6:23:33 AM Jeudi, 22 Octobre 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togo - 5 trafiquants de défenses d’éléphants écroulés à la prison civile de Lomé

Togo - Societe
iciLome | | 4 Commentaires
togo-5-trafiquants-de-defenses-d-elephants-ecroules-a-la-prison-civile-de-lome


Ce 13 octobre, à Attiégou, cinq (5) trafiquants d’espèces protégées ont été arrêtés en possession de défenses d’éléphants. Trois jours plus tard, ils sont transférés à la maison d’arrêt de la capitale après un tour chez le procureur.

Leur interpellation a été faite par des éléments de l’Office central de répression du trafic illicite des drogues et du blanchiment (OCRTIDB) et des agents du ministère de l’Environnement et des ressources forestières.

Ces personnes (quatre sont de nationalité togolaise et la cinquième est béninoise) arrêtées en flagrant délits appartiennent à un réseau criminel international bien structuré. Elles « s’apprêtaient à écouler les grosses défenses d’éléphants, une espèce intégralement protégée par les lois nationale et la convention CITES », renseigne une source proche du dossier.

Après leur arrestation, elles ont été détenues d’abord à l’OCTRIDB. Elles reconnaissent les faits qui leur sont reprochés devant le procureur de la République. Elles sont transférées ensuite à la prison civile de Lomé.

Ces trafiquants encourent une peine allant d’un an à cinq (5) ans et d'une amende d’un million à cinquante millions de FCFA.

A.H.


Togo - 5 trafiquants de défenses d’éléphants écroulés à la prison civile de Lomé
Togo - 5 trafiquants de défenses d'éléphants écroulés à la prison civile de Lomé








Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 4   Jojo | Samedi, 17 Octobre 2020  - 13:9
  Réponse à 3-issifou
  Ok et merci beaucoup de cette explication.
Vous connaissez mieux votre travail que je respecte et les lois qui le regissent .
Merci de votre prompte reaction. On ne finit Jamais d apprendre.
Courage et du courage.
Bien a vous.

 3   issifou | Samedi, 17 Octobre 2020  - 12:55
  Réponse à 2-Jojo
  Je suis favorable à ton avis qui me semble logique, mais la loi prévoit que tant qu'ils ne sont pas jugés et condamnés ils sont supposés être innocents et c'est pour cette raison que leurs images doivent être protégées.

 2   Jojo | Samedi, 17 Octobre 2020  - 12:5
  Réponse à 1-TOGOLAIS VIENS
  Bonjour la redaction,
Je ne comprends pas pourquoi vous masquez les visages des malfrats arretes pour grands delits. Ce que je sais, c est le Visage des victimes qu on doit cacher pour proteger leur identite. Les malfrats et autres bandits, la population doit voir leur visage afin de mieux se proteger contre eux et peut etre meme aider les forces de l ordre a les recapturer facilement en Cas de fuite. Merci

 1   TOGOLAIS VIENS | Samedi, 17 Octobre 2020  - 10:29
  Journaliste, prenez un minimum de peine pour relire vos articles: "écroulés", non, plutôt, écroués. Merci.


RECOMMANDÉS
Togo - Agbéyomé Kodjo préoccupé par la situation en Guinée
1.  Togo - Agbéyomé Kodjo préoccupé par la situation en Guinée

2.  Togo - Remise de certificats de nationalité togolaise Lycée d’Anfoin

3.  Togo - Mgr Barrigah-Benissan, Grand Prix de la Littérature togolaise 2020

4.  Togo - La CNDH en sensibilisation sur la jouissance des droits économiques… à Dapaong

5.  Togo - Le DPBEP 2021-2023 voté à l’Assemblée nationale




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média