Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 12:28:28 AM Samedi, 22 Septembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Actualités  Togo par date  Togo par catégorie  Afrique par date  Afrique par catégorie

COMMUNIQUE DU MPL-ABLODEVIWO sur la CEDEAO et la déclaration du Président Macron sur le statu quo au Togo Lomé, le 9 juillet 2018



  [7/10/2018 1:12:40 AM]  | Kiosque |iciLome | Lu :2197 fois | 8 Commentaires
 

Togo  - Le 2 juillet dernier, le MPL-ABLODEVIWO a saisi plusieurs dirigeants de la CEDEAO en charge des solutions de sortie de crise au Togo à travers une « lettre ouverte du MPL-ABLODEVIWO sur la crise togolaise », transmise à ses destinataires par le représentant de la CEDEAO au Togo et rendue publique dans la presse togolaise.



Cette « lettre ouverte » a commencé par justifier pourquoi la crise politique actuelle est plus politique, économique et morale que juridique et constitutionnelle, et pourquoi sa résolution pacifique et durable a besoin de gestes politiques et moraux forts posés par les responsables du régime héréditaire qui dirigent le Togo depuis plus de 51 ans, depuis donc plus longtemps que la « tutelle coloniale » de 40 ans sur le Togo « français », avec un bilan économique et social alarmant. La « lettre ouverte » rappelle ensuite l’ardente aspiration du peuple souverain togolais, « seul détenteur de la souveraineté populaire », conformément à l’article 64 de la Constitution togolaise, à « l’alternance politique pacifique en 2020 », conformément au vibrant plaidoyer cité de la CVJR en faveur d’un consensus national sur l’alternance politique pacifique. Après avoir démontré et déploré l’ambigüité, la partialité et la contradiction du communiqué du 27 juin 2018 de la CEDEAO sur la crise togolaise, les ABLODVIWO invitent dans cette lettre les dirigeants de la CEDEAO à « rectifier le tir » à l’occasion de l’annonce de leurs décisions sur la sortie de la crise togolaise au prochain sommet de la CEDEAO à Lomé fin juillet, en tenant compte des propositions de sortie de crise du MPL-ABLODEVIWO, se résumant en trois points : 1) un geste politique fort de la part du Chef de l’Etat togolais annonçant son renoncement libre à briguer un quatrième mandat, conformément à sa propre déclaration sur la radio nationale allemande en juin 2016 : « pour que la démocratie progresse en Afrique, il faut nécessairement limiter les mandats à deux ou à trois » ; 2) l’engagement de la coalition de l’opposition togolaises à laisser le Chef de l’Etat terminer son troisième mandat, à faire voter un loi sur le statut des anciens chefs de l’Etat togolais leur garantissant l’immunité judiciaire et un niveau de vie conforme à leurs fonctions présidentielles passées comme en Namibie ; 3) la mise en place immédiate d’un gouvernement de transition dirigé par un premier ministre issu de cette coalition, et chargé d’organiser les prochaines élections locales, législatives et présidentielles d’une manière transparente et fiable.

A la lumière de sa « lettre ouverte », le MPL-ABLODEVIWO interprète donc la déclaration de Président français Emmanuel Macron dans son interview avec le journaliste français Christophe Boisbouvier au Nigéria le 4 juillet 2018, diffusée sur RFI le lendemain, affirmant que « le statu quo n’est pas possible pour le Togo », non seulement comme la nécessité d’opérer enfin les réformes constitutionnelles et institutionnelles ayant fait le consensus national de l’APG et de la CVJR depuis bientôt 12 ans, comme l’a déclarée la porte parole de la Coalition de l’opposition togolaise le 6 juillet 2012, mais aussi comme la nécessité de mettre enfin une fin au « statu quo » du régime héréditaire cinquantenaire togolais qui règne sur le Togo depuis plus longtemps que la « tutelle coloniale » quarantenaire française, avec un bilan économique et social de plus en plus insupportable pour le « peuple souverain et martyr togolais ».

.
Commentaires


 8   abawe | 7/10/2018 12:13:09 PM
Un terroriste on le liquide........


Faure tu es Faure deeeeeee !!!!!!




Tchoco tchoco les élections auront lieu et nous allons vous démontrer notre détermination à VOTER Faure.
 

 7   Avouantheboss | 7/10/2018 9:58:01 AM

Comment comprendre la politique Brownienne de l'opposition Togolaise ?

L'opposition Togolaise regroupée au sein de la Coalition C14 a trouvé un autre crédo à son pseudo soulèvement : Un Gouvernement d'Union Nationale de Transition (GUNT). Il y a onze mois, la même C14 ne veut même pas discuter avec le Pouvoir en place. La C14 demandait l'ultimatum au Pouvoir de se retirer, purement et simplement.

Un mouvement brownien, ou processus de Wiener, est une description mathématique du mouvement aléatoire d'une ''grosse'' particule immergée dans un fluide et qui n'est soumise à aucune autre interaction que des chocs avec les ''petites'' molécules du fluide environnant.

Sur France Inter le samedi 07 juillet 2018, Nicole El Karoui, professeur émérite en mathématiques appliquées à l'Université Sorbonne-Université, expliquait la théorie du Mouvement Brownien, par la trajectoire d'un ivrogne en déplacement. Sans hésiter, j'ai pensé à Pascal Kossivi ADJAMAGBO, pas pour sa démarche physique, mais pour sa démarche intellectuelle du moment !

Hier, Pascal Kossivi ADJAMAGBO trouva pour solution miracle à la crise Togolaise : ''la mise en place immédiate d'un Gouvernement de transition dirigé par un Premier Ministre issu de cette coalition, et chargé d'organiser les prochaines élections locales, législatives et présidentielles d'une manière transparente et fiable''.

Avant-hier, c'est Nathaniel OLYMPIO qui abusa du mot transition en ces termes : ''... Je pense que personne au Togo, que ce soit le peuple togolais lui-même, que ce soit la Coalition ou la Diaspora, la Société Civile, personne ne conçoit qu'il puisse avoir des réformes qui ne soient opérées dans le cadre d'une Transition politique. Mais ce qui est important pour ma part, c'est de rester ensemble dans la Coalition, c'est de se battre ensemble pour obtenir cette Transition. Il faut donc que nous ayons obtenu le principe de la Transition,... Mais pour nous, c'est d'abord d'arriver à obtenir cette indispensable période de Transition...''

Pour une fois, je trouve le fou de Kparatao beaucoup plus lucide que les autres amis co-pensionnaires. Dès le début, Tikpi ATCHADAM a eu le mérite d'être hostile à l'idée de GUNT. En effet, quelle est la marge de manœuvre d'un Gouvernement d'Union Nationale de Transition, dirigé par un membre de la C14, présidé par le Président actuel Faure, sous le contrôle d'une Assemblée Nationale très dominée par le parti UNIR ! Comment ce GUNT peut-il réussir les réformes, sans être majoritaire à l'Assemblée Nationale ! Dans cette crise, un GUNT au Togo, serait tout simplement la pire des solutions, une perte de temps et d'énergie. Il faut trancher le problème maintenant, avec courage et détermination, quels que soient les éventuels désagréments que cela pourrait causer aux politiciens radicaux ! Nous n'allons pas continuellement nous livrer à la procrastination. N'avons-nous jamais appris cette leçon de la vie, '' Qui remet toujours à demain trouvera malheur en chemin'' !!!

En dix petits mois seulement, l'opposition Togolaise de la C14 est passée du coup d'Etat violent avec des égorgements massifs, à un souhait humiliant et quémandeur de Transition pacifique. Nous à UNIR, nous n'arrivons plus à suivre la politique erratique de cette opposition instable. Oui, se dit d'un mouvement erratique, ce qui est instable, ne manifeste aucune tendance cohérente, intermittent et irrégulier. L'opposition Togolaise manque cruellement de stratégie.

Je veux me rendre utile à cette opposition de fous. Chers fous du Togo au sein de la C14, je vous invite à la lecture sur ''Les Techniques de Négociation''. Avant de vous lancer dans une négociation ou dans un coup d'Etat, ayez l'intelligence de définir d'abord votre ''Zone de Négociation''. Au-delà de cette zone, la négociation ou le coup d'Etat n'est tout simplement pas possible. Il est évident que si vous partiez de l'exigence de faire démissionner le Chef de l'Etat Faure, au ''quémandement'' d'un poste de Premier Ministre, les gens ne vous prendront pas au sérieux. Et c'est ce qui risque fortement de vous arriver le 31 juillet 2018.

En effet, le 31 juillet 2018, tous les Chefs d'Etat de la CEDEAO seront en sommet au Togo. Par le truchement de ce sommet, une Feuille de Route sera donnée aux protagonistes afin de sortir le Togo de cette crise qui n'a que trop durée. Il faut être complètement fou pour croire que la CEDEAO va imposer un GUNT, comme solution à la crise Togolaise. D'ailleurs, la première mouture de cette Feuille de Route n'a-t-elle pas déjà été annoncée : ''... étant entendu qu'il est souhaitable que ces élections se tiennent avant fin novembre 2018'' !

Et à Alpha CONDE d'enfoncer le clou en déclarant : ''Nous ne devons pas être un syndicat de Chefs d'Etat complaisants''. Pourquoi cette précision ? Tout simplement parce que, ce qui est dans les tuyaux et qui va sortir le 31 juillet 2018, est largement en faveur méritée et sans complaisance, au Chef de l'Etat Faure GNASSINGBE !

Comme un malheur n'arrive jamais seul, c'est à Lomé que l'annonce de la feuille de Route sera faite, en présence des Chefs d'Etat de la CEDEAO. Si l'opposition C14 organise des troubles violentes à l'annonce de la Feuille de Route, le Gouvernent prendra à témoin les Chefs de l'Etat présents dans la capitale. Alors, je peux citer le Gal YARK : ''La loi va s'imposer. [...] s'ils s'entêtent, ce n'est pas à l'autorité de reculer. Nous savons ce qu'ils ont en tête, mais ça ne passera pas dans ce pays. Adviendra que pourra.''

Est-il encore utile de préciser que la Terre toute entière, ne peut céder aux caprices des 14 partis radicaux du Togo !!! Il est temps d'agir !!!!
 

 6   Gb | 7/10/2018 7:10:56 AM
Statu quo,les mal intentionnés n veulent pa b1 expliquer les 2 petits mot ,il n y a pa eu d l alternance depuis 50 ans et il y a régulièrement des élections au Togo,entre les 2 situation ,à qui on doit attribuer l statu quo
 

 5   abawe | 7/10/2018 7:06:49 AM
  Réponse à 4-abawe
 
Faure devient une énorme épine dans les chausseurs de la c14.........

Faure tu es faure ddededeeee!!




Tchoco tchoco les élections auront lieu et nous allons vous démontrer notre détermination à soutenir Faure.
 

 4   abawe | 7/10/2018 7:03:33 AM
Faure devient une énorme épine dans les chausseurs de la c14.........

Faure tu es faure ddeedeeeee!!





Tchoco tchoco les élections auront lieu et nous allons vous démontrer notre détermination à soutenir Faure.
 

 3   Ridicules | 7/10/2018 5:42:50 AM
Dès vrais Ridicules Rigolos de tous les temps !

Comment un pays peut avancer en Démocratie avec des Raisonnements comme ça ?

Vous êtes vraiment des psychopathes et apprentis Démocrates qui n'assimullent Rien depuis 1990 .

Des vais Danger de la République Togolaise .

Qui vous laissera faire au juste ??

Poffffffff ???

 

 2   Ridicules | 7/10/2018 5:38:24 AM
Dès vrais Ridicules Rigolos de tous les temps !

Comment un pays peux avancer en Démocratie avec des Raisonnements ça ?

Vous êtes vraiment psychopathes et apprentis Démocrates qui n'assimullent Rien depuis 1990 .

Dès vais Danger de la République Togolaise .

Qui vous laissera faire au juste ??

Poffffffff ???

 

 1   Zogbea | 7/10/2018 2:22:08 AM
Dès sortie rien que pour se faire remarquer sinon ce n est pas les propositions qui manquent
 


Articles les plus commentés
1. Comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO : Les discussions reprennent dimanche prochain à Lomé  

2. Dr Georges William Kouessan: « Nous ne sommes pas d’accord avec la manière dont la CENI est en train de fonctionner »  

3. Me Zeus Ajavon : « L'opposition togolaise est désarmée »  

4. Nicodème HABIA: « Je voudrais faire cet acte pour interpeller le président Nana Akufo ADDO »  

5. Le PNP ne participera pas aux meetings de la Coalition des 14  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .