5:55:57 PM Lundi, 26 Octobre 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togo - Harcèlement contre Ferdinand et son journal : Des parlementaires européens se saisissent du dossier

Togo - Societe
iciLome | | 7 Commentaires
togo-harcelement-contre-ferdinand-et-son-journal-des-parlementaires-europeens-se-saisissent-du-dossier


Le procès que la famille Adjakly intente contre le confrère Ferdinand Ayité et son journal L’Alternative dans l’affaire qu’il convient d’appeler « Pétrole Gate », attire l’attention des eurodéputés. Après Reporter Sans Frontière (RSF) et d'autres organisations internationales de défense des journalistes et des droits de l'homme, c'est au tour des députés européens de se saisir de l'affaire. Ils viennent d’adresser un courrier à Faure Gnassingbé, au ministre de la Justice Pius Agbetomey et à la Présidente de la Commission nationale des droits de l’Homme du Togo Nakpa Polo sur le sujet. Ces parlementaires européens dénoncent un « harcèlement judiciaire » contre Ferdinand Ayité et son bihebdomadaire. Ils appellent les autorités togolaises à « abandonner toutes les charges à l’encontre du journaliste d’investigation et défenseur des droits humains Ferdinand Ayité et du journal L’Alternative, et de s’assurer que le harcèlement judiciaire à leur encontre cesse immédiatement ». Ils les exhortent également à « abroger ou modifier les provisions pénales sur la diffamation, afin de satisfaire les standards internationaux et les recommandations successives des Nations Unies et de l’Examen Périodique Universel à ce sujet ». Voici la lettre dans son intégralité. Bonne lecture!

Bruxelles, le 05 Octobre 2020

Président, S.E. Faure Gnassingbé
Garde des Sceaux, S.E. Pius Agbetomey
Présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Togo, S.E. Nakpa Polo
cc
Ambassadeur du Togo à Bruxelles, S.E. Kokou Nayo M’Beou
Délégation de l’UE au Togo

Re : harcèlement judiciaire à l’encontre du journaliste d’investigation et défenseur des droits humains Ferdinand Ayité et le journal L’Alternative, et législation pénale sur la diffamation

Excellences,

Nous, membres du Parlement européen, avons l’honneur de vous écrire afin de vous exprimer notre profonde inquiétude concernant le harcèlement judiciaire à l’encontre du défenseur des droits humains et journaliste d’investigation Ferdinand Ayité et son journal L’Alternative au Togo, et concernant la législation pénale Togolaise sur la diffamation.

Ferdinand Ayité est un journaliste d’investigation et défenseur des droits humains basé à Lomé, au Togo. Il est le directeur des publications de L'Alternative, un journal connu pour ses enquêtes sur des affaires de corruption et de détournement de fonds au Togo, et exigeant que les auteurs de telles affaires soient tenus responsables de leurs actes.

C’est avec inquiétude que nous avons appris les allégations de détournement de 400-500 milliards de FCFA (610-760 million d’euros) rapportées par L’Alternative et Ferdinand Ayité, en relation à l’importation de produits pétroliers au Togo.

Nous souhaitons attirer votre attention à la programmation conjointe UE-Togo pour 2020, selon laquelle “l'UE peut être considérée comme le premier partenaire du Togo. Ce potentiel de développement ne se réalisera pas sans la consolidation de [...] la lutte contre l'impunité et la corruption.”

La promotion d’un environnement propice pour la société civile est également soulignée dans cette programmation conjointe comme l’une des racines de la démocratie, et donc de la lutte contre l’impunité et la corruption.

Nous avons donc appris avec plus grande inquiétude encore les accusations portées par le businessman et membre du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPP) Fabrice Affatsawo Adjakly à l’encontre du journaliste d’investigation et défenseur des droits humains Ferdinand Ayité et de L’Alternative, en représailles pour leur travail sur l’article révélant l’affaire.

Fabrice Affatsawo Adjaky et son père Francis Sossah Adjakly sont accusés par L’Alternative d’avoir mené le montage de détournement de fonds, dans lequel sont également impliqués des officiels du gouvernement.

Nous sommes par ailleurs profondément alarmés de l’existence de provisions pénales de diffamation dans le Code pénal révisé du Togo de 2015, et ce particulièrement au vu de recommandations formulées au Togo de modifier ou abroger ces provisions lors de son Examen Périodique Universel de 2016. La Rapporteure Spéciale sur la situation des défenseurs a en effet déclarée que ces provisions ont été utilisées de façon répétitive pour sévir contre les défenseurs des droits humains et journalistes, notamment lorsqu’ils documentent des cas de corruption impliquant des officiels du gouvernement.
Par conséquence, la Rapporteure Spéciale a recommandé que la diffamation ne soit plus jugée par les juridictions pénales mais par les juridictions civiles, avec une punition en accord avec l’esprit de l’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques et à l’article 6 de la Déclaration sur les défenseurs des droits humains.

La seconde audience dans l’affaire contre Ferdinand Ayité et L’Alternative, programmée pour le 16 septembre 2020 à la Cour de Première Instance de Lomé, a été reportée à la demande de l’avocat du défenseur. La prochaine audience se tiendra le 7 octobre dans la même cour.

Nous souhaitons souligner le travail crucial réalisé par les défenseurs et les journalistes luttant contre la corruption et au Togo pour que les auteurs de telles affaires soient tenus responsables de leurs actes.

Nous, membres du Parlement européen, appelons donc les autorités Togolaises à abandonner toutes les charges à l’encontre du journaliste d’investigation et défenseur des droits humains Ferdinand Ayité et du journal L’Alternative, et de s’assurer que le harcèlement judiciaire à leur encontre cesse immédiatement.

Nous appelons également les autorités Togolaises à abroger ou modifier les provisions pénales sur la diffamation, afin de satisfaire les standards internationaux et les recommandations successives des Nations Unies et de l’Examen Périodique Universel à ce sujet.

Selon les Lignes Directrices de l’UE sur les défenseurs des droits humains, nous demanderons à la délégation de l’UE au Togo de faire le suivi sur les éléments mentionnés dans cette lettre.

Veuillez agréer, Excellences, l’expression de nos salutations les plus distinguées,

1 Pierrette Herzberger-Fofana MEP Greens/EFA
2 Monika Vana MEP Greens/EFA
3 Dimitrios Papadimoulis MEP GUE/NGL
4 Ramona Strugariu MEP Renew
5 Ville Niinistö MEP Greens/EFA
6 Roberta Metsola MEP EPP
7 Stelios Kouloglou MEP GUE/NGL
8 Salima Yenbou MEP Greens/EFA
9 David Casa MEP EPP
10 Eugen Tomac MEP EPP
11 Helmut Geuking MEP ECR
12 Ismael Ertug MEP S&D
13 Terry Reintke MEP Greens/EFA
14 Marie Toussaint MEP Greens/EFA
15 Sven Giegold MEP Greens/EFA
16 Assita Kanko MEP ECR
17 Kartin Langensiepen MEP Greens/EFA
18 Henrike Hahn MEP Greens/EFA
19 Jordi Solé MEP Greens/EFA
20 Konstantinos Arvanitis MEP GUE/NGL
21 Daniel Freund MEP Greens/EFA
22 Abir Al-Sahlani MEP Renew
23 Leila Chaibi MEP GUE/NGL
24 Erik Marquardt MEP Greens/EFA
25 Jan-Christoph Oetjen MEP Renew
26 Alexis Georgoulis MEP GUE/NGL
27 Rasa Jukneviciene MEP EPP
28 Maria Arena MEP S&D
29 Raphaël Glucksmann MEP S&D
30 Aurore Lalucq MEP S&D
31 Michael Gahler MEP EPP
32 Miguel Urban Crespo MEP GUE/NGL
33 Brando Benifei MEP S&D
34 Hilde Vautmans MEP Renew
35 Diana Riba i Giner MEP Greens/EFA
36 Alviina Alametsä MEP Greens/EFA
37 Fabio Massimo MEP non-attached
38 Javier Nart MEP Renew


Togo - Harcèlement contre Ferdinand et son journal : Des parlementaires européens se saisissent du dossier
Togo - Harcèlement contre Ferdinand et son journal : Des parlementaires européens se saisissent du dossier








Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 7   Journalisme bizarre | Jeudi, 8 Octobre 2020  - 22:45
  Bon le confrère se lève et décide d'écrire sans vérifier, il a ouï-dire, ne vérifie pas puis aux yeux du monde publie comme pourrait le faire une presse sérieuse que les gens ont volé. Il salit la réputation des gens. Tchalé avec tout ce qu'il raconte vous pouvez perdre votre femme, emploi etc. Maintenant on lui dit bon tu as écrit tout ça où sont les preuves et il veut tirer union européenne dans ça là ? Il a partager l'argent des publications avec union européenne ou quoi? Ou bien comme il est devenu célèbre il veut traitement spécial. Les procédures là c'est pour le peuple quoi c'est par pour lui aussi. Le peuple là s'il raconté n'importe quoi on va le convoquer au commissariat. Lui quand la procédure l'arrange il dit rien quand ça ne l'arrange plus, c'est je suis une célébrité quoi, je suis au-dessus du peuple. Il vaut mieux qu'il fasse Togollywood parce que journaliste d'investigation c'est du lourd et sérieux eût-il terminé la faculté d'histoire il le saurait. Bonne chance avec cette méthode de travailler vous irai loin

 6   deception | Jeudi, 8 Octobre 2020  - 22:21
  Il ne rèste plu bocoup de vrai journalist. Just des gens qui ont l'argent pour acheter une carte de prèss afin de bénéficié de statu privilégié leur donnant du droit d'insulté puis mentir. Alors par devant il dénonc et se font passer pour un célébrité alors que par-derrière ils escroquent les pauvres citoyens jusqu'à construire des maisons. Ou es la vérité ?

 5   Clement GAVI | Mardi, 6 Octobre 2020  - 21:58
  'Togo - Harcèlement contre Ferdinand et son journal : Des parlementaires européens se saisissent du dossier'

Les parlementaires d'une Europe ou la sanglante dictature dynastique qui egorge par tranches au Togo depuis des decennies, a les moyens de terroriser, de persecuter des Togolais par le biais de ces Europeens aux ordres de la dictature et de Yacoubou Boukari et son beau fils Razak, une Europe ou ce regime de terreur est designe comme negociateur en chef des pays d'Afrique, des Caraibbes et du Pacifique (ACP) dans le cadre d'une cooperation avec l'Union Europeenne.

Le regime de terreur incarne par Faure Gnassinbe au Togo est une co-propriete. Des millions en paient le prix.

 4   Patience | Mardi, 6 Octobre 2020  - 18:19
  Que les prédateurs économique ferment leurs gueules puantes !
Partenaire de premier plan, mon œil.
Ça fait combien d'années que l'union européenne est en partenariat avec les pays africains, et quel est le niveau de développement de ces pays là ?
Des partenaires mafieux.
Personne n'est pour la corruption mais ce journaliste devrait avoir des éléments nécessaires pour prouver aux togolais qu'il y a eu détournement de fonds
Aujourd'hui, les gens nous parlent d'harcèlement judiciaire comme si les accusés devraient accepter facilement avoir détourner des centaines de millions d'euros.À lui d'apporter les preuves de ses allégations.
Quant aux donneurs de leçons,ne croyez pas que vous êtes meilleurs que les autres
Allez vous faire voir ailleurs.
Vous nous parlez de droit de l'homme ; où étiez-vous quand votre OTAN bombardiait la Libye ?
Des milices à solde des criminels
J'accuse le Nigeria de ne pas avoir développé le système nucléaire pour prendre le contrôle de l'Afrique ou du moins l'Afrique de l'ouest.

 3   Procureur!! | Mardi, 6 Octobre 2020  - 16:58
  Lettre écrite par les brailleurs devant les ambassades. Qui connaît au sein de ce Parlement les noms des personnalités Togolaises citées dans cette correspondance?

Des quémandeurs de soutiens. L'ALTERNATIVE joue gros dans cette affaire.

 2   Gambeno | Mardi, 6 Octobre 2020  - 16:57
  Que de la justice, que du droit de la part de l'UE. Les deputés Europeens viennent tapé sur les doigts du petit voleur d'élection au Togo faure gnassingbé. On attend sa réaction avec plaisir. Ce monsieur gnassingbé est un grand tricheur au togo. Ici, ici nous membres du parlement Europeén appelons les faux autorités togolaises à abandonner tout vol d'élection au togo, toute tuérie au togo, tout injustice à l'encontre du peuple Togolais.
Vive le grand Togo libre.

 1   Noir | Mardi, 6 Octobre 2020  - 14:55
  Israel appartient aux Noirs. Les Africains Afrique Noire. Ce sont les Noirs les Africains Afrique Noire qui ont créé Israel. il n'y a que les Noirs qui sont Hébreux. Moïse des Juifs est Noir. Jésus-Christ des Chrétiens est Noir.
Voici les prénoms des fils de Ako = Gbagbo = Jacob = Yakov qui sont les noms des tribus Israélites que nous avons chez nous au pays : Réoubé Shimon Lévi Yéhouda Dan Naftali Gad Ashér Issachar Zébouloun Yoséf Benyamin
Chaque tribu a ses signes représentatifs. Dan c'est le serpent.C'est pour cela que nous appelons le serpent Dan.Ako c'est Yakov.Ewé c'est éoué. Lévi c'est Tévi. Shimon c'est Djimon.Ashér c'est Lasséy ou Adjé. Yoséf c'est José. Naftali c'est Atayi. Gad c'est Ga. Benyamin c'est Benjamin ...il faut citer les noms de toutes les tribus pendant les cérémonies Vodous.
Si tu vas au Ghana à Accra ils sont Ga. Ga c'est Gad.
Pendant les cérémonies Vodous nous disons que nous sommes des Ivrits. Ivrit veut dire Hébreu. Nous disons aussi que nous sommes des Yéhous. Yéhou veut dire Juif.
Pour dire Juif nous disons Yéhou. Pour dire Chrétien nous disons Notri ou Kpoti.
C'est de l'hébreu.
Kra Noir Tora Noir Tona Noir Tana Noir Bible Noir

Israel faisait partie de l'Afrique. il n'y avait que des Noirs
qui vivaient en Afrique. il n'y a que les Noirs qui sont Hébreux.
Nous avons aussi vécu à Babylone . Nous avons été attaqués.Jérusalem a été attaqué et nous avons perdu la guerre. L'exil a duré 70 ans.
D'ailleurs le Chef Ewé président des Chefs traditionnels du Togo a écrit un livre en 2018 où il décrit cette partie de notre histoire.
Nous avons aussi vécu en Egypte. D'ailleurs nous dessinons tout le temps des pyramides pour décrire cette période de notre histoire.Avant, il n'y avait que des Noirs en Afrique. Toute l'Afrique était Noire. les égyptiens aussi étaient Noirs.
Nous avions aussi déjà vécu en Europe. Nous y avons été déportés par les Romains qui ont attaqué Jérusalem. Ce qui est sûr est qu'il n'y a que les Noirs qui sont Hébreux. Abraham est Noir. Isaac est Noir. Jacob est Noir. Moïse est Noir. Jésus-Christ est Noir. Cela va faire 6000 ans que nous pratiquons les traditions Hébraïques. Chez nous en Afrique le mois de Septembre c'est la nouvelle année Juive. l'année 2020 est l'année 5780. Le samedi c'est shabbat.


RECOMMANDÉS
Togo - LES  GNASSINGBÉ PEUVENT-ILS ECHAPPER À LA FÊLURE ? (suite) : La loi
1.  Togo - LES GNASSINGBÉ PEUVENT-ILS ECHAPPER À LA FÊLURE ? (suite) : La loi

2.  Togo - Hausse du nombre de suicide : le MMLK demande des enquête au gouvernement

3.  Togo - Faure Gnassingbé a visité la centrale solaire photovoltaïque de Blitta

4.  Togo - L’histoire des trois premiers évêques des diocèses d’Aného, de Kpalimé et de K...

5.  Togo - Nathaniel Olympio : « Il faut mettre un terme à cette mauvaise réputation du T...




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média