11:53:48 AM Dimanche, 29 Novembre 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

États-Unis - Chronique de Kodjo Epou: The exit door, Sir

États-Unis - Politique
iciLome | | 82 Commentaires
etats-unis-chronique-de-kodjo-epou-the-exit-door-sir

Trump s'est offert en spectacle, son pays avec lui, à la face du monde. Quatre ans de spectacle "no stop", lassant, stressant. L'Amérique est atteinte dans son honneur. Le prix, c'est la porte de sortie pour le ridiculement prétentieux et suffisant président, après l'escale des urnes. La diversité de la société américaine et son métissage racial ont chassé Donald Trump de la Maison blanche. Reste qu'il faudra, d'ici au 20 Janvier 2021, le mettre hors d'état de nuire en émoussant sa dangerosité. Comme on doit s'y attendre, sa gouvernance faite de mises en scène fastidieuses, d’épisodes douloureux, n’est pas sans laisser de profondes fractures qu'il faudra soigner et guérir: la démocratie américaine est largement écornée et n'est plus vue de l'extérieur avec admiration. Malgré le chaos et l'outrage qu’a représenté son passage à la Maison Blanche, Trump, un président extrêmement impopulaire a, de peu, failli s’en sortir, grâce au soutien d'une forte majorité de la population blanche parmi laquelle, étrangement, des évangéliques et des chrétiens ultra-conservateurs. Ce soutien, qui est au fait un blasphème, plutôt motivé par des penchants racistes n'a pas suffi à assurer au despote litigieux sa réélection. Preuve irréfutable que l'Amérique reste un pays fondamentalement multiracial réfractaire au racisme systématique porté par des groupes suprémacistes promus et soutenus ces dernières années par un certain Donald, le tout suffisant maître de la Maison blanche que Cooper Anderson, CNN, qualifiera sévèrement de " tortue obèse retournée sur le dos". Trump est durement sanctionné pour avoir, pendant son mandat, glorifié la violence, insulté les dignes fils de son pays dont l'héroïsme et la bravoure font la fierté de l’Amérique. Il s’est mis à dos beaucoup de monde, y compris dans son propre parti, pour sa calamiteuse gestion du mortel virus, Covid-19, et faute d'être un représentant direct de toutes les composantes de la société américaine. Il prend la porte, lourd de honte comme une bosse dans le dos. Ceux qui ont voulu rester ses soutiens inconditionnels jusqu’à la fin n'ont pas fait le poids devant un électorat plus jeune, plus métissé, enclin au vivre-ensemble et soucieux de redonner ses lettres de noblesse au modèle démocratique de leur pays à la face du monde. A partir du 20 janvier, ces fiers Américains auront à la Maison blanche, comme au temps des Clinton, Bush et Obama, un leader capable d'empathies, cognitive et émotionelle, première qualité d'un président qui veut être en phase avec ses électeurs et l'ensemble de son peuple, un homme qui rende une fois encore l'Amérique attrayante et intelligente. Joe Biden, un vieux routier de la politique, humaniste et gorgé d’expériences est l’homme de la situation; il pourrait ne pas être le parfait président qu'on pourrait attendre qu'il soit après le chaotique mandat de Trump. Trop de déchirures à recoudre! Mais il sera, certainement, la figure politique qui inspire à la fois le monde extérieur et le peuple américain, c'est-à-dire le meilleur ange qui restore l'image dégradée de la grande Amérique. Il y a des craintes que sa présidence se heurte à de nombreux obstacles, son parti n'ayant pas pu obtenir un Congrès et un Sénat dodus pour soutenir les actions fortes de réparation de la société qu'il doit à ses concitoyens. Toujours est-il que pendant les quatre prochaines années, les Etats-Unis qui ont, depuis 2016, cahoté dans la brume épaisse, vont connaître, à tout le moins, une trêve de scandales et respirer un peu l'air de l'humanisme qui a tant fait défaut sous l’administration Trump. C'est le lieu de signaler que la constitution américaine commence à afficher quelques failles, notamment dans ses institutions législatives et judiciaires, celles-ci étant de moins en moins fonctionnelles et réactives dans leur déroulement, surtout en matière électorale. Il est peut-être venu le temps de procéder à des réformes qui installent davantage de garde-fous contre les dérives d'un quelconque occupant de la Maison Blanche ou d’une quelconque autorité légale car, une loi, sans une bonne moralité de celui qui doit l'appliquer est comme une hache entre les mains d’un psychopathe. En tout état de cause, les plaintes déposées par Donald Trump pour fraudes électorales seront sans effet et ne pourront rien changer à la victoire de son rival. Ces plaintes, si elles ont un quelconque mérite, c’est qu’elles vont tout au plus ralentir au perdant le choc de sa défaite et lui amoindrir la douleur. L'élection est finie; même les juges les plus doués n'y changeront rien; c'est plié: rendez-vous en 2024. Cela va sans dire – il faut s’y attendre – que les ennuis judiciaires de Trump, bientôt, vont commencer à cause de ses vieilles casseroles.

Kodjo Epou
Washington DC
USA

L'AUTEUR
Kodjo Epou
Washington DC
USA

États-Unis - Chronique de Kodjo Epou: The exit door, Sir
États-Unis - Chronique de Kodjo Epou: The exit door, Sir








Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 82   ATIKE | Dimanche, 22 Novembre 2020  - 14:16
  Réponse à 75-K. Kofi FOLIKPO
  Finalement , on peut aisément voir que les supporters de Trump, sont ceux qui nous prônent le soit disant kamitisme en Afrique. Ce ne sont que des vendeurs d'illusions et rien que des menteurs. Pour eux, l'évidence n'existe pas, c'est rien que de la conspiration, rien que du superflu, rien que de l'imagination et rien que de l'abstrait.
Comment peut-on parler de fraudes massives dans ces élections quand elles sont organisées au niveau local où dans certains États comme la Géorgie par exemple, le secrétaire d'états, le gouverneur et bcp de gens intervenant dans l'organisation des élections, sont Conservateurs Républicains ? Ces conservateurs républicains qui ont toujours soutenu Trump et pour des raisons sordides, vont accepter la corruption, laisser passer des fraudes et proclamer la victoire de Joe Biden ? La même question peut se poser à Arizona.
Maintenant pour ceux qui crient aux fraudes, pourquoi ne contestent-ils pas les élections des sénateurs républicains, donnés pour perdants par les sondages mais projetés vainqueurs par les médias le jour des élections ?
Pourquoi personne n'a accusé les médias en 2016 quand ils ont projeté Donald Trump vainqueur ? Pourquoi s'acharne-t-on contre les médias d' avoir projeté Joe Biden vainqueur, alors que depuis très longtemps, dans l'histoire des USA, ces médias ont toujours joué ce rôle? Qu'est-ce -ce qui a changé en 2020 ? Parce que seulement, ces médias détestent Donald Trump, le supposé «sauveur de l'humanité «?
Les Américains ont montré qu'ils n'aiment pas les 4 ans de Donald Trump et ils l'ont censuré à travers les urnes alors cessez de nous dire qu'il est indispensable car il a fait son temps et doit cesser dénigrer l'image du pays à travers cette compagne de fraudes dont lui et ses avocats connaissent les tenants et les aboutissants .
Merci bcp au grand frère Epou pour son brilliant development et aux autres compatriotes qui sont du côté de la vérité et de la justice.
A bas les vendeurs d'illusions.

 81   Phanphandong | Vendredi, 20 Novembre 2020  - 10:33
  Réponse à 80-Western union
  Hi hi hi hi hi ! !

On voit bien que tu es un VRP Western Union. Il faut que tu justifie ton gain mensuel de paresseux.

Courage compatriote !

 80   Western union | Jeudi, 19 Novembre 2020  - 21:46
  Réponse à 78-Phanphandong
  La crise togolaise, une crise de légitimité : un Président qui tue ses concitoyens est illégitime.
Au regard de ce qui précède, peut-on encore dire de Faure Gnassingbé qu'il est légitime, si tant est qu'il l'ait jamais été ? Cinq cents morts en 2005 selon les chiffres d'Amnesty International, certes contestés par le régime en place, mais comment pouvait-il en être autrement ?Des dizaines de morts depuis le 6 août dernier à ce jour ; je passe sous silence les gazés, les blessés et les matés. Assurément la réponse est non !!!
Au Togo, « le Peuple aux mains nues dans la Rue » s'illustre par la permanence dans la détermination, la constance dans la mobilisation et l'importance numérique des manifestations. Si cela ne suffit pas à convaincre les tenants de la légalité alors, il ne reste au Peuple qu'à continuer sa démonstration de force dans toutes les villes du Togo jusqu'à ce que Faure Gnassingbé quitte le pouvoir. Je ne fais pas l'apologie de la violence mais j'assume celle du « Peuple aux mains nues dans la Rue

 79   Ma patrie | Jeudi, 19 Novembre 2020  - 15:10
  Réponse à 75-K. Kofi FOLIKPO
 
Vs vs préoccupez trop de ces Trump et de l'Occident en générale , alors qu'ils ne
savent même pas que vs existez ; leurs plus grandes préocupations est de recoloniser Notre continent .Personne d'autre ne viendra pas régler nos problèmes si ce n'est pas nous même !
Le fait de vivre en Occident ne voudrait pas dire que vs êtes devenu des occidentaux pour abandonner et chier sur le
continent africain et ces enfants qui y habitent !
Mais encore , permettez-moi de constater qu'en ce moment précis que la majorité des togolais sur le térritore sont confrontées à toutes autres réalités dont ils ne trouvent guèrres de solutions et que vous êtes au courant bien sur de la
situation socio-politique du pays que les gens vivent dans la psychose , et n' ont pas de temps surtout pour les débats
qui n'aporteront rien du tout aux situations aux quelles ils sont confrontées . Le togolais n'arrive pas à joindre les deux
bouts pour subvenir à ces besoins du présent avant de penser à l'avenir !
La vérité est qu'on ne peut pas vivre dans la précarité et en même temps s'occuper des problèmes d'autruis !
avant de s'occuper du debat d'une autre nation , il faut dabors netoyer les boites vides de gaz lacrymogènes , des douilles de balles réelles tirées sur les populations togolaises et qui sont devenues des déchets toxiques partout sur le territoire togolais , il faut trouver une solution aux éleves qui sont encore assis sur des briques en lieux et places de tables -bancs ,sans toitures au 21ème siècle , les populations n'ont pas d'eau potables et on exige le lavage des mains en ce temps de covid 19 , la plus part des togolais n'ont pas 2 repas par jour , les paysans togolais en ce 21ème siècle travaillent encore avec la houe et le coupe-coupe et en mème temps on se force pour féliciter ceux dont leurs paysans travaillent avec des
tracteurs en or !!!!!!!!!!! QUELLE INCOHÉRENCE DANS LA MÉDIOCRITÉ !!!!!!!!!!

 78   Phanphandong | Jeudi, 19 Novembre 2020  - 12:24
  Réponse à 77-Ma patrie
  Toi tu racontes ta vie avec d'inexactitudes, surtout la fin de ton propos. Comment expliques-tu qu'il y a des terres arables, soleil et et pluies abondantes toute l'année et les gens meurent de faim? Vous leur apprenez la paresse et hypothétique attente.



Beaucoup de gens ont compris maintenant et se mettent en coopératives pour produire, va voir comment le secteur commence à donner des résultats. Il faut encourager nos concitoyens à produire et consommer national. Ce ne sont pas vos Western Union qui les sauveront, apprenez à vos frères et soeurs à travailler!!!

 77   Ma patrie | Jeudi, 19 Novembre 2020  - 11:27
  Réponse à 72-Homme togolais
  Vs vs préoccupez trop de ces Trump et de l'Occident en générale , alors qu'ils ne
savent même pas que vs existez ; leurs plus grandes préocupations est de recoloniser Notre continent .Personne d'autre ne viendra pas régler nos problèmes si ce n'est pas nous même !
Le fait de vivre en Occident ne voudrait pas dire que vs êtes devenu des occidentaux pour abandonner et chier sur le
continent africain et ces enfants qui y habitent !
Mais encore , permettez-moi de constater qu'en ce moment précis que la majorité des togolais sur le térritore sont confrontées à toutes autres réalités dont ils ne trouvent guèrres de solutions et que vous êtes au courant bien sur de la
situation socio-politique du pays que les gens vivent dans la psychose , et n' ont pas de temps surtout pour les débats
qui n'aporteront rien du tout aux situations aux quelles ils sont confrontées . Le togolais n'arrive pas à joindre les deux
bouts pour subvenir à ces besoins du présent avant de penser à l'avenir !
La vérité est qu'on ne peut pas vivre dans la précarité et en même temps s'occuper des problèmes d'autruis !
avant de s'occuper du debat d'une autre nation , il faut dabors netoyer les boites vides de gaz lacrymogènes , des douilles de balles réelles tirées sur les populations togolaises et qui sont devenues des déchets toxiques partout sur le territoire togolais , il faut trouver une solution aux éleves qui sont encore assis sur des briques en lieux et places de tables -bancs ,sans toitures au 21ème siècle , les populations n'ont pas d'eau potables et on exige le lavage des mains en ce temps de covid 19 , la plus part des togolais n'ont pas 2 repas par jour , les paysans togolais en ce 21ème siècle travaillent encore avec la houe et le coupe-coupe et en mème temps on se force pour féliciter ceux dont leurs paysans travaillent avec des
tracteurs en or !!!!!!!!!!! QUELLE INCOHÉRENCE DANS LA MÉDIOCRITÉ !!!!!!!!!!

 76   FAUREMUSTGO | Mercredi, 18 Novembre 2020  - 21:48
  Réponse à 75-K. Kofi FOLIKPO
  M.Folikpo, This statement you have just put there , in fact show that there is not any widespread fraud. Trump behave like African dictator this is why he is not fit to be president. To fire is own federal official in charge of election security who dismissed his claims of widespread voter fraud is ridiculous and pathetic.
Trump view any truth as enemy. He is going to go. And any person who believe in democracy should not support this president. He is putting democracy in danger.
That said , I hope M. Folikpo knows very well the website he has taken the statement: breitbart.com.
M. Folikpo as your stature , I do not think this website should be recommendable for anyone to go there and read.

 75   K. Kofi FOLIKPO | Mercredi, 18 Novembre 2020  - 14:55
  Réponse à 74-FAUREMUSTGO
  @FAUREMUSTGO

LPV
(Source: breitbart.com)

President Donald Trump announced Tuesday that he fired Department of Homeland Security's Director of the Cybersecurity and Infrastructure Security Agency Chris Krebs in a tweet, after CISA called the 2020 election the most secure in the nation's history.

Trump tweeted:


The recent statement by Chris Krebs on the security of the 2020 Election was highly inaccurate, in that there were massive improprieties and fraud – including dead people voting, Poll Watchers not allowed into polling locations, «glitches» in the voting machines which changed votes from Trump to Biden, late voting, and many more. Therefore, effective immediately, Chris Krebs has been terminated as Director of the Cybersecurity and Infrastructure Security Agency.

Donald J. Trump
@realDonaldTrump
·
Nov 18, 2020
The recent statement by Chris Krebs on the security of the 2020 Election was highly inaccurate, in that there were massive improprieties and fraud - including dead people voting, Poll Watchers not allowed into polling locations, «glitches» in the voting machines which changed...

 74   FAUREMUSTGO | Lundi, 16 Novembre 2020  - 22:54
  Réponse à 60-K. Kofi FOLIKPO
  Nous remercions notre frère Epou qui a pu nous mettre un article sur les élections en USA et sur ce qu'est le président Trump. Trump sera un des presidents incompris et sera incompris par tout le monde y compris les intellectuels. Trump est un égocentrique and thin skin. Ce ne sont pas des qualités d'un rassembleur. Et ceux qui croient qu'il est venu pour dérailler l'ordre mondial et favoriser les déshérités et rééquilibre le monde entre les plus forts et les plus faibles se trompent. Trump est dans un populisme électoraliste avant ,pendant et après les élections de 2016. Avant d'avoir une idée claire qui peut nous donner un exemple de la contribution de trump pour le continent africain? Trump est venu au pouvoir sans plan ni projet. Tout ce qui primait ces actions s'est l'Amérique First? Départ ce slogan montre que Trump n'avait pas un plan idéal sinon pourquoi cet slogan. Notre frère Folikpo est en retard sur les événements .Tous les recours de Donald Trump de son groupe de campagne ont été rejetés ou retirés. Pas de fraude tangible, mais Trump continu de marteler cela que pour discréditer Joe biden et ce pseudo satisfaire son égoïsme car surpris qu'il n'aura pas 2eme mandat.Il n'etait pas preparé. De toute les façons chacun doit tisser sa natte comme le disait Kizerbo. Ni Trump ni Biden ne seront etre la solution pour notre pauvre continent Africain et le togo en particulier. Nos élites dans chaque pays doivent prendre conscience du nationalisme et du patrimoine commun enfin que nous puissions émerger de l'eau. Le panafricanisme éclairé doit être revitalisé. Nous devons sortir de l'industrialisation de consommation pour aller a l'industrialisation de production par nous même et pour nous même. Nous avons le potentiel.
Et j'invite les uns aux autres d'apporter leur contribution dans ce débat que de venir soutenir Folikpo ou Epou ,car je ne vois pas quel intérêt les deux la vont tirer de vos soutiens.
Merci a vous tous.

 73   Après la pluie | Jeudi, 12 Novembre 2020  - 20:26
  Réponse à 70-Véronique
  On vous considère moins que les animaux africains chouchoutés dans les zoos européens.
En 15 ans des milliers d'africains sont morts pendant leurs périples d'émigration clandestine, pour fuir la misère ou espérer une vie meilleure. La communauté internationale s'est accommodée de ces pertes de vies humaines, qui semblent ne pas avoir de la valeur à ses yeux. Elle doit se dire : ce ne sont que des africains qui meurent en mer, qu'on maltraite au Maroc, en Libye ou en Grèce ; et qu'on refuse de secourir en Méditerranée. Elle fait la stratégie de l'autruche, en refusant de regarder les causes profondes de la misère et de la déchéance humaine qui motivent ces jeunes à mettre leurs vies en péril. Alors qu'elle se mobilise et montre sa fougue lorsque la vie d'un seul Blanc en aventure est en danger. C'est malsain. C'est la preuve que le bacille du mépris de l'être Noir n'a pas disparu. Il s'est cyniquement manifesté avec l'indifférence du monde occidental sur le calvaire enduré, pendant des siècles, par les "Nègres" forcés de quitter l'Afrique pour aller travailler comme esclaves en Europe et en Amérique.



RECOMMANDÉS
États-Unis - VIDEO/ USA- contentieux  électoral : enjeux ou issues ?
1.  États-Unis - VIDEO/ USA- contentieux électoral : enjeux ou issues ?

2.  États-Unis - Donald Trump impose de nouvelles règles d'immigration à 15 pays africain...

3.  États-Unis - Note de Lecture de K. Kofi FOLIKPO : La marche de la mort de l’Amérique

4.  États-Unis - Donald Trump limoge Mark Esper, son ministre de la Défense

5.  États-Unis - Les supporters de Joe Biden chantent « 1er Gaou » de Magic System




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média