Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:49:23 AM Jeudi, 24 Janvier 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Actualités  Togo par date  Togo par catégorie  Afrique par date  Afrique par catégorie

Revue de presse du lundi 17 décembre 2018



  [12/17/2018 1:26:27 PM]  | Kiosque |iciLome | Lu :2018 fois | 1 Commentaires
 

Togo  - A 3 jours des législatives du 20 décembre prochain, lesquelles élections qualifiées de tous les risques par le peuple togolais, notamment la principale coalition de l’opposition (C14), la société civile entre autres ; la presse dans sa majorité se demande de quoi demain sera fait.




« 20 décembre 2018 : Jour « J » moins 3 avant le scrutin de tous les dangers. Rappel des anciens combattants pour la guerre contre le peuple. Une délégation de religieux reçue samedi à Accra », écrit le quotidien LIBERTE ce lundi.

« Le pouvoir tient absolument à tenir les élections législatives ce 20 décembre et rien ne s’aurait l’en empêcher. Gilbert Bawara l’a d’ailleurs suffisamment annoncé, le scrutin ne sera pas reporté, avec une dose de cynisme », précise le journal.

Dans la crise politique connue depuis août 2017, souligne LIBERTE, les anciens combattants ont été rappelés pour des besoins de répression. Et d’ajouter : « Dans le cadre de la tenue du scrutin ce jeudi 20 décembre, il est encore battu le rappel de ces anciens militaires, notamment ceux allés en retraite entre 2010 et 2018 ».

« Les signaux ne sont pas bons. C’est dans le sens d’éviter le pire que les confessions religieuses ont multiplié les appels au report du scrutin. Les leaders religieux se sont donné la peine de se rendre ce samedi à Accra pour interpeller de vive voix le Facilitateur ghanéen Nana Akufo-Addo », affiche le confrère dans ses colonnes.

Autres sujets à découvrir à la Une du quotidien LIBERTE : « Amnesty International confirme : « La vidéo de l’enfant est authentique » ; « L’appel du Prof Wolou aux sous-officiers, soldats, gendarmes et policiers togolais », etc.

Pour sa part, le bihebdomadaire LE CORRECTEUR dans sa parution N°852 de ce lundi 17 décembre 2018 écrit : « Le Togo dans le grand brouillard : Plusieurs confessions religieuses et la C14 à Accra. Mgr Barrigah « La flamme de l’espérance risque de s’éteindre ». Père Pierre Affognon : « On ne peut pas prendre en otage un peuple dans le désir de rester permanemment au pouvoir » ».

« Le Togo vit une fin d’année plus douloureuse et plus incertaine. En plus de la précarité habituelle se sont ajoutées la crise politique et l’obsession du pouvoir d’organiser les élections législatives du 20 décembre prochain », écrit le bihebdomadaire.

« Quel Togo avec ce scrutin unilatéral et pour lequel au moins quatre Togolais ont déjà perdu la vie » ? S’interroge le journal. Sans fausse modestie, renchérit le journal, c’est le grand brouillard.

Le rappel des anciens combattants à rejoindre leur différente caserne n’a pas échappé aux regards correcteurs du confrère. En effet, LE CORRECTEUR écrit : « Contraste/Pour un scrutin d’exacerbation de la crise : Kadangha appelle des militaires retraités en renfort ».

« En effet, le rappel des retraités intervient en période de guerre ou d’attaques extérieures pour faire face à l’ennemi », rappelle le journal avant de préciser qu’« en ce moment, le pays n’est pas en guerre. Le pays est en crise politique interne face à l’organisation unilatérale des élections législatives ».

Edem A.




.
Commentaires


 1   Koffi le saint | 12/17/2018 2:09:27 PM
Mes observations sur la crise togolaise :
1 Faure est arrivé au pouvoir à la suit d'un coup d'état et dans un bain de sang
2 Il veut se maintenir au pouvoir à vie et se faire remplacer par un de ses fils ou frères
3 Donc les togolais ne peuvent pas faire l'alternance ni par le dialogue, ni par les élections parents.
4 La CEDEAO et/ou la communauté internationale ne peuvent pas agir de façon fragrante à l'encontre de Faure ou le lâcher, syndicalisme oblige
5 Telle que l'armée est formatée et telle que la hiérarchie militaire est taillée sur mesure, il est difficile de prétendre que cette armée est républicaine ou non ; alors qu'en réalité l'armée est républicaine. Seulement que les manifestations émiettées ne peuvent pas permettre à l'armée de prendre position en faveur du peuple dont elle est issue. La basse classe majoritaire de l'armée est consciente que c'est grâce à la lute démocratique ses conditions se sont largement améliorées.
Mon mot d'ordre : Finie les plaidoyeries, reconcentrons nous sur nous-mêmes
La balle est dans le camp du peuple togolais seul. Nous sommes arrivés à un point de non retour. Le bout du tunnel est à un bout de doigt. Un seul jour de MOBILISATION POPULAIRE SUR TOUTE L'ÉTENDUE DU TERRITOIRE DANS LES VILLES ET CAMPAGNES suffit pour obtenir au plus tard le 20 décembre 2018, ce que nous n'avons pas pu obtenir en 28 ans. Et les mêmes CEDEAO et communauté internationale viendront nous féliciter
La lutte populaire est invincible ; vaincrons et vivons dans la dignité !
 


Articles les plus commentés
1. Et le président de l’Assemblée nationale est…  

2. Brigitte Adjamagbo-Johnson: 'Peuple togolais, la victoire est à nous'  

3. Jean-Pierre Fabre : « La mobilisation doit reprendre de plus belle »  

4. Jean-Pierre Fabre appelle le peuple togolais à se lever ce samedi  

5. Fulbert Attisso : « La Coalition des 14 doit adopter la stratégie de la pyramide inversée »  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .