5:57:03 AM Vendredi, 23 Août 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 
Mauritanie : Le Conseil constitutionnel mauritanien désigne Ba Mamadou dit M’baré président de la république


  [4/16/2009]  | Kiosque |APA | Lu :1134 fois | Commenter
 

Le Conseil constitutionnel mauritanien a désigné mercredi le président du Sénat, Ba Mamadou dit M’baré, comme président de la république pour la période allant jusqu’à l’élection présidentielle du 6 juin prochain, a constaté APA.




 La décision a été transmise à M. M’baré par le secrétaire général du Conseil constitutionnel, mercredi soir à Nouakchott, a précisé l’Agence mauritanienne d’information (AMI, officielle).

« J’ai l’honneur de vous transmettre une copie de la décision no 2009/04 en date du 15 avril 2009 prise par le Conseil constitutionnel et relative à votre désignation au poste de président de la république pour gérer les affaires courantes conformément à l’article 40 de la Constitution », stipule le document.

La décision du Conseil constitutionnel est signée par son président, Abdellahi Ould Ely Salem.
Source : APA


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Présidentielles en 2020/ Togo-Guinée-Côte d’Ivoire : Trois pays à risques La période 2020-2021 verra une concentration d’élections présidentielles en Afrique de l’Ouest. Une demi-douzaine de pays seront concernés par ces scrutins, notamment le Ghana, le Burkina Faso, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin et le Niger. En Afrique et beaucoup plus dans la zone francophone, les échéances électorales, surtout présidentielles sont des périodes d’incertitudes. Des moments à risques liés généralement à des fraudes qui font craindre des troubles politiques. L’analyse que nous nous proposons de faire tournera autour de trois cas, particulièrement le Togo, la Guinée et la Côte d’Ivoire, des pays où les populations seront appelées à choisir de nouveaux chefs d’Etat en 2020.  [ 8/22/2019 ]
Elections locales : Les UST dressent un bilan négatif du processus Les élections municipales organisées le 30 juin et les partielles le 15 août derniers sur toute l’étendue du territoire national n’ont pas été crédibles et transparentes. Du moins, c'est ce qu'indiquent les responsables des Universités Sociales du Togo (UST). Devant la presse mardi à Lomé, ils ont relevé de nombreuses irrégularités ayant émaillé le processus électoral qui a abouti aux municipales. [ 8/21/2019 ]
Renforcement des capacités des Forces de sécurité: le Général Salif Traoré inaugure un nouveau Centre de secours à Niamana et un Peloton permanent de la Garde nationale à Kati C’est au pas de charge et sous une pluie battante, que le Ministre de la sécurité et de la Protection civile, le Général de Division Salif Traoré, a coupé le ruban symbolique du Centre de Secours des sapeurs-pompiers de Niamana sur le site des logements sociaux. Une véritable bouffée d’oxygène pour les populations. [ 8/21/2019 ]
Elections locales partielles : Les résultats provisoires donnent la majorité des sièges au parti UNIR La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé mardi les résultats provisoires des élections municipales partielles dans les 5 communes restantes. Sans surprise, le partir au pouvoir est crédité de 42 sièges sur 63.  [ 8/21/2019 ]
Habia plutôt "content" de l'adoption de la 'loi Boukpessi' Après quelques mois passé aux Etats Unis pour des raisons de santé, Nicodème Habia, président du parti Les Démocrates, est de retour au bercail. [ 8/20/2019 ]
Acharnement du régime contre le PNP : Prof Apedo-Amah dénonce l'immobilisme des autres partis de l'opposition Depuis quelques mois, les activités du Parti national panafricain (PNP) sont systématiquement réprimées par les forces de l'ordre et des militaires. La dernière en date est la réunion hebdomadaire de ce parti empêchée samedi 17 août 2019 dans la partie septentrionale du pays. Cette situation fait réfléchir des observateurs qui s'interrogent sur cet acharnement du régime en place contre le parti de Tikpi Atchadam. Voici une réaction du Prof Ayayi Togoata APEDO-AMAH. [ 8/20/2019 ]
Les acquis du 19 août 2017, selon Prof Kuakuvi Magloire Hier lundi 19 août 2019, tout le peuple togolais s’est encore souvenu de la grande manifestation synchronisée du Parti National Panafricain (PNP) contre le régime cinquantenaire de Faure Gnassingbé. C'était un soulèvement populaire tant à Lomé que dans les grandes villes du pays et dans la diaspora. [ 8/20/2019 ]
Bodjona prend ses distances par rapport à la 'loi Boukpessi' Pendant que certains acteurs politiques et de la société civile dénoncent ouvertement la nouvelle loi liberticide relative aux manifestations pacifiques publiques au Togo, d’autres préfèrent plutôt prendre leur distance. Et c’est le cas de Pascal Bodjona. [ 8/19/2019 ]
J-P Fabre promet « combattre » la loi Boukpessi Les voix s’élèvent toujours contre la nouvelle loi fixant désormais les conditions d’exercice de la liberté de réunion et des manifestations pacifiques publiques au Togo. [ 8/19/2019 ]
Restriction des libertés publiques : Le régime de Faure Gnassingbé dans une panique générale, selon Atchadam Depuis l’exil, le premier responsable du Parti national panafricain (PNP), Tikpi Atchadam s’est prononcé sur la nouvelle loi relative aux libertés de réunions et de manifestations publiques publiques pacifiques sur le territoire togolais. Pour le leader de ce parti de l’opposition, cette loi est contre les manifestations, mais en même temps c'est une bonne nouvelle pour le peuple togolais en lutte. [ 8/19/2019 ]
Autres titres de cette Rubrique
Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média