Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:49:19 AM Jeudi, 24 Janvier 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Actualités  Togo par date  Togo par catégorie  Afrique par date  Afrique par catégorie

Un manifeste pour la fin de la dictature au Togo



  [1/11/2019 8:19:05 AM]  | Kiosque |- | Lu :2736 fois | 9 Commentaires
 

Togo  - Ceci vient de la Diaspora togolaise en Belgique. Lisez plutôt !




MANIFESTE POUR L’ABOLITION DES DICTATURES ET DU NEO-COLONIALISME EN AFRIQUE : LE CAS DU TOGO

Le refus par le parti politique RPT-UNIR de faire les réformes démocratiques et la cooptation des députés illégitimes (dont deux demi-frères de l’actuel président-dictateur, Faure Gnassingbé) à l'Assemblée nationale issue de la parodie électorale jouée le 20 décembre 2018 confirment le plan macabre de la famille Gnassingbé de pérenniser la confiscation illégale du pouvoir politique (et des ressources publiques) contre la volonté d’une écrasante majorité du peuple togolais confiné dans une misère insoutenable.

Pour contrer cette confiscation clanique du bien public au Togo, la lutte de libération nationale (réactivée le 19 août 2017) est appelée à gagner en ampleur et en efficacité.

À l'instar des forces démocratiques sur le territoire national, la diaspora togolaise se doit de faire son propre bilan et son autocritique afin d’améliorer l’impact de sa contribution.

Le succès de la résistance populaire engagée contre la dictature au Togo nécessite un soutien massif et multiforme de notre diaspora en faveur des partis politiques d’opposition démocratique et, plus qu'auparavant, au profit des organisations de la société civile acquises à l'alternance politique pacifique au Togo.

Ce soutien accru de la diaspora pourrait utilement s’appuyer sur les 3 piliers suivants :

1. Une campagne médiatique accrue pour informer, dénoncer et condamner les crimes politiques et économiques qui forcent la jeunesse togolaise (et africaine en général) à prendre les sentiers tortueux et périlleux de l'exil.

Les médias de nos pays d’accueil doivent aider à faire comprendre à leurs opinions publiques que la cause première de la migration illégale (que cherchent inlassablement mais sans succès à combattre plusieurs pays occidentaux) se trouve dans le maintien des dictatures à la tête de nombreux pays d'Afrique par la force des armes (importées de l’occident) au détriment des investissements utiles dans la santé et l’éducation de qualité des populations d’Afrique.

Le combat véritable contre la migration illégale passera inéluctablement par la fin des soutiens (politiques, économiques et militaires) apportés par certains décideurs des pays occidentaux aux dictatures militaires qui sévissent au Togo et dans d’autres pays d’Afrique tels que le Cameroun, la Centrafrique, le Congo Brazzaville, la Côte d’Ivoire, le Djibouti, le Gabon, la Gambie, la Guinée, le Mali, le Niger, la RDC, le Tchad, etc.

2. La Fédération de nos forces et énergies à l'échelle de nos pays d'accueil et au niveau continental et mondial.

Les représentant(e)s reconnu(e)s (sur la base de critères objectifs et démocratiques) des organisations de la diaspora togolaise gagneraient ainsi en légitimité et en efficacité dans l'indispensable travail de défense et de promotion de l'Etat de droit et de la bonne gouvernance (politique, économique et sociale) dont manque cruellement le Togo.

Le soutien aux organisations et fédérations de la diaspora par des femmes et hommes de bonne volonté, des citoyens ordinaires (épris de paix et de justice, de liberté et de fraternité) en Belgique et dans les pays occidentaux devrait permettre de gagner le combat contre le désespoir et la misère qui contraignent les migrants togolais ou africains à aller rechercher protection et asile loin de leurs terres natales.

3. La solidarité panafricaine doit permettre de décloisonner la lutte de libération du continent africain des griffes de notre adversaire commun : le capitalisme sauvage et le néo-colonialisme au service des intérêts égoïstes des dictateurs africains et de certains décideurs occidentaux sans scrupules.

En effet, comment comprendre ou admettre que des décideurs (politiques et économiques) de certaines « grandes démocraties occidentales » choisissent - à l'insu de leurs opinions publiques nationales - d'imposer à des centaines de millions de populations d’Afrique des dictatures afin de garantir leurs enrichissements personnels, illicites et mafieux ?

