Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 9:05:53 AM Vendredi, 20 Juillet 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Bawara toujours sans honte


  [7/12/2018 2:05:05 AM]  | Kiosque | Le Correcteur | Lu :4673 fois | 15 Commentaires
 

Togo  - Après dix mois de crise larvée, le Togo polarise le débat à l’international. La semaine dernière a montré que la situation au Togo embarrasse beaucoup d’acteurs de par le monde. Après Alpha Condé, l’un des facilitateurs en début de semaine qui a tenu à répondre sèchement aux « menteurs politiques » que la CEDEAO n’a pas appelé aux élections le 28 novembre au Togo, c’est au tour du Président Emmanuel Macron, 72 heures plus tard d’ajouter que « le statu quo n’est pas possible au Togo ».




De ces sorties surtout celle de la France, des observateurs avisés estiment qu’il y a une évolution de la position de l’ancienne métropole. Comme s’il ne savait que ce sont de ses déclarations malencontreuses que fusent les réactions, Gilbert Badjilembayena Bawara, ministre de la Fonction Publique dit comprendre la sortie de Macron. « Les propos du président Emmanuel Macron reflètent également la position du gouvernement togolais. Le gouvernement et sa majorité ne sont pas disposés à se situer dans une logique de statu quo. Nous avons toujours insisté sur deux exigences.

D’une part un esprit d’ouverture et de recherche du compromis mais en même temps la détermination et l’engagement à aller au bout du processus en veillant à ce que les reformes politiques notamment constitutionnelles puissent être opérées en vue de renforcer la démocratie et faire en sorte que les aspirations du peuple puissent être assurées », a indiqué Bawara.

En quoi la position de Macron reflète-t-elle celle du gouvernement togolais qui a tourné le dos aux réformes depuis 2006 ? Si le Togo s’est embrasé depuis plus de dix mois, c’est bien le statu quo que le pouvoir de Bawara tente d’imposer qui est la cause principale. Mais lorsque des individus sans foi ni loi, au nom de la politique, se contentent de l’alignement des mots sans honte aucune, il y a bien problème.

En principe, après le recadrage de Alpha Condé, Bawara qui se réclame « ami personnel » du chef de l’Etat, devait la boucler au moins cette semaine-là. Mais le voilà encore en premier après Macron dans des interprétations soporifiques qui révèlent malheureusement ses légèretés et absurdités innommables. Si c’est comme cela que se fait la politique partout ailleurs, il y a bien longtemps que les écoles de sciences politiques allaient fermer.

Source : Le Correcteur N. 827 du 09 juillet 2018
Source : | Le Correcteur


Publicité>
Commenter cet article
Répondre à intervenant :
Référence : http://
Nom / Pseudo *
Veuillez saisir le numéro de controle ci-dessous dans l'espace texte à droite  
Controle:
     
* : Champs obligatoires
(Cliquez une seule fois!)


Commentaires


 15   Eddy | 7/12/2018 1:21:30 PM
Le probleme de Bawara, c'est qu'il ne sait pas la boucler.
 

 14   Le Noir | 7/12/2018 11:55:10 AM
Abraham celui qui a créé le Judaîsme des Juifs était marié à une noire nommée Kétura. Ils ont eu six enfants. Ils ont vécu toute leur vie ensemble. C'est écrit dans la Tora et la Bible. Noir Tora Noir Kra Noir Tona Noir Tana Noir Bible. Moïse aussi était marié à une noire. La Tora et la bible ont été falsifiées, ont été blanchies. Abraham est noir. Moïse et Jésus-Christ sont noirs. Jésus-Christ celui qui a créé le Christianisme des Chrétiens est noir.
 

 13   TOI ET MOI | 7/12/2018 11:27:53 AM
Ses dirigeants qui n'ont pour travail que de commenter ce que disent les autres, font la honte de notre pays. C'est cruel.
 

 12   Lukas | 7/12/2018 10:02:22 AM
Les specialistes de vole d'elections veulent la tenue d'elections.Hi hi hi.Cette fois nous tenons vos testicules par des tenailles.Nous sommes eveille's et debout a jamais.
 

 11   chromosome21 | 7/12/2018 9:37:15 AM
  Réponse à 1-législatives 2018
 
et ce qui suit venant de ta famille politique, ce n'est pas honteux?


SCANDALE ET GROSSE AFFAIRE DE L'ÉTAT : LE DUO GNOFAM ET AGBOKPE AUX ANTIPODES DE LA SOTOPLA.
Et si on s'intéressait au choses sérieuses dans l'affaire Sotopla et DTRF?
Pourquoi les pilleurs de l'État sont toujours encouragés ?
Des choses terribles se passent à la direction des transports routiers togolais,mais hélas le Togo comme il va. .....
Tenez- vous bien , Le directeur des transports routiers vole 462 000 000 FCFA, il est interpellé par la police puis libéré sur instruction de son ministre, le tristement célèbre nisao Gnonfam.
Le voleur est sommé de rendre 9 véhicules de marque Duster y compris un véhicule que Agbokpe avait offert a son patron Gnonfam.
Le sieur Agbokpe est toujours à son poste avec la bénédiction de continuer par voler et rendre compte. C'est ainsi que le monsieur a mis sur pied toute une machine pour voler plus de deux millions par jour. Avant les détails voici quelques exemples:
1000 FCFA sur chaque dossier d'immatriculation pour la poche dAgbokpe, payé près de son cousin de UPRAD sis à droite de l'entrée de la direction des transports routiers.
- 4000fcfa pour chaque dossier pour la poche d'Agbokpe payé au niveau de pôle assurance sis dans les locaux de la direction.

- 500 FCFA pour chaque dossier où on parle de timbres que vous n'aurez jamais sur votre dossier.
Nous reviendrons en détail sur des montants que Agbokpe encaisse pour chaque dossier de mutation, de perte de permis ou de carte grise, de la déclaration des admis aux examens de permis de conduire et les différentes sociétés mis en place par Agbokpe avec le patronyme de sa femme et qui opèrent sur les lieux comme sécurité ou entretien.
Avec plus 25O dossiers traités par jour le sieur Agbokpe encaisse frauduleusement plus de 2 000 000 FCFA par jour.
Vive le vol avec impunité au Togo. Et bientôt c'est ce même voleur qui va diriger un comité qui se chargera de la concession entre l'État et Sotopla.
Voilà comment on aime le Togo.
Nous y reviendrons sur ce dossier asphyxiant.
Gauthier MAROUANE.
 

 10   papa | 7/12/2018 9:09:37 AM
Les propos de Mr BAWARA sont clairs et sans équivoques....je sais pas ce soit disant coorecteur(qui corrige quoi on ne sait) tente de nous faire croire.trop tard nous sommes plus intelligents que ça, petit journaleux
 

 9   TOGOLAIS | 7/12/2018 9:03:32 AM
Ce journaliste est un manipulateur ou la limité, il doit demander qu'on lui explique en français facil ce que Alpha Condé a dit. Cela n'a rien de rejouissant pour l'opposition, au contraire. Condé donc la facilitation dit ceci: je n'ai pas IMPOSé des élections en novembre au Togo, mais j'ai INDIQUé que Novembre est bien indiqué pour les élection...

MACRON lui dit que le statu quo n'est plus acceptable, donc il faut qu'on avance SELON LES LOIS DU TOGO comme il a eu à le dire à 2 reprises déjà et dit et redit par son Ambassadeur au Togo de même que ceux de l' Allemagne, des USA, de la Francophonie, le Système des Nation Unie... Donc vous voyez, mes RIEN de nouveau sous le soleil...vous faites pitité, cessez de vous amnipuler vous mêmes... Faure est déjà candidat pour 2020.
 

 8   Lanterne eclairée | 7/12/2018 7:40:24 AM
  Réponse à 4-SIOUCOPE
 
Me voyez vous pas que c'est la France qui depend de l'Afrique? Meme leur equipe nationale de foot. Au lieu que nous africains devons bomber le torse et amener la France a nous faire les courbettes mais non, on prefers que FAURE fasse les courbetes a MACRON. Africain où est ta dignité?
 

 7   Walou | 7/12/2018 7:33:57 AM
Es-ce que c'est Emanuel MACRON qui décide pour le peuple togolais !!

Comme le disait Mme Adjamagbo Brigitte,<< ce que le président Français Emanuel MACRON dit dans ces interview n'engage que lui >>

Quand ces propos à obscurs, vous arrangent il devient votre Sauveur, et quand c'est le contraire, ce qu'il dit n'engage que lui !!

Chuaaaan !!

Dieu n'est pas CON !!


 

 6   Underground | 7/12/2018 7:31:35 AM
Mr cher EBIZOVO, vous nous trouverez sur votre route avant d'atteindre Bawara. Banded d'idiots. Allez actuellement a Kara voir de vrais garçons sans parler de Sioux a doufelgou. Banded de caffards.
 

 5   Canon | 7/12/2018 7:24:03 AM
Finalement icilomé.com là c'est quoi? Vraiment du torchon!
 

 4   SIOUCOPE | 7/12/2018 6:34:17 AM
  Réponse à 1-législatives 2018
 

Toi tais toi.
Ton Bawara est perdu. Il se ridiculise à chacune de ses sorties médiatiques. Il ne connait qu'un mot, mentir pour plair à Faure. Toutes vos acrobaties de désinformation et d'interprétation de mauvaise foi de propos des hommes politiques qui fustigent votre politique dictariale depuis 1992 on les connait bien. Vous n'évoluez pas chez vous au rpt/unir et vos méthodes de ripostes obselètes restes les même du père au fils. Mais cette fois ci c'est un Macron bien débout et bien déterminé qui ne veut même pas voir Faure Gnassingbé. Tu comprends ça ? Quand certains dictateurs du continent comme Idrisse Déby du Tchad sont respectés et invités par Macron alors que votre champion peine depuis pour une simple visite ne serait ce que faire un l'état des lieux actuel de fameuse fortune héritée de son père géniteur en france. Ton champion a tout fait pour se rapprocher du petit, de Ouattara à Macky Sall, via le premier ministre Israélien et le président Egyptien pour une visite en France sous Macron voire une rencontre à huit clos à travers un mini sommet, rien et rien du tout ne lui a été accordé malgré ses nombreux appels de bal. La honte.
 

 3   Ebizovo | 7/12/2018 6:31:47 AM
  Réponse à 1-législatives 2018
 
Legislatives 2018 je t'encule j'encule ta mere ton pere tes soeurs et freres et toute ta maudite famille.
Sais tu quel sort est reserve á ce bawara apres la fuite ou le depart de faure?Je te jure qu'aucune mains ni meme celle de Dieu ne sauvera ces especes de bawara de nos mains.Attendez et vous serez surppris par la barbarie que nous aussi á notre tour nous reservons á ces especes d'humains qui ne meritent pas de vivre sur la terre de nos aieux.C'est biberia 2 que vous allez avoir au Togo.
Tout ceux parlent d'amnistie á l'egard de ces montres allez dormir car á certains parmi eux ce n'est pas possible.Ce vantard de bawara et son trumua sont les premiers á sentir les bienfaits de la lame de hache sur leurs os.
Mon frere El Nino le clic lac peux tu l'ecrire en rouge?car certains ne le voit pas tres Claire.Merci
 

 2   Ebizovo | 7/12/2018 6:28:49 AM
  Réponse à 1-législatives 2018
 
Legislatives 2018 je t'encule j'encule ta mere ton pere tes soeurs et freres et toute ta maudite famille.
Sais tu quell sort est reserve á ce bawara apres la fuite ou le depart de faure?Je te jure qu'aucune mains ni meme celle de Dieu ne sauvera ces especes de bawara de nos mains.Attendez et vous serez surppris par la barbarie que nous aussi á notre tour nous reservons á ces especes d'humains qui ne merite pas de vivre sur la terre de nos aieux.C'est biberia 2 que vous allez avoir au Togo.
Tout ceux parlent d'amnistie vous á l'egard de ces montres allez dormir car á certains parmi eux ce n'est pas possible.Ce vantard de bawara et son trumua se sont les premiers á sentir les bienfaits de la lame de hache sur leurs os.
Mon frere El Nino le clic lac peux tu l'ecrire en rouge?car certains ne le voit pas tres Claire.Merci
 

 1   législatives 2018 | 7/12/2018 4:39:55 AM
Est ce que la coalition des 14 connaît la honte ? Pourquoi voulez vous que bawara connaisse la honte ?
En politique le mot honte n'existe pas. Ce qui existe ce sont les élections. Preparez vous bien ! Bande d'imbeciles d'opposans.
 
Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

En marche vers l'alternance/La candidature de Faure en 2020 de moins en moins sûre : Que cherche la CEMAC à Lomé le 30 juillet ? Les soubresauts de la crise politique togolaise qui se succèdent depuis plusieurs dizaines d'années se ressemblent à l'exception de celle en cours dont l'ampleur a été minimisée par le pouvoir de Lomé à ses débuts. Tout comme une petite étincelle banalisée sur un tas de paille sèche, le mouvement de contestation du long règne du système RPT-UNIR, à l'image d'un petit feu, a pris une tournure inextinguible alors que ceux qui sont censés l'éteindre se disaient: « C'est un vent, ça va bientôt passer, comme cela a toujours été le cas..»  [ 7/20/2018 ]
Jean-Pierre Fabre : « Les problèmes de fond ne sont pas encore abordés » Une délégation de la CEDEAO conduite par le Général Francis Béhanzin a reçu les protagonistes de la crise politique togolaise ce jeudi matin à l’hôtel 2 Février. L’objectif de cette rencontre est d’évaluer la mise en œuvre des mesures préconisées par les deux Facilitateurs lors du 4em round des discussions politiques le 27 juin dernier à Lomé. [ 7/19/2018 ]
Que veulent les Togolais, que peut la CEDEAO pour endiguer la crise et ses rechutes mortelles au Togo ? « Ce qui vaut la peine d’être fait, vaut la peine d’être bien fait ». Dans sa Correspondance, Nicolas POUSSIN nous apprend que s’il faut faire le bien, il faut avoir l’intelligence et se donner les moyens de bien le faire. Quand les problèmes sont bien analysés et que les équations posées pour les résoudre sont connues, il n’y a que l’engagement ferme et le sens de responsabilité qui participent de la logique pour trouver des réponses judicieuses absolument nécessaires à ouvrir les horizons les plus prometteurs.  [ 7/20/2018 ]
Faits et gestes : Impossible confiance au chef de l’Etat - Faure Gnassingbé rattrapé par ses « doux mensonges » Il est connu pour sa propension à de fausses promesses. Depuis 13 ans au pouvoir, Faure Gnassingbé est assis sur une série de promesses non tenues. Il suffit de reprendre son premier pamphlet de campagne de 2005 pompeusement baptisé les « 20 plus de Faure » pour mesurer la dimension du successeur de Eyadèma Gnassingbé.  [ 7/20/2018 ]
Les deux protagonistes reçus par la délégation de la CEDEAO pour les présentations Ce jeudi matin, les deux protagonistes de la crise politique togolaise ont été reçus une délégation des émissaires de la CEDEAO. Cette rencontre a permis d'évaluer les mesures d'apaisement et les actions à mettre en œuvre pour en vu de baliser la voie pour le 31 juillet prochain. [ 7/19/2018 ]
La coalition des 14 en concertation avant leur rencontre avec la délégation de la CEDEAO Une délégation de la CEDEAO conduite par le général Behanzin a rencontré les protagonistes de la crise togolaise ce jeudi matin à l’hôtel 2 Février. Voici les images de l'arrivée des responsables de la Coalition des 14. [ 7/19/2018 ]
Pour une sortie de crise honorable et apaisée au Togo, Faure Gnassingbé , la clé Par rapport aux positions des protagonistes (très éloignées les unes par rapport aux autres) de la crise que traverse le Togo depuis 10 mois, le pire est à redouter pour ce pays et par conséquent à toute la sous-région ouest africaine. La CEDEAO à laquelle la gravité de la situation n’échappe pas, multiplie des actions pour la résolution de cette crise en envoyant des missions au Togo et en désignant des facilitateurs d’un dialogue dont 4 rounds n’ont pu dépasser l’évacuation des préalables pour aller à l’essentiel.  [ 7/19/2018 ]
Nathaniel Olympio : « Les Togolais savent ce qu’ils veulent » Actuellement, les Togolais retiennent leur souffle et attendent patiemment la date fatidique du 31 juillet 2018 pour prendre connaissance des recommandations de la Communauté Économique des États de l’Afrique Ouest (CEDEAO) pour une sortie de crise au Togo. Mais déjà, des pronostics vont bon train. [ 7/20/2018 ]
Eric Mc "Il est temps d'enclencher la révolution togolaise" « Père fondateur » du mouvement RAP au Togo dans les années 90, membre du Mouvement des artistes engagés du Togo (MAET), Eric MC, qu’on ne présente d’ailleurs plus, est debout contre un quatrième mandat de Faure Gnassingbé. Pour lui, le Togo ne doit plus demeurer l’exception de la sous-région en matière de démocratie et de l’alternance. Il préconise une révolution dans la mesure où le 31 juillet prochain, la CEDEAO ne dit pas clairement à Faure Gnassingbé de ne pas se représenter en 2020. Suivez plutôt l'inteview qu'il a accordée à notre Rédaction ! [ 7/20/2018 ]
Les status quo au Togo insuportables pour le peuple souverain togolais dont la CEDEAO devrait tenir compte  [ 7/19/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .