8:41:56 AM Vendredi, 23 Octobre 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Covid-19: 34 millions d’emplois perdus en Amérique latine et dans les Caraïbes (OIT)

Inter - Societe
AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter
covid-19-34-millions-d-emplois-perdus-en-amerique-latine-et-dans-les-caraibes-oit


La pandémie a entraîné une chute drastique de l’emploi et des revenus dans cette région du monde mais il existe des signes d’une reprise rapide qui suggèrent que la situation pourrait commencer à s’améliorer dans les semaines à venir. En Amérique latine et dans les Caraïbes, au moins 34 millions d’emplois ont été perdus en raison de la pandémie de COVID-19, selon un nouveau rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Les différents pays doivent prendre immédiatement des mesures pour faire face à cette crise du marché de l’emploi qui, indique le rapport, pourrait accroître les inégalités déjà existantes dans la région.

«Nous devons affronter un défi sans précédent, celui de reconstruire le marché du travail dans la région, ce qui signifie également faire face aux erreurs en matière structurelle qui ont aggravé la pandémie, comme la faiblesse de la productivité, un taux élevé de travail informel et des inégalités en matière de revenus et d’accès au travail décent», affirme Vinícius Pinheiro, Directeur du Bureau régional de l’OIT pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

La deuxième édition du rapport Labour Overview in times of COVID-19: Impacts on the labour market and income in Latin America and the Caribbean (Le point sur le travail au temps du COVID-19: conséquences sur le marché du travail et sur les revenus en Amérique latine et dans les Caraïbes) met en garde contre «une chute drastique en matière d’emploi, d’heures travaillées et de revenus».
“Nous devons affronter un défi sans précédent, celui de reconstruire le marché du travail dans la région, ce qui signifie également faire face aux erreurs en matière structurelle qui ont aggravé la pandémie."
Vinícius Pinheiro, Directeur du Bureau régional de l’OIT pour l’Amérique latine et les Caraïbes
Il indique également que, pendant la crise actuelle, «34 millions de travailleurs ont perdu leur emploi (certains de manière temporaire)», en se basant sur les informations disponibles dans neuf pays qui représentent plus de 80 pour cent de la population économiquement active dans la région. Le taux d’emploi a atteint 51,1 pour cent au premier trimestre, soit une réduction de 5,4 points de pourcentage en comparaison avec le chiffre de la même période l’année précédente, ce qui représente une «valeur minimale historique».

Le rapport met également en évidence qu’au troisième trimestre 2020, les niveaux d’activité économique sont légèrement en augmentation. Les chiffres montrent un début de reprise dans le domaine de l’emploi et un retour de certains travailleurs au sein de la population active.
«Ces signaux préliminaires de reprise constituent une bonne nouvelle, mais les conséquences du COVID-19 sur le travail et sur les entreprises ont été énormes et la route est encore longue. Il est essentiel de procéder à une relance des fondements de la réactivation de l’économie par l’intermédiaire de la sécurité en matière sanitaire en s’assurant qu’il existe des conditions favorables pour les affaires et pour la création d’un plus grand nombre d’emplois qui soient aussi de meilleure qualité», a poursuivi M Pinheiro.

Le rapport souligne que la région Amérique latine et Caraïbes est celle dans laquelle on a enregistré la baisse la plus importante des heures travaillées dans le monde, avec une perte estimée d’environ 20,9 pour cent pour les trois premiers trimestres 2020. Ce chiffre représente pratiquement le double de celui de l’estimation mondiale de 11,7 pour cent.
“Ces signaux préliminaires de reprise constituent une bonne nouvelle, mais les conséquences du COVID-19 sur le travail et sur les entreprises ont été."Vinícius Pinheiro

Par ailleurs, les revenus du travail ont été réduits de 19,3 pour cent, de manière bien plus importante que le chiffre mondial de 10,7 pour cent.

Les auteurs ajoutent que, compte tenu du fait que les revenus du travail représentent, en moyenne, entre 70 et 90 pour cent de l’ensemble des revenus d’une famille, cette baisse signifie aussi des pertes financières très importantes dans de nombreux foyers et entraîne des conséquences significatives sur les niveaux de pauvreté.

Ils mettent en garde également contre une aggravation des inégalités déjà existantes avant le début de la pandémie en raison de la crise. En effet, les travailleurs qui sont les plus touchés figurent parmi les couches les plus pauvres de la population, comme les personnes ayant un emploi informel ou encore les personnes défavorisées. Les femmes et les jeunes (de moins de 24 ans) sont particulièrement vulnérables.

Afin de s’attaquer aux effets de la pandémie, les pays de la région ont pris toute une série de mesures en vue de protéger les emplois, les revenus ainsi que les entreprises. «L’adoption anticipée de mesures visant à amortir les chocs et à appuyer la relance économique sera déterminante. Il est également essentiel de renforcer les institutions du travail, notamment en ce qui concerne les politiques actives en faveur du marché du travail», indique encore le rapport.

«Il est important de renforcer le processus du dialogue social afin d’aboutir à la conclusion de pactes ou d’accords qui vont vers une reprise qui s’accompagne d’une transformation de la production, de la formalisation, d’une généralisation de la protection sociale pour tous, ainsi que d’une transition équitable vers des modèles de développement plus durables et plus inclusifs», a conclu M. Pinheiro.

OIT


Covid-19: 34 millions d’emplois perdus en Amérique latine et dans les Caraïbes (OIT)
Covid-19: 34 millions d'emplois perdus en Amérique latine et dans les Caraïbes (OIT)








Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


RECOMMANDÉS
Le vrai prix de l’art : l’UNESCO révèle la face cachée du trafic de biens culturels
1.  Le vrai prix de l’art : l’UNESCO révèle la face cachée du trafic de biens culturels

2.  Chaque personne doit pouvoir avoir accès à l’alimentation dont elle a besoin

3.  Inter - Les parents doivent-ils surveiller leurs enfants sur Internet ?

4.  L’ONU lance une campagne pour encourager la protection des sites religieux

5.  Le prix Nobel de la paix attribué au Programme alimentaire mondial




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média