9:05:58 AM Samedi, 16 Janvier 2021 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Togo - Nathaniel Olympio : « La corruption continue de siphonner considérablement les finances »

Togo - Societe
- | | 4 Commentaires
togo-nathaniel-olympio-la-corruption-continue-de-siphonner-considerablement-les-finances-


La corruption est une gangrène qui ronge l’économie togolaise, avec son corollaire que constituent les flux financiers illicites qui dépouillent le Togo de ressources considérables.

Le phénomène était d’une ampleur si ostensible que le chef de l’Etat s’est senti obligé de le dénoncer en 2012 dans un discours resté célèbre « . . . une minorité accapare les richesses du pays ».

Face à l’inefficacité du système judiciaire, incapable d’affronter et de juguler ce fléau, le chef de l’Etat a créé en 2015 la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (Haplucia), marquant un certain intérêt à prendre le sujet à bras le corps.

Six ans plus tard, cette institution a montré ses limites en ne produisant pas les résultats attendus. Son principal fait d’arme a été de s’excuser auprès de personnalités mis en cause dans une étude. En effet, l’institution a commandé une étude à l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) qui a fait ressortir que « Ce sont les ministres, les préfets ou les magistrats parmi lesquels 57,2% initient l’acte de corruption ». C’est le rapport de cette étude qui a suscité les excuses.

Lors de son discours de fin d’année, le chef de l’Etat déclare le 31 décembre 2020 « . . . Elle sera également un des outils phares, qui permettra de renforcer les efforts déjà entrepris en vue d’améliorer la gouvernance économique et prévenir les actes de corruption ».

De 2012 à 2021, les lignes de la lutte contre la corruption n’ont pas bougé.

Après l’échec de sa justice puis de l’institution spécialisée qu’il a mise en place, peut-on raisonnablement accorder un crédit à ce nouvel engagement visant à prévenir les actes de corruption ? Est-ce la défaillance des institutions qui est en cause où la gouvernance économique que le chef de l’Etat lui-même entretient ?

Une chose est certaine, la corruption continue de siphonner considérablement les finances du Togo, c’est pourquoi il l’évoque dans son discours. Le chef de l’Etat devra tôt ou tard s’y atteler plus sérieusement.

Gamesu

Nathaniel Olympio

Président du Parti des Togolais


Togo - Nathaniel Olympio : « La corruption continue de siphonner considérablement les finances »
Togo - Nathaniel Olympio : « La corruption continue de siphonner considérablement les finances »








Commentaire
Pseudo
Répondre à:
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 4   de n'importe qoui | Jeudi, 7 Janvier 2021  - 7:55
  ...et les plus corrompus sont ces pseudo-opposants.....

 3   Préservonsnosacqui | Mercredi, 6 Janvier 2021  - 19:41
  S'il a créé Haplucia c'est qu'il voulait vraiment nettoyer le pays de la corruption. Ils ont parlé de restructuration ou recomposition de cette institution. C'est une bonne initiative sauf que ça traine. Les gens qui doivent siéger dans cette institution ne doivent pas être copains copines avec les ministres, DG, Présidents de ci et de ça. Il n'est pas exclu qu'il y ait certains membres de Haplucia qui avaient trempé dans la corruption avant de rejoindre cette institution. Donc ils auront peur de dénoncer pour ne pas être dénoncé à leur tour.

 2   sen | Mercredi, 6 Janvier 2021  - 19:10
  SI Faure veut réellement lutter contre la corruption, bcp de son entourage sera vidé. Et c'est compliqué... Jusqu'ici les dossiers sur lesquels a travaillé la presse sont restés lettre morte. Que Dieu l'aide à faire ce qu'il faut

 1   Clement GAVI | Mercredi, 6 Janvier 2021  - 9:39
  'Le phénomène était d'une ampleur si ostensible que le chef de l'Etat s'est senti obligé de le dénoncer en 2012 dans un discours resté célèbre « . . une minorité accapare les richesses du pays ». Nathaniel Olympio

S'il faut correspondre les articulations du discours aux articulations de l'etre, ce discours de Faure Gnassingbe qui pointe du doigt la corruption, n'a rien de celebre. Autrement dit, ce discours ne peut etre constitutif de cela que le peuple Togolais anemie par les consequences de cette corruption, peut elever au rang d'importance pour qu'il soit consdiere comme celebre.

C'etait une comedie qui ne peut plaire que ceux et celles qui ne comprennent pas l'utile. On va quand meme pas considerer comme celebre le discours de ces gens qui ne cessent de terroriser le peuple Togolais. Ce qui importe n'est pas le discours, mais sa verification dans la pratique.Ce qu'il faut comprendre et qu'il faut inculquer est que la dictature et la corruption sont dans une causalite circulaire. C'est a dire, la corruption nourrit la dictature et la dictature nourrit la corruption. Ainsi, pour qu'il y ait dictature aussi vieille que celle du Togo, il faut une structure de corruption. La corruption est l'un des principes qui sous tendent la dictature. Alors, un dictateur qui denonce la corruption dans un discours se moque du peuple. Il ne faut donc pas dire d'un tel discours qu'il est reste celebre.

On peut pardonner leurs crimes, Mais il est hors de question de les voir comme 'un devoir etre', c'est a dire, un exemple. Ils sont le peril.


RECOMMANDÉS
Togo - La police arrête 3 repris de justice pour vol à Lomé
1.  Togo - La police arrête 3 repris de justice pour vol à Lomé

2.  Togo - Révolution togolaise / le tour de garde : Le « SPOONGATE » ou le retour vers l...

3.  Togo - Voeux du citoyen Antoine Ati RANDOLPH au peuple togolais pour l'année 2021

4.  Togo - Mme Adjamagbo-Johnson entre pression familiale et engagement politique

5.  Togo - Les activités sportives vont reprendre




Restez connectés sur iciLome iciLome sur Youtube
Google plus
iciLome sur Facebook.com
RSS iciLome.com

HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2021 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média