Pour dissimuler leurs forfaitures, ces décideurs occidentaux sans scrupules présentent à leurs opinions nationales l'Afrique comme étant un continent pauvre et damné alors même que le continent regorge de valeureuses ressources humaines (jeunesse dynamique) et de précieuses richesses naturelles (soleil, forêts, or, diamant, uranium, gaz, pétrole, coltan, cobalt, etc.) qui sont exploitées et pillées avec la complicité des dictatures sanguinaires.

Gilets jaunes et les migrants africains : Même combat contre le capitalisme sauvage, le néo-colonialisme et la dictature !

En conclusion, l’Afrique n'a pas besoin d'aumône des pays occidentaux mais plutôt de la fin de l'hypocrisie internationale qui consiste à fermer les yeux sur les crimes (politiques et économiques) et les mécanismes bien connus d’accaparement et de pillage des richesses (humaines et naturelles) dont regorge le continent africain au profit de l'opulence et du gaspillage adoptés comme mode de vie par une minorité croissante dans les pays occidentaux.

C'est à ce travail d'utilité publique que les diasporas togolaises et africaines ainsi que les ordinaires citoyens occidentaux devraient s'atteler dans un esprit d'ouverture intellectuelle mais de rupture avec la nonchalance et l’indifférence coupables, l’isolement et l’hypocrisie suicidaires.

Diaspora togolaise et des autres pays d’Afrique, citoyens des pays occidentaux et citoyens du monde épris d'égalité, de fraternité et d'humanité,

Venons apporter notre juste contribution à la lutte de libération du Togo et du continent africain des mains assassines de la dictature, du néo-colonialisme et du capitalisme sauvage imposés (de force) par des minorités pilleuses en Afrique, en Occident et dans le monde.


Bruxelles, le 10 janvier 2019
DTB (Diaspora Togolaise de Belgique)

.
Commenter cet article
Répondre à intervenant :
Référence : http://
Nom / Pseudo *
Veuillez saisir le numéro de controle ci-dessous dans l'espace texte à droite  
Controle:
     
* : Champs obligatoires
(Cliquez une seule fois!)

Vous n'écrirez pas des propos grossiers ou vulgaires ! des propos relevant de la diffamation et de l'injure, ceux incitant les mineurs à commettre des actes illicites ou dangereux. Les messages non conformes seront purement supprimés.
Commentaires


 9   kodjo | 1/11/2019 10:52:26 PM
  Réponse à 6-mon pays
 
sil vous plait de l'argents j'amais n'achétera point une vie humains
 

 8   Fatigant | 1/11/2019 3:09:04 PM
  Réponse à 7-KI TROMPKI ?
 
tu n' aurais pas du lui répondre à ce petit rigolo ! Je ne sais pas pour qui, il se prend
 

 7   KI TROMPKI ? | 1/11/2019 3:06:54 PM
  Réponse à 4-justice
 
as-tu déjà entendu parler de liberté d' expression ?
 

 6   mon pays | 1/11/2019 2:01:45 PM
Mettez au moins sous la photo ( archives )
 

 5   Rosalie A Abbey | 1/11/2019 1:09:18 PM
Les Africains, les Togolais en l'occurrence, doivent nommer afin de pouvoir en guerir les maux qui rongent leur continent et leur pays. C'est en effet le capitalisme sauvage, c'est le Neocolonialisme, mais je n'assimilerais pas le combat auquel font face les Africains, particulierement ceux des pays anciennement colonises par la France a la dispute qu'ont, en France, les "Gilets jaunes" avec leur gouvernement, si on me demandait mon avis. Car le risque, alors, est grand de noyer un probleme existentiel, celui des Togolais, dans des revendications qui a mon avis sont moins importantes de mal-vivre qui est celui des "Gilets jaunes". Certes, un systeme economique predatoire, accordant la priorite au profit plutot qu'a sa population, porte en lui le risque de devorer ses propres ressortissants, comme cela semble etre aujourd'hui le cas dans les pays occidentaux qui expliquerait le mouvement des "Gilets jaunes". Je pourrais en dire plus sur les differences de nature qui separent ce mouvement du combat des Africains et des Togolais en particulier.
Mais ce mouvement est a separer du combat existentiel qu'impose l'Occident aux Africains: les chasser de leur continent, par le biais de dictatures qu'il y a installe (es?) afin de mieux s'accaparer des "richesses" du sol et du sous-sol africains. Et les Africains, de nouveau, sont appeles a se fondre dans la "Diaspora" nee des Traites Negrieres. Raison pour laquelle, l'on nous voit en grand nombre en Occident et effet de mode aidant, dans les Emirats Arabes, en Chine, en Inde. Le cas togolais est un cas d'ecole qui montre que l'Occident n'a pas renonce a son projet d'asservissement de l'Afrique. C'est aux Africains de montrer qu'ils sont, eux-aussi, des hommes et qu'en tant que tels, ils ne sauraient etre reduits a l'asservissement.
Depuis le 20 decembre, apres la derniere mascarade du regime togolais, j'ai pu lire sur ce site, sous la plume de thuriferaires? (soutiens) du regime Gnassingbe Eyadema que toute "la Communaute internationale" apportait son soutien au regime et a sa derniere mascarade electorale; d'autant plus que la CEDEAO y avait appose son estampille; que sans les "Blancs", il n'y aurait pas de progres en Afrique; qu'il fallait accepter ce qui etait decide par plus fort que les Togolais au nom de la "realpolitik". Ces interventions commencent a devoiler le mode de raisonnement des dirigeants togolais et expliquent le soutien que leur apportent les pays occidentaux: les dirigeants togolais (et la CEDEAO) ont accepte, au nom des Africains de la region et des Togolais, le principe de leur inferiorite par rapport a l'homme blanc. Il y a donc un accord entre les pays occidentaux et ces Africains qui valident les theses occidentales de la superiorite raciale: vous acceptez notre superiorite raciale et vous nous laissez piller vos "ressources". En contrepartie nous vous soutenons dans votre desir de patrimonalisation ? du pouvoir politique, vous faisons une ristourne sur le pillage de vos ressources. C'est le schema qui se deroule sous nos yeux au Togo. Chaque homme, chaque femme, en Afrique, dans la Diaspora a le devoir de se lever et de dire "NON!" a ce schema.
Il est bien que cette declaration l'ait compris. Le defi occidental aux Africains est existentiel: vivre sur la terre de ses aieux, y vivre en tant qu'etres humains; ou abandonner sa terre natale et se retrouver a la merci des autres. E. Macron n'en est pas la; du moins pas encore, avec les "Gilets jaunes". Il nous faut agir par tous les moyens imaginables.
 

 4   justice | 1/11/2019 12:24:28 PM
c est le nombre de drapeau togolais qui compte pour toi????????
 

 3   KI TROMPKI ? | 1/11/2019 12:17:27 PM
il y a très peu de drapeaux togolais sur l' image
 

 2   GRANDE GUEULE | 1/11/2019 11:28:23 AM
intransigeante


..
à Konakry cette attitude d' intransigeance a sombré la C14-n á jamais dans le gouffre !
 

 1   Asmé Bol | 1/11/2019 9:23:53 AM
Je viens de lire avec intéret le manifeste pour le Togo de la diaspora de la Belgique. Je pense que toute la diaspora doit être intransigeante par rapport à son droit qu'elle réclame de participer à toutes les élections au Togo. A ce sujet, je fais une proposition qui consiste en un point: étant donné notre appui financier à l'économie nationale qui apporte de l'oxygène au système, nous pouvons tout simplement suspendre pour un délai de trois mois, reconductible,l'envoi de western union, money gram et autres au pays. Je sais , cela créerait des difficultés à l'état(c'est le but) et à nos frères et soeurs, à nos pères et mères, à nos amis, bref à la population qui se rebellerait.Ainsi le peuple exigérait davantage l'adoption rapide de cette réforme en sortant plus lors des manifestations appelées pour plus de droits, de démocratie et bonne gouvernance. C'est une mesure qui me paraît très efficace pour mobiliser tout le monde sur notre droit à être togolais même si nous sommes à l'extérieur pour des différentes raisons qui appartiennent à chacun de nous. Evidemment il n'est pas là question de plonger plus les gens dans la misère mais bien le contraire! Il s'agit de préparer leur sortie rapide de celle-ci; en fait casser l'oeuf pour faire une omelette!
 


Articles les plus commentés
1. Et le président de l’Assemblée nationale est…  

2. Brigitte Adjamagbo-Johnson: 'Peuple togolais, la victoire est à nous'  

3. Jean-Pierre Fabre : « La mobilisation doit reprendre de plus belle »  

4. Jean-Pierre Fabre appelle le peuple togolais à se lever ce samedi  

5. Fulbert Attisso : « La Coalition des 14 doit adopter la stratégie de la pyramide inversée »  

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .