature doit susciter au lieu de se refugier derriere ces cirques.

Cette dictature doit arreter de nous prendre pour des imbeciles. Faure Gnassingbe ne se doute plus qu'en 2005, plus de 500 Togolais avaient ete assassine. Ces ceromonies n'ont qu'un objectif, enraciner la dictature.
Nous pouvons pardonner les crimes de ce regime. Mais, il ne s'en suit pas qu'elle mesestimer nos douleurs.









RECOMMANDÉS
Togo - Agbéyomé Kodjo préoccupé par la situation en Guinée
1.  Togo - Agbéyomé Kodjo préoccupé par la situation en Guinée

2.  Togo - Remise de certificats de nationalité togolaise Lycée d’Anfoin

3.  Togo - Mgr Barrigah-Benissan, Grand Prix de la Littérature togolaise 2020

4.  Togo - La CNDH en sensibilisation sur la jouissance des droits économiques… à Dapaong

5.  Togo - Le DPBEP 2021-2023 voté à l’Assemblée nationale




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média