Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 3:45:07 AM Samedi, 17 Novembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Bawara toujours sans honte


  [7/12/2018 2:05:05 AM]  | Kiosque | Le Correcteur | Lu :5457 fois | Commenter
 

Togo  - Après dix mois de crise larvée, le Togo polarise le débat à l’international. La semaine dernière a montré que la situation au Togo embarrasse beaucoup d’acteurs de par le monde. Après Alpha Condé, l’un des facilitateurs en début de semaine qui a tenu à répondre sèchement aux « menteurs politiques » que la CEDEAO n’a pas appelé aux élections le 28 novembre au Togo, c’est au tour du Président Emmanuel Macron, 72 heures plus tard d’ajouter que « le statu quo n’est pas possible au Togo ».




De ces sorties surtout celle de la France, des observateurs avisés estiment qu’il y a une évolution de la position de l’ancienne métropole. Comme s’il ne savait que ce sont de ses déclarations malencontreuses que fusent les réactions, Gilbert Badjilembayena Bawara, ministre de la Fonction Publique dit comprendre la sortie de Macron. « Les propos du président Emmanuel Macron reflètent également la position du gouvernement togolais. Le gouvernement et sa majorité ne sont pas disposés à se situer dans une logique de statu quo. Nous avons toujours insisté sur deux exigences.

D’une part un esprit d’ouverture et de recherche du compromis mais en même temps la détermination et l’engagement à aller au bout du processus en veillant à ce que les reformes politiques notamment constitutionnelles puissent être opérées en vue de renforcer la démocratie et faire en sorte que les aspirations du peuple puissent être assurées », a indiqué Bawara.

En quoi la position de Macron reflète-t-elle celle du gouvernement togolais qui a tourné le dos aux réformes depuis 2006 ? Si le Togo s’est embrasé depuis plus de dix mois, c’est bien le statu quo que le pouvoir de Bawara tente d’imposer qui est la cause principale. Mais lorsque des individus sans foi ni loi, au nom de la politique, se contentent de l’alignement des mots sans honte aucune, il y a bien problème.

En principe, après le recadrage de Alpha Condé, Bawara qui se réclame « ami personnel » du chef de l’Etat, devait la boucler au moins cette semaine-là. Mais le voilà encore en premier après Macron dans des interprétations soporifiques qui révèlent malheureusement ses légèretés et absurdités innommables. Si c’est comme cela que se fait la politique partout ailleurs, il y a bien longtemps que les écoles de sciences politiques allaient fermer.

Source : Le Correcteur N. 827 du 09 juillet 2018
Source : | Le Correcteur


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Administration publique: vers le renforcement du personnel la Direction des Ressources humaines Pour les cinq prochaines années, le gouvernement entend œuvrer à doter la Direction des Ressources humaines du Secteur de l’Administration générale, en personnel. A cet effet, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret fixant le cadre organique de la Direction des Ressources humaines du Secteur de l’Administration générale. [ 11/17/2018 ]
Crise politique/Grande marche : La C14 convie le peuple à dire non au complot international La situation sociopolitique entre encore dans une zone de turbulences. La chance donnée à la facilitation par la C14 a volé en éclat à la suite de la déclaration de Conakry. Célérité du processus électoral sur fond d’alibi de la date du 20 décembre, caution tacite de la CEDEAO et du Groupe des 5 au pouvoir cinquantenaire dans l’organisation bancale des élections, etc. la C14 n’a nullement vacillé face à tout cela. Au contraire, elle maintient sa position et appelle ses militants à descendre dans les rues demain. [ 11/17/2018 ]
Voici le rapport de l'expert de la CEDEAO L'expert constitutionnaliste de la CEDEAO, le Professeur Alioune Badara Fall a remis son rapport sur le projet de texte en vue des réformes constitutionnelles au Togo. C'est un avant-projet de réformes constitutionnelles portant modification des articles 59, 60 et 100 de la Constitution. Voici la proposition de l'expert de l'institution communautaire. [ 11/17/2018 ]
Le MPL-ABLODEVIWO remonté contre la CEDEAO et le Groupe des 5 Le Mouvement du Peuple pour la Liberté (MPL-Ablodeviwo) est remonté contre la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et le Groupe des 5 ambassadeurs au Togo. C'est en tout cas ce qui ressort de sa déclaration rendue publique lors de sa rencontre avec la presse vendredi à Lomé. Lecture! [ 11/17/2018 ]
Nicolas Lawson: 'Notre économie est au bord du gouffre' Dans un communiqué du presse rendu public jeudi, Nicolas Lawson, président du Parti pour le Renouveau et de la Rédemption (PRR) pose un diagnostic de la situation socioéconomique et politique du Togo. Selon lui, la société togolaise est profondément atteinte et son économie est au bord du gouffre. Suivez plutôt! [ 11/17/2018 ]
Brigitte Adjamagbo Johnson : « Nous maintenons l’appel au boycott du recensement » Contrairement à ce qu'on pourrait croire, la Coalition des 14 n’accorde pas d’importance à l’appel au recensement lancé par le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD). Intervenant ce vendredi matin sur la radio Victoire FM, Brigitte Adjamagbo Johnson a estimé que cette position du parti de Me Tchassona Traoré relève d'une "anomalie" que la Coalition des 14 prendra grand soin de corriger. "C'est une affaire qui recevra un traitement adéquat au niveau de la Coalition. Il vaut mieux, dans l’intérêt du changement pour lequel nous nous battons, que personne ne joue à ce jeu", prévient la Coordinatrice de la C14. Par ailleurs, elle invite tous les Togolais à se mobiliser pour la grande marche de demain samedi à Lomé. Bonne écoute. [ 11/16/2018 ]
Nicolas Lawson: 'Je suis triste pour le Togo et pour les Togolais' Nicolas Lawson, président du Parti pour le Renouveau et de la Rédemption (PRR), a été l'invité ce vendredi matin dans l'émission "Taxi-Média Show" sur la radio Taxi FM. L'homme politique a donné son point de vue sur les derniers développements de l'actualité sociopolitique du pays. Il a également réagi par rapport à la proposition de loi de l'expert de la CEDEAO pour les réformes constitutionnelles et institutionnelles au Togo. Il est très triste pour le peuple togolais. " Où est notre souveraineté ? Où est notre dignité ? Pourquoi aujourd'hui on nous amène des gens qui ne connaissent pas notre affectivité, notre histoire et qui laissent présenter un texte comme cela ? Ce texte est indigne de nous, c'est une insulte à notre intelligence, ça fait mal. J'ai beau retenir ma colère, ma déception. Je suis triste pour le Togo et pour les Togolais. On ne peut pas nous honnir comme cela. On ne peut pas piétiner la souveraineté de notre peuple. Il y a des gens intelligents au Togo et c'est ça qui fait de la peine", regrette Nicolas Lawson. Écoutez plutôt! [ 11/16/2018 ]
Gilbert Bawara à Tikpi Atchadam Dans une interview accordée à la radio Deutsche Welle jeudi, Gilbert Bawara, ministre de la Fonction publique, est revenu sur la situation politique du pays. Selon lui, les élections doivent nécessairement avoir lieu le 20 décembre prochain conformément à la feuille de route de la CEDEAO. "Nous ne pouvons pas rester éternellement dans cette situation d'attentisme et d'incertitude. L’intérêt du Togo, c'est de sortir de cette situation-là, c'est d'avoir une stabilité, de se concentrer sur le développement économique et social", a-t-il déclaré. Sur la question d'exil de Tikpi Atchadam, le porte parole du régime de Faure Gnassingbé estime que le président du PNP ne fait pas l'objet de poursuite. "Je ne crois pas que M Tikpi Atchadam soit beaucoup plus important que les autres membres de la Coalition des 14 qui sont sur le terrain et prennent des risques. Je crois que le courage c'est également un élément déterminant en politique. Si on n'a pas suffisamment de courage pour affronter des situations difficiles et des défis, alors là, il faudrait faire une autre chose", a clashé le ministre. Suivez plutôt! [ 11/16/2018 ]
Le Mouvement Patriotes Togolais appelle les populations à participer massivement à la marche de demain La mobilisation pour la marche de la Coalition des 14 partis de l’opposition dans les rues de Lomé demain samedi se poursuit. Le Mouvement Patriotes Togolais se joint à la Coalition et appelle les populations à sortir massivement. Lire le communiqué ! [ 11/16/2018 ]
La Coalition des 14 n’accorde pas d’importance à l’appel du MCD Mercredi, le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) a appelé ses militants et sympathisants à aller se faire recenser du 16 au 18 novembre 2018, pour la session de rattrapage du recensement électoral décidé par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Cette décision de l'institution en charge de l'organisation des élections fait suite à la rencontre à Conakry entre l’un des facilitateurs de la crise togolaise, le président guinéen Alpha Condé. [ 11/16/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .