Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 3:45:24 AM Samedi, 17 Novembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International
Crise togolaise : La pression de la Coalition sur la CEDEAO


  [7/12/2018 11:41:47 AM]  | Kiosque |iciLome | Lu :5206 fois | Commenter
 

Togo  - Depuis la fin des travaux du 4em round des discussions politiques à Lomé, les leaders de la Coalition des 14, au cours de leurs différentes sorties diplomatiques et médiatiques, ne ratent plus l’occasion d’appeler le peuple togolais à la vigilance, à la mobilisation et à la résistance. Mettant ainsi la pression sur les Chefs d’États de la sous-région qui, en fin juillet, formuleront un certain nombre de recommandations pour une sortie de crise pacifique au Togo.




Ce n’est un secret pour personne. Les responsables de la Coalition sont actuellement sur le qui-vive. Ils ne veulent plus commettre l’erreur de 2005 qui a permis au Prince de la Marine d’accéder au pouvoir dans un bain de sang. Ils sont sur leur garde, prêts à répondre à toute manœuvre de la part de la Communauté internationale pouvant permettre à Faure Gnassingbé de rester encore au pouvoir après 2020.

Rien qu’à entendre leurs dernières déclarations sur les médias, l’on sent qu’ils ne se laisseront pas faire s’il advient que la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) propose, le 31 juillet prochain, des solutions « incompatibles » aux aspirations du peuple togolais.

« Le peuple togolais se dressera, la Coalition se dressera, on s’opposera à toutes solutions qui ne répondent pas aux préoccupations des Togolais. C’est aussi simple que ça », a lâché Nathaniel Olympio sur les ondes de Victoire Fm hier.

Aujourd’hui, toute la Coalition des 14, soutenue par le peuple togolais, est vent debout contre un éventuel 4em mandat de Faure Gnassingbé à la tête de l’Etat. Et selon Jean-Pierre Fabre, dans une récente interview accordée à la Chaîne AFRICA24, la course effrénée du chef de l’Etat de briguer un mandat de plus en 2020 est « très suspecte ».

« Il n’est pas pour nous compréhensible que le chef de l’Etat recherche malgré tout son refus d’exécuter l’Accord Politique Global signé sous l’égide de la Communauté internationale, il n’est pas possible qu’après toutes fraudes électorales, les violences auxquelles son régime s’est livré depuis plusieurs années, le chef de l’Etat recherche encore à être candidat pour un quatrième mandat, et donc la position de la Coalition des 14, c’est qu’il est impossible qu’il soit candidat de nouveau, parce que c’est une candidature qui amène la violence et son insistance surtout à être candidat est très suspect », a affirmé le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC, parti membre de la Coalition).

En ce qui concerne la médiation de la CEDEAO pour une solution de sortie de crise au Togo, c’est dans les colonnes du journal Le Correcteur que le chef de file de l’opposition a été on ne peut plus clair vis-à-vis des Chefs d’Etats de la CEDEAO qui oseraient encourager la candidature de Faure Gnassingbé en 2020.

« Faure ne doit plus briguer un 4em mandat. Le lobbying forcené et le ‘vibrionnisme’ diplomatique auxquels se livre le chef de l’Etat togolais ces derniers temps pour polir son image est un peu tardif. La CEDEAO ferait preuve d’une insoutenable légèreté aujourd’hui, si elle proposait, encore une fois, après ce drame, que Faure Gnassingbé soit admis à se présenter pour un 4em mandat, contre la volonté de la majorité des Togolais », a averti Jean-Pierre Fabre.

Certains membres de la Coalition s’affichent encore plus méfiants vis-à-vis de la CEDEAO. Intervenant mardi sur la radio Zéphyr, Dr François Kampatib, député de l’Alliance des Démocrates pour un Développement Intégral (ADDI) a vivement déploré le fait que des Togolais pensent que la solution de la crise viendrait de l’extérieur.

« Les Togolais ne devraient pas compter, ni sur la CEDEAO, ni sur la France, ni sur les Etats Unis pour résoudre leur crise. C’est une crise togolo-togolaise. Il nous appartient de la résoudre », a-t-il laissé entendre.

Il faut dire que ces échantillons de déclarations des responsables de la Coalition des 14 montrent à suffisance que le 31 juillet prochain, l’opposition n’acceptera aucune proposition de sortie de crise qui ira à l’encontre des revendications des Togolais, épris de justice et d’alternance au sommet de l’Etat.

Le 27 juin dernier, à l'ouverture des discussions politiques à l'hôtel 2 Février, le Facilitateur guinéen, le président Alpha Condé, déclarait : « Nous ne devons pas être un syndicat de chefs d’Etat complaisants. Nous devons nous parler franchement en ayant comme intérêt, l’intérêt du peuple africain. Nous ne sommes pas venus au Togo pour être solidaire de tel ou tel. Nous ne voulons pas donner de leçon. Notre objectif est d’accompagner la classe politique togolaise, le parti au pouvoir comme l’opposition à s’en trouver une solution pacifique pour le bonheur du peuple Togolais. Il est important que le pays soit en paix ».

Espérons que ces propos du président guinéen seront traduits dans la réalité.

Godfrey Akpa





Source :


Publicité>


Imprimer | Commenter  



Dans la même rubrique

Administration publique: vers le renforcement du personnel la Direction des Ressources humaines Pour les cinq prochaines années, le gouvernement entend œuvrer à doter la Direction des Ressources humaines du Secteur de l’Administration générale, en personnel. A cet effet, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret fixant le cadre organique de la Direction des Ressources humaines du Secteur de l’Administration générale. [ 11/17/2018 ]
Crise politique/Grande marche : La C14 convie le peuple à dire non au complot international La situation sociopolitique entre encore dans une zone de turbulences. La chance donnée à la facilitation par la C14 a volé en éclat à la suite de la déclaration de Conakry. Célérité du processus électoral sur fond d’alibi de la date du 20 décembre, caution tacite de la CEDEAO et du Groupe des 5 au pouvoir cinquantenaire dans l’organisation bancale des élections, etc. la C14 n’a nullement vacillé face à tout cela. Au contraire, elle maintient sa position et appelle ses militants à descendre dans les rues demain. [ 11/17/2018 ]
Voici le rapport de l'expert de la CEDEAO L'expert constitutionnaliste de la CEDEAO, le Professeur Alioune Badara Fall a remis son rapport sur le projet de texte en vue des réformes constitutionnelles au Togo. C'est un avant-projet de réformes constitutionnelles portant modification des articles 59, 60 et 100 de la Constitution. Voici la proposition de l'expert de l'institution communautaire. [ 11/17/2018 ]
Le MPL-ABLODEVIWO remonté contre la CEDEAO et le Groupe des 5 Le Mouvement du Peuple pour la Liberté (MPL-Ablodeviwo) est remonté contre la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et le Groupe des 5 ambassadeurs au Togo. C'est en tout cas ce qui ressort de sa déclaration rendue publique lors de sa rencontre avec la presse vendredi à Lomé. Lecture! [ 11/17/2018 ]
Nicolas Lawson: 'Notre économie est au bord du gouffre' Dans un communiqué du presse rendu public jeudi, Nicolas Lawson, président du Parti pour le Renouveau et de la Rédemption (PRR) pose un diagnostic de la situation socioéconomique et politique du Togo. Selon lui, la société togolaise est profondément atteinte et son économie est au bord du gouffre. Suivez plutôt! [ 11/17/2018 ]
Brigitte Adjamagbo Johnson : « Nous maintenons l’appel au boycott du recensement » Contrairement à ce qu'on pourrait croire, la Coalition des 14 n’accorde pas d’importance à l’appel au recensement lancé par le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD). Intervenant ce vendredi matin sur la radio Victoire FM, Brigitte Adjamagbo Johnson a estimé que cette position du parti de Me Tchassona Traoré relève d'une "anomalie" que la Coalition des 14 prendra grand soin de corriger. "C'est une affaire qui recevra un traitement adéquat au niveau de la Coalition. Il vaut mieux, dans l’intérêt du changement pour lequel nous nous battons, que personne ne joue à ce jeu", prévient la Coordinatrice de la C14. Par ailleurs, elle invite tous les Togolais à se mobiliser pour la grande marche de demain samedi à Lomé. Bonne écoute. [ 11/16/2018 ]
Nicolas Lawson: 'Je suis triste pour le Togo et pour les Togolais' Nicolas Lawson, président du Parti pour le Renouveau et de la Rédemption (PRR), a été l'invité ce vendredi matin dans l'émission "Taxi-Média Show" sur la radio Taxi FM. L'homme politique a donné son point de vue sur les derniers développements de l'actualité sociopolitique du pays. Il a également réagi par rapport à la proposition de loi de l'expert de la CEDEAO pour les réformes constitutionnelles et institutionnelles au Togo. Il est très triste pour le peuple togolais. " Où est notre souveraineté ? Où est notre dignité ? Pourquoi aujourd'hui on nous amène des gens qui ne connaissent pas notre affectivité, notre histoire et qui laissent présenter un texte comme cela ? Ce texte est indigne de nous, c'est une insulte à notre intelligence, ça fait mal. J'ai beau retenir ma colère, ma déception. Je suis triste pour le Togo et pour les Togolais. On ne peut pas nous honnir comme cela. On ne peut pas piétiner la souveraineté de notre peuple. Il y a des gens intelligents au Togo et c'est ça qui fait de la peine", regrette Nicolas Lawson. Écoutez plutôt! [ 11/16/2018 ]
Gilbert Bawara à Tikpi Atchadam Dans une interview accordée à la radio Deutsche Welle jeudi, Gilbert Bawara, ministre de la Fonction publique, est revenu sur la situation politique du pays. Selon lui, les élections doivent nécessairement avoir lieu le 20 décembre prochain conformément à la feuille de route de la CEDEAO. "Nous ne pouvons pas rester éternellement dans cette situation d'attentisme et d'incertitude. L’intérêt du Togo, c'est de sortir de cette situation-là, c'est d'avoir une stabilité, de se concentrer sur le développement économique et social", a-t-il déclaré. Sur la question d'exil de Tikpi Atchadam, le porte parole du régime de Faure Gnassingbé estime que le président du PNP ne fait pas l'objet de poursuite. "Je ne crois pas que M Tikpi Atchadam soit beaucoup plus important que les autres membres de la Coalition des 14 qui sont sur le terrain et prennent des risques. Je crois que le courage c'est également un élément déterminant en politique. Si on n'a pas suffisamment de courage pour affronter des situations difficiles et des défis, alors là, il faudrait faire une autre chose", a clashé le ministre. Suivez plutôt! [ 11/16/2018 ]
Le Mouvement Patriotes Togolais appelle les populations à participer massivement à la marche de demain La mobilisation pour la marche de la Coalition des 14 partis de l’opposition dans les rues de Lomé demain samedi se poursuit. Le Mouvement Patriotes Togolais se joint à la Coalition et appelle les populations à sortir massivement. Lire le communiqué ! [ 11/16/2018 ]
La Coalition des 14 n’accorde pas d’importance à l’appel du MCD Mercredi, le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) a appelé ses militants et sympathisants à aller se faire recenser du 16 au 18 novembre 2018, pour la session de rattrapage du recensement électoral décidé par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Cette décision de l'institution en charge de l'organisation des élections fait suite à la rencontre à Conakry entre l’un des facilitateurs de la crise togolaise, le président guinéen Alpha Condé. [ 11/16/2018 ]
Autres titres de cette Rubrique
TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
. | . | | ! | .