8:20:31 PM Samedi, 28 Novembre 2020 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togo - L’Etat est à la recherche de 2050 nouveaux enseignants et 667 personnels soignants

Togo - Societe
iciLome | | 7 Commentaires
togo-l-etat-est-a-la-recherche-de-2050-nouveaux-enseignants-et-667-personnels-soignants


Les concours de recrutements des fonctionnaires d'Etat ouverts en janvier et février derniers et suspendus en raison de la menace du coronavirus, viennent d’être relancés.

En conseil des ministres ce jeudi 12 novembre 2020 à Lomé, le gouvernement togolais a relancé le processus de recrutement du personnel dans les secteurs de l’éducation et de la santé.

Il s’agit du concours de recrutement de deux mille cinquante (2050) enseignants fonctionnaires du primaire et du secondaire général pour le compte du ministère des Enseignements primaire et secondaire. En plus d’un concours de recrutement direct régional du personnel médical, paramédical, administratif pour le compte du ministère de la Santé, à raison de six cent soixante-sept (667) personnes au total.

Selon les informations, le dépôt de dossiers de candidatures pour le compte du concours de recrutement des enseignants se déroulera du 16 au 20 novembre à 17h 00 dans les directions régionales de l’éducation à Lomé, Tsévié, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong. Et les candidatures ne concernent que les Mathématiques et les Sciences Physiques. La date des épreuves écrites est fixée au samedi 12 décembre 2020 à 7h 00, apprend-on.

Pour ce qui concerne le concours de recrutement des agents de santé à la fonction publique, il aura lieu dans les prochaines semaines, indique le communiqué ayant sanctionné le conseil des ministres.


Togo - L’Etat est à la recherche de 2050 nouveaux enseignants et 667 personnels soignants
Togo - L'Etat est à la recherche de 2050 nouveaux enseignants et 667 personnels soignants








Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 7   Phanphandong | Samedi, 14 Novembre 2020  - 10:27
  Réponse à 6-Phanphandong
  Erratum

Chaque région...ces urgence !

 6   Phanphandong | Samedi, 14 Novembre 2020  - 10:25
  Réponse à 5-Amen
  Tes questions innocentes en réalité sont pernicieuses. On suppose que si Bawara lance ce programme c'est qu'il y a support matériel et affectation à des structures. Le gouvernement rénove tout le système sanitaire depuis cette histoire de pandémie. Chaque région aura un centre de ses urgences.

Attendons avant de juger. Ce fléau a entraîné un changement de paradigme.

 5   Amen | Samedi, 14 Novembre 2020  - 10:3
  Réponse à 2-Phanphandong
  Dis-moi est-ce qu'il y a pandémie au Togo?
C'est oui, combien de malades? Si non, alors pourquoi compares-tu?
L'autre on va recruter quels soignants, formés où?
Et ils vont travaillé où? À la caserne Hôpital Olympio?
Et là ils vont soigner avec quel matériel? La scie de la colonisation allemande?
Va au Ghana à côté verras ce qu'on appelle hôpital.

 4   Amen | Samedi, 14 Novembre 2020  - 9:56
  Je ne comprends pas, l'état a-t-il déjà régulariser la situation des enseignants bénévoles?
Quand aux soignants combien a-t-il déjà formés et pour quelles structures sanitaires?

 3   Justin | Vendredi, 13 Novembre 2020  - 17:11
  Partout la pandémie a créé un besoin en personnel soignant et l'heure est à l'embauche dans la santé, parfois même pour un emploi temporaire. Des pays sont même allés jusqu'à embaucher alors temporairement des étudiants en fin de formation. Le Togo ne doit pas être blâmé pour cela ; il est même à encourager car là on parle de recrutement d'agents fonctionnaires de l'Etat.

Toutefois, si le pouvoir togolais doit être blâmé ce serait pour n'avoir pas doté durant toutes ces années le pays d'hôpitaux bien équipés et performants. Il attend toujours à la veille d'une élection pour promettre une amélioration du plateau technique dans les hôpitaux ou encore la construction d'hôpital de classe. Et après on en parle plus jusqu'à la prochaine élection. Ainsi de suite.
Du coup nos politiciens et autres nantis vont mourir à l'étranger alors qu'il sont allés se faire soigner, même pour des maladies banales. Regardez à côté, l'ancien président ghanéen est mort dans un hôpital au Ghana car le pays a de vrais hôpitaux. Ça fait un avantage et une fierté pour tous les Ghanéens.

Voilà mon apport objectif. Ni soutenir aveuglément un pouvoir sur ce qui est un échec ni critiquer coûte que coûte un pouvoir sur ce qui n'est pas sa responsabilité directe. Soyons juste !

 2   Phanphandong | Vendredi, 13 Novembre 2020  - 14:7
  Réponse à 1-Espérons !!!
  Ailleurs cette pandémie a redistribué des priorités sociales y compris. Tous ces pays réembauchent dans la santé, renseignez-vous!!

Personne ne s'attendait à ce qui arrive en ce moment. Allez demander à TRUMP l'une des causes de sa défaite.

 1   Espérons !!! | Vendredi, 13 Novembre 2020  - 12:33
  Gouverner c'est prevoir ; 54 années de reigne père/fils , c'est au moment du pandémie qu'on lance un concourt de recrutement des agents de santé !!!!!!!!!! Vraiment le medecin après la mort !!! Quelle médiocrité infinie !!!!!


RECOMMANDÉS
Togo - Prép Élim CAN U20 : les juniors togolais s’imposent face aux Lionceaux de l’At...
1.  Togo - Prép Élim CAN U20 : les juniors togolais s’imposent face aux Lionceaux de l’At...

2.  Togo - Un homme se suicide à Agoè

3.  Togo - CNO- L'ultimatum "électoral" de la ministre de tutelle

4.  Togo - Adjamafo prend la défense de Doc Farel

5.  Togo - Covid-19 : Encore plusieurs cas d’infections signalés les dernières 24 heures ...




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2020 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média